Menu
stage img
  • Écho

Écho

17.03.2016

Timbre-poste à l’occasion des «100 ans de l’OSE»

L’OSE est honorée en grande pompe: en avril, la Poste suisse émettra un timbre à l’occasion du 100e anniversaire de l’Organisation. D’une valeur d’un franc, il a été conçu par l’artiste bernois Tom Künzli.

Immigration en baisse, émigration en hausse

En 2015, davantage d’étrangers ont quitté la Suisse par rapport à l’année précédente; en revanche, ils sont moins nombreux à avoir immigré dans notre pays. Selon l’Office fédéral de la statistique, cette tendance s’affiche pour la deuxième année de suite. Le nombre net de 71 495 immigrants est de 9,4 % inférieur à celui de 2014. Au total, 150 459 étrangères et étrangers ont immigré en Suisse, soit 1,1 % de moins que l’année précédente. Le nombre d’émigrants a quant à lui augmenté de 6,1 %: l’année passée, 73 444 étrangères et étrangers ont quitté la Suisse. Fin 2015, 1 993 916 étrangères et étrangers vivaient en Suisse, dont 68 % provenaient des États de l’UE/AELA. Les Italiens formaient avec 313 725 personnes le groupe d’étrangers le plus important, suivis des Allemands (301 548 personnes) et des Portugais (268 067 personnes).

Nouvelle hausse des naturalisations

Le nombre d’étrangères et étrangers candidats à la naturalisation suisse a toujours baissé de 2006 à 2014, passant de 45 700 à 32 800. En 2015, cette tendance s’est inversée: le nombre des naturalisations se montait à 40 600. Selon des experts, ce récent revirement est dû à des initiatives populaires telles que celles contre l’immigration de masse ou de mise en œuvre, à l’origine d’un climat d’incertitude parmi les citoyens étrangers.

Erratum

Une erreur s’est glissée dans l’édition allemande de la «Revue Suisse» de février: à la rubrique «En profondeur», page 9, en lieu et place de «l’intégration est un processus à sens unique», il fallait lire «l’intégration n’est JAMAIS un processus à sens unique».

top