Menu
stage img
  • Infos de SwissCommunity

Assurer l’avenir de la «Revue»

20.11.2019 – ARIANE RUSTICHELLI, directrice de l’OSE & MARC LETTAU, Rédacteur en chef

L’Organisation des Suisses de l’étranger modernise son site internet et améliore l’édition en ligne de la «Revue». C’est une bonne nouvelle, y compris pour ceux qui préfèrent lire le magazine sur papier.

La «Revue Suisse» paraît sur papier et en ligne, et il en restera ainsi. En 2020 cependant, le titre ne comptera exceptionnellement que cinq numéros imprimés. Un sixième numéro, celui de juillet, ne paraîtra que sous forme électronique. Il sera bien entendu accessible aussi aux lecteurs de la version papier qui souhaiteraient découvrir notre produit dans un format virtuel, que ce soit en ligne, via notre application «Swiss Review» ou comme un e-magazine classique.

Cette décision du Comité de l’OSE de supprimer un numéro imprimé n’est pas une mesure d’économie. Au contraire, elle a pour but de renforcer le magazine. L’OSE libère ainsi des moyens financiers pour moderniser l’ensemble de ses interfaces. Les sites web existants – celui de l’OSE, Swisscommunity et «Revue Suisse» – fusionneront et seront remaniés en profondeur pour mieux répondre aux besoins des Suissesses et Suisses de l’étranger. Il s’agit là d’un projet ambitieux sur les plans technique et financier, que nous souhaitons mener à bien d’ici au printemps 2021.

Ce projet contribue également de manière décisive à assurer l’avenir de la «Revue»: sa version en ligne deviendra plus attrayante et plaira sans aucun doute aux amateurs de médias en ligne. Nous espérons pouvoir ainsi limiter l’augmentation du tirage imprimé de la «Revue», qui s’élève à près de 200 000 exemplaires à ce jour. Cette stabilisation est en effet essentielle pour maintenir la version papier à long terme. Un objectif auquel souscrivent la direction de l’OSE et le comité de rédaction de la «Revue».

Ne soyez donc pas déçus de ne pas trouver votre magazine dans vos boîtes aux lettres en juin 2020, car il s’agit en fin de compte d’une bonne nouvelle aussi pour les amoureux du papier. Ce numéro de la «Revue Suisse» prouve bien, du reste, que l’OSE n’a absolument pas l’intention de rétrécir son mandat d’information: il compte 40 pages au lieu des 32 habituelles. Le fait est que le nombre de sujets que la rédaction voulait approfondir pour ses lecteurs de la «Cinquième Suisse» était, cette fois, particulièrement important.

top