Menu
  • Infos de SwissCommunity

Le Parlement de la «Cinquième Suisse» ressent l’impact de la pandémie de coronavirus

22.07.2020 – OSE

Le Conseil des Suisses de l’étranger est favorable à la création d’un mémorial pour les victimes suisses de l’holocauste, il continue d’exiger un canal de vote électronique et prévoit d’optimiser sa propre procédure d’élection. La pandémie de coronavirus ayant empêché la tenue d’une séance commune, toutes ces décisions ont été prises par voie de circulaire.

Depuis le début du mois de mars, la pandémie de coronavirus entrave aussi les processus démocratiques en Suisse. Un très grand nombre de séances parlementaires communales et cantonales ont dû être annulées ces dernières semaines et ces derniers mois. La démocratie directe en souffre également, car la récolte de signatures pour des initiatives populaires, par exemple, est soumise à des restrictions.

Il n’est donc pas surprenant que le très international Parlement de la «Cinquième Suisse», le Conseil des Suisses de l’étranger (CSE), n’ait lui non plus pas pu siéger à Berne le 14 mars comme prévu. Par égard pour la santé des délégués et parce que leur venue en Suisse des quatre coins du monde était dans les faits presque devenue impossible, le Comité de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) a décidé d’annuler la séance du Conseil et de statuer sur les questions les plus urgentes par voie de circulaire.

Tout d’abord, les délégués devaient prendre des décisions indispensables relatives au fonctionnement courant de l’OSE, à savoir approuver les comptes, adopter un budget pour l’année en cours et décharger le Comité et la direction. Toutes les propositions ont été acceptées.

Ensuite, le CSE devait prendre des décisions de fond sur l’orientation et les tâches de l’OSE. Il s’est très clairement prononcé en faveur d’un engagement pour le mémorial des victimes suisses du national-socialisme (voir aussi, à ce sujet, la «Revue Suisse» 1/2020). En s’appuyant sur cette prise de position claire, l’OSE va poursuivre son travail de projet. Le CSE a également validé les priorités pour l’année en cours. Et notamment le fait que l’OSE entend se battre pour la conservation de l’option du vote électronique pour les Suisses de l’étranger. L’effondrement du trafic postal a souligné ces derniers mois l’importance de cette exigence. Reste également prioritaire la construction d’un nouveau site web pour l’OSE, qui répondra mieux aux besoins de la «Cinquième Suisse». Le développement de la «Revue Suisse» est au cœur des préoccupations: un sondage a été lancé à cet effet (sondage2020.foeg.ch).

Par un autre vote, le CSE a approuvé les bases juridiques pour une élection directe de ses délégués. Le règlement adopté donne le droit aux cercles électoraux d’utiliser un système de vote direct – l’e-voting – pour élire leurs délégués. Cela permettra d’améliorer la légitimité politique des élus et du CSE dans son ensemble.

top