Menu
  • Éditorial

Chères lectrices, chers lecteurs,

27.01.2016

J’espère que vous avez bien commencé cette nouvelle année. 2016 est une année de jubilé: nous fêterons les 25 ans de la Place des Suisses de l’étranger à Brunnen en avril et les 100 ans de l’OSE cet été.

Ces cent dernières années, des centaines de milliers de personnes ont quitté leur pays par nécessité, poussées par la curiosité, pour des raisons professionnelles, familiales ou autres. L’OSE accompagne ces personnes dans leur vie quotidienne. Sa mission consiste à porter assistance aux Suisses et Suissesses à l’étranger. Son intervention peut prendre diverses formes, sachant qu’elle est, elle aussi, en constante mutation.

La «Revue suisse» a une nouvelle rédaction en chef depuis début novembre. Ces cinq dernières années, Barbara Engel, entourée de son équipe rédactionnelle, a fait grandir notre revue d’information en qualité et en popularité, grâce à son flair et à son professionnalisme. Nous la remercions vivement et formons nos meilleurs vœux pour son avenir.

Au nom de l’OSE, je souhaite à son successeur, Marko Lehtinen, beaucoup de plaisir dans sa nouvelle fonction ainsi que des retours positifs de ses lectrices et lecteurs. Vous en apprendrez plus sur Marko Lehtinen ici.

Une bonne nouvelle: contrairement à ce qui avait été annoncé dans la dernière édition, la «Revue suisse» paraîtra toujours six fois en 2016. La direction consulaire du DFAE – notre donneur d’ordre et bailleur de fonds – a accepté notre demande de libre choix du format. L’objectif d’économies pour 2016 demeure néanmoins. C’est pourquoi nous demandons à tous les abonnés qui n’ont pas une réelle raison de s’y opposer de bien vouloir passer dès à présent à une réception au format électronique. Vous comprendrez, je l’espère, que nous puissions envisager de demander une contribution volontaire aux frais.

2016 sera l’année de tous les défis: en plus des améliorations visées à long terme dans les domaines des assurances sociales, du vote électronique et de la politique bancaire, nous entendons rencontrer les jeunes Suisses et Suissesses de l’étranger, soutenir les associations suisses et rendre le Conseil des Suisses de l’étranger accessible à tous les Suisses et Suissesses de l’étranger inscrits au registre électoral.

Remo Gysin, Président de l’OSE

Je remercie tous les lecteurs et lectrices de la «Revue suisse» pour leur fidélité et leur intérêt porté à notre revue et souhaite à tous les Suisses et Suissesses de l’étranger paix, santé et succès dans la réalisation de leurs souhaits personnels.

top