Menu
  • Les victimes suisses de l'Holocauste

Un pas politique important vers un mémorial pour les victimes de l'Holocauste

06.04.2021 – L'ORGANISATION DES SUISSES DE L'ÉTRANGER

Un projet important de l'Organisation des Suisses de l'étranger a définitivement atteint les deux chambres du Parlement suisse : Le conseiller aux Etats Daniel Jositsch (PS, ZH) et le conseiller national Alfred Heer (UDC, ZH) demandent au Conseil fédéral de «créer un mémorial suisse officiel pour les victimes du national-socialisme» dans deux motions identiques.

Avec leur demande déposée le 15 mars 2021, les deux parlementaires couvrent un très large spectre politique : le conseiller aux Etats Daniel Jositsch représente la gauche du Conseil en tant que social-démocrate, tandis que le conseiller national Alfred Heer appartient à l'aile droite de la Grande Chambre. Le fait qu'ils soient arrivés à la même conclusion à partir de positions politiquement très opposées donne un poids supplémentaire à leurs motions.

Selon Heer et Jositsch, le mémorial doit permettre de garder vivant le souvenir des horreurs de l'Holocauste et de sensibiliser à l'importance et à la fragilité de la démocratie et de l'État de droit. On ne sait pas encore quand les deux motions seront discutées au Conseil des États et au Conseil national.

L'Organisation des Suisses de l'étranger réclame un tel mémorial depuis 2018. Selon elle, il est essentiel pour la Suisse d'assumer l'histoire du national-socialisme, car de nombreux Suisses de l'étranger sont morts dans les camps de concentration nazis. D'un point de vue actuel, le comportement des autorités suisses pendant les années de guerre apparaît également en partie très déconcertant : de nombreuses vies auraient pu être sauvées si la Suisse avait été plus courageuse et plus insistante dans la protection de ses compatriotes menacés à l'étranger. Du point de vue de la Suisse, se souvenir des atrocités de l'Holocauste, c'est aussi se souvenir des actions des autorités et des diplomates suisses à l'époque.

Enfin, du point de vue de l'Organisation des Suisses de l'étranger, il est important non seulement de créer un mémorial mais aussi de le combiner avec un programme éducatif. L'objectif est d'apporter une contribution aux droits de l'homme et à la lutte contre la discrimination et le racisme.

Sur swisscommunity.org, vous pouvez désormais trouver le dossier en ligne «Les victimes suisses de l'Holocauste», qui contient divers documents sur le sujet.

top