Menu
stage img
  • Infos de SwissCommunity

En mémoire de Georg Stucky

25.11.2020 – Remo Gysin

Il a présidé l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) de 1998 à 2007. Georg Stucky est décédé en août, à l’âge de 89 ans. Il avait notamment contribué à préparer la voie au droit de vote des Suisses de l’étranger. L’OSE se souvient de lui avec reconnaissance.

Quelle vie bien remplie! Georg Stucky a travaillé et vécu plusieurs années à Hambourg, au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Il a été consul honoraire de la Suisse en Libye. Il connaissait les problèmes et préoccupations des Suisses de l’étranger par le biais de sa propre expérience. Georg Stucky a été conseiller paroissial, conseiller d’État, conseiller national et membre de plusieurs conseils d’administration. Pendant 15 ans, il a siégé au Comité de l’OSE, en a été le vice-président de 1992 à 1998, puis le président jusqu’en 2007. Tout cela montre l’estime et la popularité dont il jouissait ainsi que l’importance de son engagement sur la durée.

J’ai fait la connaissance de Georg Stucky lors d’une rencontre des conseillers d’État de Zoug et de Bâle-Ville. Plus tard, nous nous sommes retrouvés au Conseil national. Les années que nous avons passées ensemble à la commission économique de la Chambre basse, puis au comité de l’OSE ont fait de nous des amis.

Georg Stucky s’était engagé pour les Suisses de l’étranger avant même d’entrer à l’OSE. En 1986, il avait introduit une motion pour demander une révision de la loi fédérale sur les droits politiques des Suisses de l’étranger afin de pouvoir accorder à ceux-ci le droit de vote et d’élection dans les affaires fédérales. Il avait ainsi donné l’impulsion nécessaire à l’introduction du droit de vote par correspondance pour les Suisses de l’étranger sur le plan fédéral. En 1995, les Suisses de l’étranger ont pu participer pour la première fois à des élections fédérales par correspondance.

Durant son mandat de président de l’OSE aussi, il s’est battu pour des sujets démocratiques fondamentaux comme l’introduction du vote électronique, l’augmentation du nombre de Suisses de l’étranger habilités à voter et la couverture de l’AVS/AI facultative.

«L’OSE était tout pour Georg», m’a écrit son épouse. On le ressentait. L’OSE et nous-mêmes nous souviendrons de Georg Stucky avec une grande reconnaissance. Nous présentons nos plus sincères condoléances à son épouse Elisabeth Stucky et à ses proches.

Avec toute notre sympathie,
Remo Gysin, président de l’Organisation des Suisses de l'étranger

Image: Georg Stucky, ici photographié en 1989, pendant son mandat de conseiller national.  Photo: Walter Rutishauser, collection de la Bibliothèque Am Guisanplatz

 

top