Menu
stage img
  • En profondeur

Valérie: «Chacun devrait commencer par changer quelque chose dans sa vie»

05.08.2021

«Tous les matins, je croise des voitures avec un seul occupant. Cela me laisse songeuse. Je me demande ce qui changerait pour notre planète si davantage de personnes prenaient le bus. Les questions climatiques sont très importantes pour moi. Chacun devrait commencer par changer quelque chose dans sa vie. Nous devrions produire moins de déchets et ne pas mettre à la lessive un t-shirt que nous n’avons porté que quelques heures. En ce moment, le coronavirus impacte fortement mon existence. Pendant la pandémie, j’ai fait mon entrée au gymnase. La plupart des cours ont été donnés en présentiel, mais j’ai fait connaissance avec les autres élèves derrière un masque. C’est tout de même particulier. Nous ne pouvions guère nous voir après les cours. J’ai aussi eu moins de contact avec les gens de mon village. Certaines de mes amitiés en ont souffert. J’espère que nous retrouverons bientôt davantage de liberté.

J’apprends ce qu’il se passe au plan politique par l’intermédiaire de mes parents, de la radio, des affiches dans la rue ou à l’école. Mais je n’ai pas beaucoup de temps pour approfondir les sujets. Je trouve positif que l’on débatte de l’abaissement de l’âge du droit de vote. Cependant, je pense qu’à 16 ans, on a encore trop peu d’expérience de la vie. Dans quelques années, notre point de vue sur les choses aura changé. Je trouverais difficile, par exemple, de devoir voter sur l’interdiction de la burqa. Je n’ai encore jamais vu de femme portant une burqa en Suisse. Je connais trop peu les raisons sous-jacentes. J’aime sortir et voyager, ce qui m’a permis de découvrir d’autres cultures déjà. On devrait envisager certaines questions non seulement d’un point de vue suisse, mais aussi avec une perspective plus large. Peut-être qu’il faudrait demander leur avis aux jeunes sur les thèmes qui les concernent.»

Propos recueillis par Eveline Rutz

Valérie Kissling

Née en 2006, elle vit à Oberbüren et fréquente le gymnase de Wil (SG). Elle envisage de faire une maturité bilingue allemand/anglais. Elle s’intéresse aux questions climatiques, à l’athlétisme, à la musique et au sport.

Tous les portraits des 16 jeunes que nous avons interrogés

top