Menu

AVS/AI

L’AVS (assurance-vieillesse et survivants) suisse ne couvre pas seulement les personnes qui exercent une activité lucrative, mais l’ensemble de la population.

Certificats de vie : Processus simplifié

Jusqu'à présent, tous les assurés percevant une prestation AVS/AI devaient envoyer à intervalles réguliers un certificat de vie à la Caisse suisse de compensation (CSC) afin de garantir le versement sans interruption de la rente. Depuis le 1er janvier 2022, cela n‘est plus nécessaire dans la plupart des cas (à part quelques cas exceptionnels). En savoir plus

Selon la loi, toute personne résidant ou travaillant en Suisse est obligatoirement assurée. Par conséquent, les personnes sans activité lucrative bénéficient elles aussi d’une couverture d’assurance. Toute personne couverte par l’AVS est également assurée à l’AI (assurance-invalidité) et au régime des allocations pour perte de gain en cas de service et de maternité (APG).

L’AVS obligatoire sous-entend par conséquent que vous êtes domicilié(e) en Suisse. Dès que vous vous expatriez dans un État de l’UE/AELE, vous êtes soumis(e) au système de sécurité sociale de votre pays de résidence (il existe quelques exceptions). Si vous vous installez dans un pays tiers en dehors de l’UE/AELE, vous avez la possibilité de vous assurer facultativement à l’AVS/AI facultative.

Retrouvez davantage d’informations sur les différences et sur le dépôt d’une demande de rente sur nos pages :

Exceptions concernant l’AVS/AI obligatoire en cas de domicile à l’étranger

Il existe des cas exceptionnels (voir ci-dessous) dans lesquels il est possible de conserver son AVS/AI obligatoire tout en résidant à l’étranger. 

Salarié(e)s d’un employeur suisse

Les personnes employées et rémunérées par un employeur suisse dans un État de l’UE ou de l’AELE ou comme travailleuses détachées peuvent toutefois rester affiliées à l’AVS/AI, aux APG ainsi qu’à l’assurance-chômage dans certaines circonstances.

Retrouvez davantage d’informations à la page 17 de la brochure «Quitter la Suisse et s’installer dans un pays membre de l’UE/AELE»

Étudiants sans activité lucrative de moins de 30 ans

Les étudiants sans activité lucrative qui quittent leur domicile en Suisse pour suivre une formation à l’étranger peuvent conserver l’assurance sous certaines conditions et au plus tard jusqu’au 31 décembre de l’année au cours de laquelle ils atteignent l’âge de 30 ans.

L’assurance se poursuit sans interruption si la demande est déposée dans les six mois à compter du début de la formation à l’étranger. Passé ce délai, l’assurance peut prendre fin.

Retrouvez davantage d’informations à la page 18 de la brochure «Quitter la Suisse et s’installer dans un pays membre de l’UE/AELE»

Conjoint(e) sans activité lucrative d’une personne couverte par l’assurance obligatoire en Suisse

Les personnes sans activité lucrative à l’étranger dont le conjoint ou la conjointe est couvert(e) par l’assurance obligatoire peuvent bénéficier de l’assurance. Les personnes sans activité lucrative résidant à l’étranger dont le conjoint ou la conjointe est employé(e) en Suisse en tant que travailleur frontalier / travailleuse frontalière ne peuvent pas bénéficier de l’assurance.

Retrouvez davantage d’informations dans la brochure «Salariés à l’étranger et leurs familles».

Informations complémentaires :

top