Menu
stage img
  • Sélection

Petra Gössi

16.09.2020 – Theodora Peter

En est-elle capable? Quand Petra Gössi est élue présidente du PLR suisse, en 2016, peu nombreux sont ceux qui connaissent cette avocate schwyzoise de 40 ans. Bien qu’elle ait siégé pendant cinq ans au Conseil national, Petra Gössi n’a pas frappé les esprits au Palais fédéral. Cela ne tarde pas à changer: en 2017, elle orchestre avec doigté l’élection au Conseil fédéral du chef de la fraction PLR, Ignazio Cassis, qui est aussi son voisin à l’Assemblée. Puis la crise climatique éclate, faisant sortir dans la rue des dizaines de milliers de mécontents. La colère des jeunes manifestants est aussi dirigée contre le PLR, qui avec l’UDC a empêché en 2018 que des mesures climatiques fortes soient inscrites dans la loi sur le CO2. En cette année électorale, le parti de l’économie fait face à des vents contraires, y compris en provenance d’une partie de ses électeurs. La présidente réagit à la grogne par un revirement idéologique spectaculaire. Brusquement, des mesures incitatives comme une taxe CO2 sur les billets d’avion ne sont plus taboues pour la direction du PLR. Petra Gössi réduit au silence ses détracteurs internes, qui lui reprochent son opportunisme, par un sondage des membres du parti: ils l’assurent de leur soutien. Ainsi, le PLR se sort bien des élections fédérales de l’automne dernier, malgré le raz-de-marée des Verts. Certes, les Libéraux-Radicaux perdent plus de 1 % de leurs électeurs, mais les pronostics avaient laissé craindre pire. Depuis, la présidente se tient fermement en selle: il y a peu, la base lui réitérait sa confiance en l’élisant pour deux ans de plus à la tête du PLR. Aujourd’hui, Petra Gössi est l’une des plus anciennes cheffes de partis de Suisse. Les sceptiques se sont tus depuis longtemps. Oui, elle en est capable.

top