Menu
stage img
  • Nouvelles du Palais fédéral

La pandémie transforme les services consulaires

07.06.2021 – DFAE

La pandémie qui nous tient en haleine depuis début 2020 a des répercussions sur le réseau consulaire de la Suisse. Les tâches dans le domaine de la protection consulaire et de l’aide sociale ont gagné en importance. En même temps, l’accès aux guichets des représentations consulaires a été plus compliqué, voire impossible, en de nombreux endroits parce que les dispositions relatives à la pandémie ont restreint la liberté de mouvement. Même les tâches de routine ont été entravées, bien que le guichet virtuel de la Direction consulaire soit resté disponible sans interruption et que l’ensemble du réseau consulaire ait maintenu ses services.

Dans cette situation difficile, plusieurs représentations suisses ont cherché de nouvelles manières de rester en contact avec les Suisses sur place, s’enquérir de leur situation et leur proposer des services concrets. Les trois exemples fournis par Bangkok, San José et Ottawa illustrent la mobilité du réseau consulaire de la Suisse et du personnel du DFAE dans l’accomplissement de leur mandat, quelles que soient les conditions. L’avenir montrera si ces expériences enrichiront également à plus long terme les tâches ordinaires du réseau consulaire.

Bangkok / Thaïlande

Des «assemblées communales» au temps de la pandémie

Les crises favorisent l’inventivité. Quand, en mars 2020, dans le sillage de la pandémie de coronavirus, la situation est devenue critique en Thaïlande et dans les pays environnants, l’ambassade suisse située dans la capitale de Bangkok a décidé de renforcer sa communication numérique. En moins d’un mois, l’ambassadrice Helene Budliger Artieda s’est adressée aux communautés suisses de l’étranger dans 18 messages vidéo en trois langues pour les informer des derniers développements et recommandations.

L’ambassadrice Helene Budliger Artieda avec Pierre Hagmann (Chef de Mission suppléant, à gauche) et le consul général Pierre Chabloz (à droite) dans le studio improvisé. Photo DR

C’est ainsi qu’est née l’idée de mettre sur pied une «assemblée communale» virtuelle régulière. #AskTheEmbassy a fêté sa première édition le 22 juin 2020 et a été suivie par 16 manifestations en direct sur Facebook pour les communautés suisses de Thaïlande, du Laos, du Cambodge, de Malaisie et du Myanmar, qui rassemblent près de 13 000 Suisses.

Facebook live #AskTheEmbassy

Les assemblées communales ont une longue histoire dans une démocratie telle que celle de la Suisse. La réaction des communautés suisses de l’étranger a par conséquent été positive. Face aux nombreuses questions reçues, nous avons décidé d’étoffer ce nouveau format de communication. Ainsi, nous avons déjà convié deux fois un invité spécial dans notre «studio» pour l’occasion. Tout d’abord, le directeur général régional du groupe Lufthansa a répondu à des questions brûlantes sur le thème des voyages pendant la pandémie. Et, en février 2021, le ministre de la santé thaïlandais Anutin Charnvirakul nous a fait l’honneur de répondre en personne aux questions reçues sur le thème de la vaccination pour les étrangers en Thaïlande. D’autres surprises sont prévues au programme.

L’ambassade de Suisse en Thaïlande, Bangkok

San José / Costa Rica

Des tournées dans les régions reculées pour mieux comprendre les besoins

Pendant la pandémie de coronavirus, le centre consulaire régional situé dans la capitale du Costa Rica, San José, qui est l’interlocuteur de près de 6000 citoyens suisses dans six pays d’Amérique centrale, a organisé une rencontre virtuelle pour se présenter et répondre aux questions de ceux-ci.

Un service très apprécié en raison des restrictions s’appliquant aux voyages: la station de passeport mobile, ici en tournée au Panama. Photo DR

La prochaine manifestation se tiendra dans un format hybride: six collègues en charge des services consulaires dans nos six représentations d’Amérique centrale se rencontreront en chair et en os au Costa Rica et s’entretiendront virtuellement avec nos concitoyens. La manifestation aura pour slogan: «Six pays, mais une seule région!» Les six pays en question – le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Panama – font face à des défis similaires.

Soulignons que le processus de demande de passeport, par exemple, ne peut être proposé en ligne. C’est pourquoi nous organisons, même en cette année difficile, des tournées avec des stations mobiles de passeport dans les pays voisins dépourvus de services consulaires. Il s’agit là d’une offre très appréciée, qui jusqu’ici a fait ses preuves.

Nous nous adressons en particulier à nos concitoyens âgés, qui sont particulièrement touchés par la pandémie: des collaborateurs de l’ambassade se rendront dans des régions plutôt reculées pour s’enquérir des besoins de nos retraités et répondre à leurs questions. Cette offre donne à nos services un visage humain et nous aide à mieux comprendre les besoins des Suisses de l’étranger d’un certain âge.

L’ambassade de Suisse au Costa Rica, San José

Ottawa / Canada

Une diffusion en direct sur Internet depuis trois régions du vaste pays

La pandémie de coronavirus a fortement restreint notre liberté de mouvement, mais elle a aussi élargi notre horizon. Compte tenu de l’ampleur mondiale de la crise, il est logique d’élargir son champ de vision ordinaire pour chercher ailleurs de bonnes idées pour le travail consulaire. Au Canada, nous avons été inspirés par les «discussions consulaires» de l’ambassade suisse en Thaïlande (voir article tout à gauche). Il s’agissait cependant, pour préparer cette «assemblée communale virtuelle», de tenir compte des particularités canadiennes: la taille et la structure fédérale du pays font que les règles liées au coronavirus diffèrent d’une province à l’autre.

Les possibilités de la technique: Ottawa, Montréal et Vancouver étaient présents en même temps à l’«assemblée communale». Photo: capture d’écran

Outre son ambassade à Ottawa, la Suisse possède des consulats généraux à Montréal et à Vancouver. Ces trois représentations suisses sont les interlocutrices des 40 000 Suisses enregistrés au Canada. Il était donc important de les intégrer et de les connecter. Ainsi, nous avons pu mettre en commun les connaissances des différentes régions et tenir compte des deux langues nationales du Canada, l’anglais et le français. Nous avons réalisé cela au moyen d’une réunion Zoom diffusée en direct sur les trois pages Facebook des représentations d’Ottawa, Vancouver et Montréal. La manifestation a suscité un vif intérêt en attirant plus de 500 personnes: les questions posées ont été très variées et les réactions, positives. Cela nous conforte dans notre intention d’exploiter le potentiel des formats numériques pour notre travail, y compris après la pandémie.

L’ambassade de Suisse au Canada, Ottawa

top