Menu
  • Politique

Contre la spéculation sur les biens alimentaires

29.01.2016 – Jürg Müller

La spéculation sur les biens alimentaires est la «forme la plus répugnante de la recherche du profit», explique la Jeunesse socialiste suisse, qui a lancé une initiative visant à stopper cette pratique. L’initiative populaire sera soumise au vote le 28 février.

Les banques qui spéculent poussent les prix des denrées alimentaires vers le haut et, de l’avis des auteurs de l’initiative, «partagent la responsabilité de la faim dans le monde». La Suisse s’immisce dans ce commerce en tant que «siège de nombreux commerçants de matières premières et d’acteurs de la finance». L’initiative exige donc des directives pour lutter contre la spéculation sur les matières premières agricoles et les biens alimentaires.

Les partis bourgeois opposés à l’initiative attribuent quant à eux la hausse des prix à la concentration accrue des marchés, à l’infrastructure en partie lacunaire et aux mesures protectionnistes. Ils estiment qu’une interdiction de la spéculation n’aboutirait pas au résultat escompté et serait préjudiciable à l’économie suisse. Pour eux, la spéculation des hedge funds ajoute certes aux difficultés liées au changement climatique et aux mauvaises récoltes, mais la Suisse ne saurait résoudre ces défis d’envergure mondiale par cette simple initiative.

top