Menu
stage img
  • Sélection

Ueli Steck

14.07.2017

Il devait effectuer une ascension très rapide, comme à son habitude, lorsque la mort l’a fauché ce 30 avril 2017. Alpiniste de l’extrême, Ueli Steck s’entraînait alors sur les pentes du Nuptse, au Népal, pour pulvériser le record mondial de vitesse de l’ascension de l’Everest. Les conditions étaient optimales et pourtant, pour des raisons inconnues, Ueli Steck a fait une chute, fatale, de 1000 mètres dans le vide. Il n’a jamais ignoré les dangers auxquels ses exploits l’exposaient. Cette fois-ci pourtant, le destin l’a rattrapé.

Connu pour la vitesse incroyable de ses ascensions, Ueli Steck, originaire de l’Oberland bernois, était le meilleur alpiniste en solitaire au monde. Il grimpait certes, mais au pas de course, littéralement, lorsque les pentes le permettaient. Ueli Steck enchaînait les records, domptant la face nord de l’Eiger en solitaire en deux heures et 22 minutes; exploit qui fit date dans l’histoire de l’alpinisme. Il a trouvé la mort à 40 ans seulement.

Sa disparition a suscité une vague de consternation dans tout le pays. Les Suisses se sont toutefois demandé quelle limite les alpinistes devaient se fixer dans leur course contre la montre vers les sommets de plus de 8000 mètres. Certains disent qu’Ueli Steck a vécu sa passion, ne faisant qu’un avec la nature. D’autres estiment qu’il jouait avec sa vie et a fini par perdre.

Aujourd’hui, la polémique a pris fin. D’autres alpinistes professionnels se préparent déjà à lui emboîter le pas.

Marko Lehtinen

top