Menu
stage img
  • En profondeur

Juliette: «Comme moi, beaucoup de jeunes sont enthousiasmés par la politique.»

05.08.2021

Je soutiens le mouvement qui vise à permettre aux jeunes Suisses de voter dès 16 ans. Je pense qu’en 2021, les jeunes sont plus matures et plus éduqués que par le passé. Comme moi, beaucoup de jeunes sont enthousiasmés par la politique. Ils veulent donc être impliqués dans les processus de décision. Lors d’un vote, il est important de regarder les choses des deux côtés pour se faire une opinion et prendre une décision avant de voter. Que ce soit à 16 ou à 18 ans, chacun doit faire l’effort de prendre en compte les points de vue et les opinions favorables et opposées à un projet. Il ne faut pas se contenter de voter en fonction de ce que nos parents ou nos amis aimeraient qu’on vote.

C’est vrai, les jeunes qui sont à l’école ne paient pas encore d’impôts. Pourtant, cet argent financera les décisions prises en votation. Et celles-ci toucheront quand même la vie des jeunes citoyens suisses pour longtemps. Certaines personnes plus âgées peuvent penser que les jeunes Suisses ne voteront que pour des intérêts à court terme. En fait, de nombreux jeunes s’intéressent à des projets à long terme tels que le réchauffement climatique, ou la faim et la paix dans le monde. Les jeunes doivent rapidement faire des choix sur leur parcours scolaire. Les autoriser à voter leur permettra de jouer un rôle actif dans l’avenir politique de leur pays.

Changer les choses et faire participer les gens n’est pas facile, mais il est important que des voix différentes soient entendues. Comme la population est plus jeune, le droit de vote à 16 ans donnera des voix à plus de personnes.

Quand je serai plus âgée, je retournerai peut-être en Suisse pour y vivre. Si je pouvais voter dès maintenant, je participerais à ce que sera le pays quand j’aurai terminé mes études et donc à la Suisse que mes enfants connaîtront. Accorder le droit de vote aux jeunes de 16 ans permettra de créer une base électorale éduquée et engagée. Elle s’ajoutera aux autres voix qui sont entendues.

Propos recueillis par Stéphane Herzog

Juliette Siffer

* 2005, vit à New York avec sa famille suisse et américaine. Elle va au lycée et montre un intérêt certain pour la politique. Elle apprécie les discussions philosophiques et s’intéresse aux nouvelles idées.

Tous les portraits des 16 jeunes que nous avons interrogés

top