Menu
  • Infos de SwissCommunity

Nouveau site Internet pour l’OSE, le Service des jeunes et la «Revue Suisse»

04.02.2021 – Marc Lettau

Ce nouveau site web contient non seulement des contenus et conseils inédits, mais il constitue aussi le «foyer» d’une nouvelle communauté des Suisses de l’étranger.

Depuis le début de l’année, l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE), aussi appelée «SwissCommunity» depuis le 1er janvier, présente toutes ses offres sur un nouveau site Internet : www.swisscommunity.org. Vous y retrouverez tant les services de l’OSE que les contenus de la «Revue Suisse» et les informations du Service des jeunes. Les lecteurs de la «Revue Suisse» pourront aussi y accéder directement via le site www.revue.ch.

Ce nouveau site web contient non seulement des contenus et conseils inédits, mais il constitue aussi le «foyer» d’une nouvelle communauté des Suisses de l’étranger. Ceux-ci pourront ainsi échanger en ligne, partager leurs expériences, demander des conseils et annoncer des événements.

Ladirectrice de l’OSE, Ariane Rustichelli: «La pandémie nous a montré à quel point il est devenu important d’avoir un bon réseau numérique.»

Cette nouvelle plate-forme était prévue depuis longtemps. Mais la pandémie de coronavirus lui donne un relief particulier, souligne la directrice de l’OSE, Ariane Rustichelli: «La pandémie nous a montré à quel point il est devenu important d’avoir un bon réseau numérique.» L’OSE contribue à la consolidation de ce réseau avec son nouveau site: «D’une part, nous renforçons ainsi la connexion et les liens avec la Suisse. D’autre part, nous créons des possibilités d’interconnexion supplémentaires au sein de la ‹Cinquième Suisse›.» Cette numérisation ne rend pas pour autant les contacts directs superflus. Ariane Rustichelli: «En fin de compte, les gens ont besoin de se rencontrer, c’est incontestable.» Le progrès de la numérisation ne relègue donc pas les associations suisses traditionnelles au second plan. Bien au contraire: «Ces associations doivent plutôt devenir encore plus présentes.» D’après la directrice, le défi pour celles-ci consistera à affiner et à renforcer leur rôle et leurs aspirations au sein d’une communauté numérique très interconnectée.

top