Menu
stage img
  • Infos de SwissCommunity

Inquiétude vis-à-vis des assurances des Suisses de l’étranger

23.05.2016 – Marko Lehtinen

Le 16 avril, le Conseil des Suisses de l’étranger a siégé à Brunnen, au bord du lac des Quatre-Cantons. La séance a principalement porté sur l’AVS facultative et la caisse-maladie pour les Suisses de l’étranger. En outre, les 25 ans d’existence de la Place des Suisses de l’étranger ont été célébrés à Brunnen.

Soixante-sept membres du Conseil des Suisses de l’étranger disposant du droit de vote étaient réunis à l’hôtel Waldstätterhof, à Brunnen, lorsque Remo Gysin, le nouveau président de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE), a ouvert la séance.

Les délégués ont élu la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret au Conseil et au Comité de l’OSE. Davide Wüthrich, qui est président du Parlement des jeunes Suisses de l’étranger et vit en Italie, a également été élu au Conseil des Suisses de l’étranger. Enfin, deux nouveaux membres de la Commission de rédaction de la «Revue Suisse» ont été élus: Claudia Iseli et Gaëlle Courtens.

Le Conseil des Suisses de l’étranger a reconnu les clubs suivants: AsociaciÓn Suiza de Beneficencia de Madrid, Swiss Canadian Chamber of Commerce, club suisse de Südschweden et Comunidad Suizo Boliviana.

Cotisations insuffisantes lors du retour

Outre la partie statutaire, la séance a notamment porté sur les assurances sociales des Suisses de l’étranger. Le problème concerne l’AVS: toute personne quittant la Suisse quitte l’assurance obligatoire. Et toute personne non assurée à l’étranger a des lacunes de cotisations lorsqu’elle rentre en Suisse. Mais l’adhésion volontaire aux assurances sociales n’est pas toujours possible. Le principal problème concernant les caisses-maladie est qu’une personne domiciliée à l’étranger n’est pas assurée à titre obligatoire par les assurances maladie suisses. Mais alors, que faire? Jürg Brechbühl, de l’Office fédéral des assurances sociales, Patrick Schmied, de la Centrale de compensation, et Olivier Peters, de l’Office fédéral de la santé publique, ont répondu aux questions relatives à ces thèmes. Lors du forum de discussion, les banques suisses ont une nouvelle fois alimenté les sujets de conversation. Les Suisses de l’étranger ont des difficultés à ouvrir un compte dans leur pays ou à acheter des cartes de crédit. De plus, ils payent souvent des frais plus élevés.

Brunnen n’a pas seulement accueilli la séance du Conseil des Suisses de l’étranger. Les 25 ans d’existence de la Place des Suisses de l’étranger ont également été célébrés. La fondation Place des Suisses de l’étranger a fêté son anniversaire en présence du président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, entre autres avec une exposition d’affiches sur la Place.

top