Menu
stage img
  • Sélection

Louis Nusbaumer alias Ara

07.10.2022 – STÉPHANE HERZOG

Son nom de totem est Ara. Pourquoi ce surnom scout? Louis Nusbaumer ne s’en souvient plus. Il avait 7 ans quand il est devenu louveteau, explique cet étudiant en géographie et en sciences de l’environnement de 21 ans. Ara est chef des picos – âgés de 15 à 17 ans - au sein du groupe scout jurassien Saint-Michel, basé à Delémont. Comme des milliers d’autres scouts, il s’est investi dans le Mova, le Camp fédéral du Mouvement scout de Suisse qui s’est déroulé cet été dans la vallée de Conches (VS). Ara a rejoint le camp avant son ouverture avec des responsables picos jurassiens et bernois. La délégation a élevé une tour en rondins dans le camp. «La vue y était belle. Nous y avons lié quatre bâches, qui nous ont servi de toit», raconte-t-il.

Les picos ont entre autres participé à la construction d’une cabane géante dans un arbre. Ils se sont baladés librement dans ce camp géant de 30’000 scouts. Une seule règle: rester ensemble et être joignable par téléphone. «Nous avons vécu ensemble deux semaines et cela a créé des liens très forts», se réjouit Ara, pour qui l’une des valeurs essentielles du scoutisme est l’acceptation de soi et des autres.

Pourquoi un uniforme ? «Le scoutisme vient de l’armée, donc ça reste», commente le jeune homme, qui trouve la question légitime. Dans le langage scout, les uniformes permettent de distinguer les âges: chemise turquoise pour les louveteaux, beige pour les éclaireurs, rouge pour les picos, verte pour les responsables. Au groupe scout Saint-Michel, les responsables ont opté pour la couleur rouge, «pour rester proche des picos». Sera-t-il présent lors du prochain Mova, dans 14 ans ? «Pourquoi pas. Le mouvement a toujours besoin de bénévoles», conclut Louis Nusbaumer.

top