Menu
stage img
  • Nouvelles

La hausse de l’âge de la retraite est très controversée

01.04.2022 – MARC LETTAU

Pour consolider le système suisse des retraites (AVS), le Conseil fédéral et la majorité du Parlement entendent augmenter la taxe sur la valeur ajoutée et relever l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Ce dernier point est vivement controversé, d’autant plus que d’autres étapes de relèvement sont prévues. Il est désormais clair qu’une votation populaire aura lieu sur la nouvelle réforme de l’AVS: en très peu de temps, une large alliance est parvenue à rassembler suffisamment de signatures pour imposer un référendum. Le peuple suisse se prononcera sur le sujet vraisemblablement à l’automne 2022.

Le PLR redécouvre l’énergie atomique

Lors de son assemblée des délégués, le parti libéral-radical (PLR) a déclaré être favorable à de nouvelles centrales nucléaires, à quelques conditions toutefois. Le nouveau président du parti, Thierry Burkhart, a souligné que le PLR ne réclamait pas la construction rapide de nouvelles centrales, mais qu’il fallait tout d’abord réunir les conditions pour la construction de centrales de dernière génération. Le PLR intègre ainsi à sa politique énergétique une technologie pas encore disponible. Malgré le manque d’éléments concrets, cette décision équivaut à un changement de cap pour le parti. Son ancienne présidente, Petra Gössi, tenait encore la sortie du nucléaire pour acquise.

Le parti le plus à droite de Suisse se dissout

Le «parti des Suisses nationalistes» (PNOS) a annoncé sa dissolution en février. Fondé en 2000, il avait été classé dans les organisations d’extrême droite par l’Office fédéral de la police en 2001 déjà. La dissolution du parti ne signifie toutefois pas la disparition de la mouvance d’extrême droite en Suisse. D’après le président du PNOS, Florian Gerber, un «projet concret d’importance nationale» est déjà en préparation. Ces derniers temps, les extrémistes de droite ont participé à plusieurs manifestations contre les mesures anti-coronavirus prises par les autorités. Ils les ont parfois même organisées.

Collection de médailles aux JO d’hiver

La délégation suisse a ramené sept médailles d’or des Jeux olympiques d’hiver à Pékin. Beat Feuz et Corinne Suter se sont offert l’or en descente, tandis que Lara Gut-Behrami s’est imposée en super-G. Marco Odermatt a remporté la médaille jaune au slalom géant, Michelle Gisin en ski alpin, Ryan Regez en freestyle-skiing et Mathilde Gremaud en slopestyle. La délégation suisse à Pékin a complété sa collection avec deux médailles d’argent et six médailles de bronze.

Médaillés olympiques suisses, Pékin 2022

Médailles d’or | Beat Feuz, ski alpin, descente hommes Lara Gut-Behrami, ski alpin, super-G femmes Marco Odermatt, ski alpin, slalom géant hommes Mathilde Gremaud, ski acrobatique, slopestyle femmes Corinne Suter, ski alpin, descente femmes Michelle Gisin, ski alpin, combiné femmes Ryan Regez, freestyle-skiing, skicross hommes

Médailles d’argent | Wendy Holdener, ski alpin, combiné femmes Alex Fiva, freestyle-skiing, skicross hommes

Médailles de bronze | Lara Gut-Behrami, ski alpin, slalom géant femmes Mathilde Gremaud, ski acrobatique, big air femmes Wendy Holdener, ski alpin, slalom femmes Jan Scherrer, snowboard, half-pipe hommes Michelle Gisin, ski alpin, super-G femmes Fanny Smith, ski acrobatique, skicross femmes

Des missiles sur Kiev, Kharkiv et Marioupol

L’invasion de l’Ukraine par la Russie est choquante. Les souffrances provoquées sont incommensurables. Cette guerre pose également un défi à la Suisse. En raison de la date précoce de clôture de notre rédaction, nous n’abordons pas le sujet dans le dernier numéro de la «Revue». Vous trouverez cependant davantage d’informations sur : swissinfo.ch

Image  «Ne touchez pas à nos rentes»: ce slogan a été entendu. En moins de deux mois, une large alliance politique est parvenue à rassembler plus de 100 000 signatures et à imposer ainsi un référendum sur la dernière réforme de l’AVS. Photo Keystone

top