Menu
  • Nouvelles

L’apprentissage perd du terrain

18.09.2019 – Marc Lettau

L’apprentissage professionnel, qui fait la part belle à la pratique, est un succès helvétique. Mais il attire moins les jeunes, qui sont de plus en plus nombreux à vouloir étudier. Un phénomène qui touche surtout les filles: la moitié d’entre elles souhaite décrocher une maturité. Conséquence: à la rentrée 2019, pas moins de 15 000 places d’apprentissage restaient vacantes. Pour bon nombre d’entreprises, cette situation est un problème.

Lukas Bärfuss reçoit le prix Georg Büchner

Le plus grand prix de la littérature allemande a été décerné à un Suisse: cela faisait 25 ans que ce ne n’était pas arrivé. Doté de 50 000 euros, le prix Georg Büchner a été attribué à l’écrivain suisse Lukas Bärfuss (né en 1971), qui le recevra officiellement le 2 novembre à Darmstadt. Le jury loue «un narrateur et dramaturge exceptionnel de la littérature contemporaine germanophone». Selon lui, Bärfuss porte sur le monde actuel un regard courageux, critique, étonné et reconnaissant.

Grève féminine historique

La grève des femmes du 14 juin 2019 (voir «Revue Suisse» 03/2019) est considérée comme la plus grande manifestation politique de l’histoire moderne de la Suisse. Toute la journée, plusieurs centaines de milliers de femmes ont cessé le travail et participé à diverses actions. La grève a atteint des dimensions historiques dans toutes les grandes villes. Les femmes ont revendiqué l’égalité dans la vie active et la société, et notamment des salaires égaux à ceux des hommes.

Le Cervin s’effrite

Le symbole du monde alpin suisse, le Cervin, fait la une des médias: suite à des accidents mortels, des guides de montagne demandent le blocage des accès. La commune de Zermatt s’y oppose. Les températures en hausse sont la cause des accidents. Le dégel du permafrost a provoqué l’effondrement de rochers, qui ont emporté des alpinistes. La fonte du permafrost en altitude est un problème qui touche toutes les régions alpines de Suisse.

Exportations d’armes décriées

Les citoyens suisses devront se prononcer sur les exportations de matériel de guerre. Les signatures nécessaires à l’initiative dite «correctrice» ont été récoltées en un temps record. Déposée à Berne à la mi-juin, elle se veut une réaction au plan du Conseil fédéral d’autoriser les exportations d’armes dans des pays en proie à la guerre civile (voir éditorial de la «Revue Suisse» 03/2019).

top