Menu
stage img
  • Chiffres suisses

À table! La Suisse prend beaucoup de poids

09.12.2021 – RECHERCHE DES CHIFFRES: MARC LETTAU

3,3

Vivre près de son frigo ouvre l’appétit… Ce constat, confirmé en 2020, a des conséquences de poids. D’après des études réalisées par l’université de Saint-Gall, les Suisses ont pris en moyenne près de 3,3 kg en un an, les 45–64 ans accusant même une prise de poids moyenne de 6,7 kg.

28 560

Peut-être n’est-il pas opportun de démultiplier le calcul. Qu’à cela ne tienne! Si les 8 655 118 personnes vivant en Suisse ont pris chacune 3,3 kg en un an, combien la population suisse a-t-elle pris de poids au total? 28 560 tonnes. Si les Suisses de l’étranger devaient avoir fait preuve du même appétit, cela ferait 2550 tonnes de plus.

110

Un peuple plus lourd n’est pas forcément un peuple en meilleure santé. Les autorités et l’industrie alimentaire cherchent par conséquent des moyens de réduire la consommation de sucre en Suisse. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise de ne pas dépasser 50 grammes de sucre par jour. Cependant, les Suisses en consomment près de 110 grammes par jour: tel est l’un des revers du pays du chocolat.

1

Il est vrai que tout cela a à voir avec la pandémie de coronavirus. Les circonstances favorisent la sédentarité et la malbouffe. Et la pandémie a fait baisser l’espérance de vie. D’après l’Office fédéral de la statistique, celle-ci a baissé de près d’un an pour s’établir à 81 ans pour les hommes en 2020. Jamais encore une telle baisse n’avait été enregistrée depuis 1944. Du côté des femmes, l’espérance de vie a baissé de six mois pour atteindre 85 ans.

87,3

Mais il existe des différences régionales patentes en matière d’espérance de vie! Dans certaines régions, les gens vivent plus vieux que dans d’autres. Où faut-il donc déménager? En Appenzell Rhodes-Intérieures, si vous êtes une femme, car l’espérance de vie pour les personnes de sexe féminin y est la plus haute de Suisse: elle atteint 87,3 ans.

Chocolat, petits biscuits, boissons sucrées: la consommation de sucre, en Suisse, dépasse largement la limite fixée par l’OMS. Photo Keystone

top