Menu
stage img
  • En profondeur

Johanna: «Nous aurions l’opportunité de faire davantage pour la protection du climat»

05.08.2021

Pour préserver les espaces vitaux pour les futures générations, nous devons mieux protéger l’environnement. La politique devrait y prêter plus attention et investir davantage dans la protection du climat. Il s’agit d’un sujet qui nous tient à cœur dans ma famille. Nous n’avons pas de voiture et nous tirons une partie de notre électricité d’une installation solaire sur le toit de notre maison. Le fait que nous partions presque chaque été en Finlande est moins favorable du point de vue de la protection du climat. Nous y rendons visite à des amis et à des connaissances. Ma grand-mère est finlandaise. Mon père m’a appris le finnois. Soit dit en passant, il n’existe pas de pronoms féminins et masculins dans cette langue, et cela me plaît bien. Une langue devrait inclure tous les individus, indépendamment de leur sexe. Je m’efforce de parler et d’écrire de manière épicène. Au lieu de dire «les auditrices et les auditeurs», on peut très bien parler par exemple d’«auditoire». Je ne sais pas encore exactement ce que je veux faire plus tard. Je m’intéresse aux médias. Peut-être que je deviendrai présentatrice.

Dans les cours d’histoire, nous avons parlé des élections nationales et cantonales. L’enseignante a régulièrement souligné à quel point il est important de voter, et quel privilège nous avons en Suisse. Cela a éveillé mon intérêt pour la politique. Je demande toujours à mes parents ce qu’ils votent. Je me tiens au courant de l’actualité notamment par les réseaux sociaux. Je trouverais bien que les jeunes puissent voter. Ainsi, nous aurions l’opportunité de faire davantage pour la protection du climat. Le droit de vote à 16 ans nous donnerait en outre le sentiment d’être intégrés. On sait que la population vieillit. Tous les groupes de la société devraient être représentés en politique, y compris les personnes en situation de handicap physique ou psychique.

Pendant mes loisirs, je suis souvent dehors. Je vais régulièrement me balader avec notre chien Lupin. C’est un Toller, il a un an et ne pense encore qu’à faire des bêtises. Je sors souvent me promener avec des copines qui ont aussi un chien. J’aime lire, je m’intéresse aux langues et je pourrais envisager de faire un jour un semestre à l’étranger. La musique joue un rôle important dans mon quotidien. J’écoute différents genres, je joue du violon et je chante dans un chœur. Une autre chose qui m’importe serait d’améliorer l’éducation sexuelle à l’école et de parler davantage de l’amour entre personnes du même sexe.

Propos recueillis par Eveline Rutz

Johanna Ruoff

$Née en 2005, elle vit à Brugg (AG) et fréquente le gymnase de Baden. Elle aime lire, joue du violon et va régulièrement se balader avec son chien Lupin.

x

16 Portraits zum Stimmrechtsalter 16

top