Menu
  • Trouvailles

Un ouvrage imposant, à la lecture aérienne

11.12.2014

Voilà un livre qui a du poids, à tous égards. «L’histoire de la Suisse» pèse 2,5 kg et, de l’avis de tous, il est considéré comme l’ouvrage de référence pour les prochaines décennies. Sous la direction de l’historien bâlois Georg Kreis, une équipe rédactionnelle composée de scientifiques de haut vol issus de toutes les régions de la Suisse s’est proposé d’illustrer l’histoire nationale, en tenant compte des toutes dernières recherches. Cet opus (malheureusement disponible qu’en allemand) peut être utilisé de multiples manières: ouvrage de référence, outil pédagogique pour les enseignants et les étudiants, mais aussi livre dont le style exempt de jargon est accessible aux néophytes; les quelques termes techniques indispensables sont définis de manière claire et concise dans un glossaire. 

«L’histoire de la Suisse» est bâti selon une trame chronologique qui reprend l’histoire politique classique, sans négliger les autres approches axées notamment sur l’histoire sociale et économique ou celle des femmes. Quelque 22 thèmes transversaux –  «Famille et parenté», «Etrangers en Suisse», «Neutralité et neutralités», «Alpes et tourisme», «L’armée suisse de 1803 à 2011», etc. – traités sous forme d’essais, jalonnent l’ouvrage. L’édition présente d’excellentes qualités formelles: les illustrations, cartes et graphiques sont de qualité supérieure et fournissent une foule d’informations complémentaires. Par ailleurs, ils allègent le texte, tempèrent l’étendue de l’ouvrage et invitent le lecteur à une flânerie érudite. JM

top