Menu
stage img
  • Écho

Écho

04.11.2015

Adrian Frutiger

Nous avons tous déjà vu ses créations, souvent sans le savoir mais presque tous les jours. Chez les typographes, imprimeurs et graphistes, Adrian Frutiger est une légende. Sa plus célèbre création, la police de caractères «Frutiger», est apparue en 1975. Il a aussi conçu les polices «Univers», ainsi que l’«Astra Frutiger», la police utilisée en Suisse sur tous les panneaux routiers.

Né en 1928 à Interlaken, il a suivi un apprentissage de typographe avant d’étudier à l’École des arts décoratifs de Zurich, puis de gagner Paris en 1952. Après de nombreux succès, il est finalement revenu en Suisse à Bremgarten près de Berne, où il est décédé en septembre à l’âge de 87 ans.

Supprimer la double nationalité

L’UDC veut interdire la double nationalité en Suisse. Des parlementaires UDC de trois cantons – Bâle-Campagne, Zoug et Nidwald – demandent que leur canton soumette une initiative à la Confédération afin qu’elle réforme en conséquence la loi sur la nationalité. Lukas Reimann, conseiller national UDC de Saint-Gall, a également remis une motion visant à refuser la double nationalité aux ressortissants des pays n’autorisant pas cette pratique. Pour justifier ces interventions, les promoteurs avancent que la double nationalité nuirait à la loyauté envers la Suisse et serait néfaste à l’intégration. Roland Rino Büchel, membre du Comité de l’OSE et conseiller national UDC, partage aussi cette opinion. Il a demandé au Conseil fédéral combien le Corps des gardes-frontière compte de citoyens ayant la double nationalité assurant un service armé et si cela pose des problèmes de loyauté. L’interdiction de la double nationalité serait désastreuse pour les 750 000 Suisses de l’étranger qui sont 73 % à en bénéficier.

L’initiative «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» a abouti

Le nombre de signatures recueillies pour cette initiative populaire est suffisant. Le président de l’UDC Toni Brunner a déclaré début octobre que son organisation avait réuni 110 000 signatures. Les auteurs de l’initiative demandent que le droit national soit prioritaire sur le droit international en Suisse. L’objectif premier de l’initiative est d’empêcher que la Cour européenne des droits de l’homme puisse critiquer des initiatives populaires suisses transgressant le droit international.

Les personnes naturalisées s’intègrent mieux

Une étude des universités de Zurich, Standford et Mannheim soutenue par le Fonds national suisse conclut que les personnes naturalisées s’intègrent plus rapidement et mieux dans la société. Selon les chercheurs, chez tous les groupes étudiés, qu’ils aient ou non fait des études, la naturalisation des immigrés sert de catalyseur à l’intégration.

top