Menu
  • Infos de SwissCommunity

«Mon emploi d’assistante de langue me convient parfaitement»

04.02.2022 – INTERVIEW: RUTH VON GUNTEN | educationsuisse

Isabelle Bucher, Suissesse de l’étranger, met à profit ses connaissances en anglais en tant qu’assistante linguistique dans un lycée suisse. Sa classe profite de la jeune enseignante d’Australie et Isabelle Bucher elle-même va mieux connaître la Suisse.

Dans beaucoup de lycées et écoles professionnelles suisses, les «Native Speakers» enrichissent les cours de langue. Ils ne transmettent pas seulement des connaissances linguistiques, mais aussi des aspects culturels de leur pays de provenance. Ces assistants de langue, généralement de jeunes étudiants étrangers, sont engagés par l’agence Movetia en collaboration avec educationsuisse. Isabelle Bucher est l’une d’entre eux: cette Suissesse d’Australie travaille actuellement comme assistante de langue à la Kantonsschule am Burggraben à St. Gall.

Isabelle Bucher, vous avez grandi en Australie. Quelles étaient vos motivations pour acquérir une expérience professionnelle en Suisse?

J’étais à la recherche d’un nouveau travail stimulant en Suisse, notamment pour mieux connaître le système scolaire. Mon emploi d’assistante de langue, que j’ai trouvé via Movetia, me convient parfaitement. Il me permet d’acquérir de l’expérience dans l’enseignement de l’anglais en dehors de l’Australie. En même temps, j’ai suffisamment de temps pour terminer mon Bachelor. De plus, j’aime vivre en Suisse.

Vous êtes encore en train d’étudier?

Oui, je suis en train de terminer en ligne mon Bachelor of Social Science and Behavioural Studies, qui comprend beaucoup de pédagogie sociale et de psychologie, à l’Université de Melbourne.

Vous êtes-vous rapidement adaptée à la vie de la Kantonsschule am Burggraben?

Je me suis vite intégrée. Les enseignants sont très sympathiques et disponibles. Au début, les gymnasiens étaient surpris, mais aussi curieux d’avoir une enseignante australienne. Nous pouvons ainsi apprendre les uns des autres à connaître nos cultures et langues respectives.

Isabelle Bucher: «Je me suis vite intégrée en Suisse». Photo DR

Le quotidien suisse présente-t-il des défis pour vous?

Pour moi, la Suisse n’est pas tout à fait nouvelle, puisque j’y étais déjà venue en tant qu’au pair il y a quelques années. Mais il est certain qu’au début, il est difficile de s’adapter à un nouveau pays. Comme je connaissais peu de monde et que j’aime faire du sport, j’ai cherché des clubs de sport dans les environs pour me créer un réseau. Cela m’a aidé! Maintenant, je joue au football, mais aussi au rugby et au touch football – deux sports très populaires en Australie, ce qui me donne un petit air de «chez moi».

Quelles différences entre l’Australie et la Suisse avez-vous remarquées?

Le style de vie très différent de la Suisse me plaît. Par exemple, il y a moins de pression tout au long de la journée. Il y a la pause de midi pendant laquelle on peut manger et discuter avec les collègues. Certaines personnes rentrent même chez elles pour déjeuner avec leur famille! Cela serait impensable en Australie. Là-bas, nous mangeons souvent tout en travaillant à l’ordinateur, ce qui nous laisse peu de temps pour nous reposer. C’est pourquoi j’apprécie ce genre de choses en Suisse. Et la Suisse a des paysages magnifiques! Cependant, ici il fait très froid et le climat australien et la plage me manquent, mais j’apprécie aussi d’être dans les montagnes. Ce serait merveilleux de vivre un Noël blanc. Nous fêtons Noël en été avec un barbecue et 35 degrés.

Quels sont vos projets pour le futur?

Je voudrais continuer à travailler en Suisse dans le domaine de la formation. Je suis très heureuse comme assistante de langue anglaise et j’ai bon espoir de trouver mon prochain travail en Suisse.

Quels conseils donnez-vous aux jeunes Suisses de l’étranger qui souhaitent travailler en Suisse?

Je recommande le programme de Movetia à tous les jeunes qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle, mais aussi une expérience de vie en général, et s’immerger dans une autre culture et une autre langue. J’ai été très sensible au fort esprit de soutien de Movetia, d’educationsuisse et de l’école.

Educationsuisse conseille les jeunes suissesses et suisses de l’étranger sur toutes les questions concernant la thématique de la formation en Suisse.

educationsuisse, formation en Suisse, Alpenstrasse 26, 3006 Berne, Suisse

Tél. +41 31 356 61 04 | e-mail | www.educationsuisse.ch

top