Menu
stage img
  • En profondeur

Elena: «J’essaie toujours de me faire ma propre opinion»

05.08.2021

Quand je ne suis pas à l’école ou en train d’étudier, je sors avec mes amis, je lis ou je cuisine. L’école est très importante pour moi et j’essaie d’obtenir d’aussi bonnes notes que possible. Je finirai l’école secondaire au début de l’été, puis je commencerai un apprentissage de droguiste. J’aimerais avoir une bonne formation, et si possible faire des études par la suite. Pour cela, je devrai quitter ma vallée. Je vivrai probablement en ville plus tard, peut-être même à l’étranger. Mais un jour, j’aimerais revenir vivre ici, en Basse-Engadine.

Ma mère fait de la politique au niveau local. Quand mon frère et moi étions plus jeunes, cela n’avait pas encore d’intérêt pour nous. Aujourd’hui, nous remarquons qu’on parle beaucoup de politique à la maison, surtout en période de votations. Je trouve cela passionnant à présent. Les dernières votations, avec l’initiative sur les pesticides ou l’initiative pour une eau potable, concernaient directement notre famille, parce que mes parents exploitent une ferme. À l’école, nous avons dû réaliser un podcast sur ces objets de votation, ce qui a fait que nous nous sommes beaucoup occupés de politique. J’essaie toujours de me faire ma propre opinion. Je trouverais bien que l’on puisse voter à 16 ans déjà, mais d’un autre côté je serais probablement dépassée, car je ne sais pas quoi penser de bon nombre de sujets. À 16 ans, on a d’autres soucis que celui de devoir déjà jouer un rôle important dans la démocratie. Cela dit, j’aimerais bien changer la politique climatique. On pourrait améliorer tant de choses! Je peux tout à fait m’imaginer faire de la politique un jour. Sans viser immédiatement le Conseil fédéral...

Propos recueillis par Fadrina Hofmann

Elena Niederhauser

Née en 2004, elle vit à Tarasp, en Basse-Engadine (GR), et commencera bientôt un apprentissage de droguiste. Elle peut tout à fait s’imaginer faire de la politique un jour.

Tous les portraits des 16 jeunes que nous avons interrogés

top