Menu
stage img
  • Éditorial

Soutien à la Revue Suisse

15.09.2017

L’Organisation des Suisses de l’étranger a prolongé de quatre ans son contrat avec le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) concernant la Revue Suisse. Le crédit du DFAE en faveur du magazine destiné aux expatriés est ainsi assuré pour 2018.

Ce qui apparaît comme une formalité est en réalité un important engagement du DFAE en faveur de la Revue Suisse. À l’heure où la Confédération doit réaliser des économies et où le budget du Département des affaires étrangères est amputé, l’Organisation des Suisses de l’étranger peut saluer comme une victoire le maintien de son magazine sous la forme existante.

De fait, nous allons ainsi pouvoir poursuivre notre tâche principale qui est de fournir aux Suisses et aux Suissesses de l’étranger des informations pertinentes pour leur permettre de se former une opinion lors de votations et d’élections. Nous continuerons également d’y publier des informations importantes touchant l’économie, la culture, le sport et la société en général. Les pages régionales et les nouvelles provenant des expatriés, en milieu de cahier, seront maintenues.

Rien de bien nouveau, apparemment. Et pourtant. Il nous incombe, à nous les éditeurs, de ne pas nous reposer sur nos lauriers et d’envisager d’ores et déjà l’après-2021. De nombreux défis nous attendent, car la pression financière ne va pas se relâcher. Aussi devons-nous réfléchir à la manière d’optimiser nos dépenses, notamment en matière d’impression et de distribution – tout en maintenant la qualité, bien sûr. D’autant plus que les habitudes de lecture vont encore évoluer au sein de notre lectorat également. L’antagonisme papier – numérique et les possibilités offertes par les réseaux sociaux continueront de nous préoccuper.

Si notre objectif est de satisfaire à l’avenir également les besoins des Suissesses et des Suisses de l’étranger, nous ne devons pas pour autant fermer les yeux sur les changements et développements en cours. Dans ce contexte tendu, nous nous efforcerons, chères lectrices et chers lecteurs du bout du monde, de satisfaire votre soif de connaissances dans les années à venir.

Marko Lehtinen, rédacteur en chef

top