Menu
  • Écho

Écho

13.01.2017

Les plus grandes fortunes sont suisses

En moyenne, aucun autre pays du monde ne compte un nombre aussi élevé de riches que la Suisse. La fortune privée s’élève approximativement à 561 900 dollars américains, soit environ 568 000 francs suisses. Au classement des plus grandes fortunes, la Suisse se place avant l’Australie, les États-Unis et la Norvège. Les particuliers suisses détiennent une fortune globale de 3,5 milliards de dollars. Bien qu’ils ne représentent que 0,1 % de la population du globe, ils disposent de plus de 1,4 % de la fortune mondiale. Et cette tendance ne fait que s’accentuer: selon les prévisions, la fortune moyenne devrait atteindre 606 000 dollars d’ici à 2020. Ces chiffres sont tirés de la dernière édition du «Global Wealth Report» publié par le Credit Suisse Research Institute.

La police entend surveiller les déplacements suspects

À l’avenir, les voyages entrepris par de potentiels terroristes devraient pouvoir faire l’objet d’une surveillance discrète par l’Office fédéral de la police (Fedpol). La Commission de la politique de sécurité du Conseil des États s’est prononcée à l’unanimité en faveur d’une motion du Conseil national allant dans ce sens. L’objectif est de surveiller et consigner les déplacements de personnes à leur insu dans le cadre du système d’information Schengen SIS. La commission estime qu’il s’agit d’un instrument efficace pour détecter les infractions pénales. Le Conseil fédéral a d’ores et déjà lancé les travaux préparatoires. Entre début et fin octobre 2016, Fedpol a prononcé une interdiction d’entrée à 26 djihadistes.

Bâle veut promouvoir une chaleur propre

Dès 2050, Bâle-Ville devrait réduire au minimum le chauffage au mazout et au gaz. Le Grand Conseil du canton de Bâle-Ville vient d’adopter à une large majorité une révision de la loi sur l’énergie. Outre la stratégie énergétique de la Confédération et la vingtaine d’interventions d’élus du Grand Conseil, c’est l’initiative «Basel erneuerbar», déposée il y a deux ans, qui a été l’élément déclencheur. L’initiative voulait inscrire dans la constitution cantonale l’obligation d’avoir recours à une énergie «en principe couverte par des énergies durables et renouvelables» dès 2050. Les transports publics auraient été également inscrits dans le texte constitutionnel. Le fait que l’essence et le diesel destinés aux véhicules ne figurent désormais plus au niveau législatif représente l’une des modifications les plus marquantes de la révision de la loi. Le principe des incitations est, quant à lui, maintenu. En revanche, la production de chaleur au moyen d’énergies fossiles doit, dans la mesure du possible, être supprimée d’ici à 2050, et ce, sans augmentation de dépenses.

Des volontaires résolvent 5751 devinettes

La bibliothèque de l’ETH à Zurich possède quelque trois millions de photos, dont les archives de l’ancienne Swissair. Une grande partie des photos de presse ne sont pas étiquetées. Aussi les responsables de la bibliothèque ont-ils fait appel au crowdsourcing (production participative). Des centaines de volontaires ont partagé leur savoir pour améliorer les informations, voire ont entrepris de classer les photos. Jusqu’au mois de novembre dernier, plus de 8000 indications ont été reçues et 5751 informations sous forme d’images ont finalement pu être notablement revalorisées.

top