Menu
stage img
  • En profondeur

Moritz: «J’assume déjà les décisions que je prends»

05.08.2021

À côté de l’école, je pratique le scoutisme, surtout le week-end, et je fais aussi pas mal de skate. Le skatepark d’Aarau est loin d’être idéal, mais je m’en contente. Je trouve qu’une bonne piste de skate doit être suffisamment grande pour que les débutants puissent s’exercer en même temps que les personnes qui veulent faire des figures plus exigeantes. Et il faudrait qu’il y ait suffisamment d’ombre. Faire du skate de manière intensive est relativement fatigant.

Dans le skate, on ne progresse que si l’on est prêt à s’entraîner, s’entraîner et encore s’entraîner. Bien sûr, le risque de blessure existe: les endroits les plus exposés sont les articulations des pieds et les genoux. Pourtant, personne ne porte de protections parmi nous, car elles donnent beaucoup trop chaud. Et elles ne correspondent pas à notre style. Chacun doit s’auto-évaluer: certains jours, on est en forme, et on réussit des figures difficiles. D’autres jours, il est plus intelligent de ne pas prendre trop de risques.

Quand on me dit que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique ou ne sont pas encore mûrs pour voter à 16 ans, je rétorque qu’avec mes amis, nous parlons souvent de sujets politiques. C’est absolument normal. Peut-être pas des partis politiques, mais de questions qui concernent notre avenir, comme la protection du climat. De mon côté, par exemple pour mon apprentissage, j’ai déjà pris des décisions personnelles importantes, et je les assume. Et après, on vient nous dire qu’on est trop jeunes pour se faire une opinion sur un sujet politique? Cela ne tient pas debout! Et évidemment, cela dépend de qui vous enseigne l’histoire, mais je trouve qu’on apprend des choses sur la politique en Suisse à l’école. Cela suffit largement pour avoir le droit de voter et d’élire.

Propos recueillis par Jürg Steiner

Moritz Würtenberg

Né en 2005, il vit à Küttigen (AG) et fréquente l’école du district d’Aarau. Il commencera cet été un apprentissage de trois ans de laborantin en chimie.

Tous les portraits des 16 jeunes que nous avons interrogés

top