Menu
  • Lu pour vous

Un dimanche de votation

04.02.2021 – Ruth von Gunten

«La journée allait être parfaite. Vreni se fichait bien du brouillard qui enveloppait la ferme depuis vendredi…»

Comme chaque dimanche de votation, l’agricultrice aurait dû préparer des sandwiches pour les scrutateurs. Mais cette année, rien n’est pareil, car elle doit se rendre à l’hôpital, à Berne, pour y subir une opération du bas-ventre. En ville, elle est attendue par sa fille Margrit, qui travaille comme secrétaire. Avant d’être admise à la clinique, Vreni doit lui prêter main-forte, celle-ci ne sachant pas comment se défendre contre les assauts sexuels de son chef.

À l’hôpital, Vreni fait la connaissance de Beatrice, employée administrative, et d’Esther, femme de ménage. Enfant, Esther a été retirée à ses parents yéniches et placée en foyer. Plus tard, son propre fils lui a été retiré: il travaille à présent comment enfant placé dans la ferme de Vreni. Beatrice, quant à elle, est née dans une famille bourgeoise. Elle est célibataire, s’investit dans son travail à l’hôpital et s’engage pour le droit de vote des femmes, qui passera en votation ce dimanche de 1959.

Clare O’Dea consacre à chacune de ces femmes aux profils si différents un chapitre de son roman «Le jour où les hommes ont dit non». En cette journée de 1959, leurs chemins se croisent et laisseront des traces profondes. C’est un jour important pour toutes les femmes suisses, car les hommes suisses votent pour la première fois – mais non pour la dernière – sur le suffrage féminin. La journée est racontée du point de vue des quatre protagonistes issues de diverses couches sociales. L’autrice tisse habilement l’histoire de leurs vies et éclaire ainsi la situation des femmes en Suisse à la fin des années 1950. Elle utilise un style simple et bienveillant pour raconter le parcours exemplaire de ces femmes qui ont décidé de prendre leur destin en main.

Clare O’Dea est née en 1971 à Dublin, où elle a étudié la linguistique et travaillé comme journaliste. Elle vit depuis 2003 sur la frontière linguistique franco-alémanique dans le canton de Fribourg, et travaille comme autrice, journaliste et traductrice. En 2016, elle a publié un livre très remarqué, «La Suisse mise à nu». «Le jour où les hommes ont dit non» est son premier roman. Il s’agit d’un texte bref, qui paraît en même temps dans sa version originale, en anglais, et en allemand, français et italien.

CLARE O’DEA: «Le jour où les hommes ont dit non»

ISBN 978-2-9701445-2-6

119 pages, 20 CHF

disponible à l'achat en ligne

top