Zoug: Personnalités

Personnalités de Zoug

 

Thomas Hürlimann

Thomas Hürlimann

Fils de Hans Hürlimann, qui deviendra ultérieurement Conseiller fédéral, Thomas Hürlimann est né en 1950 à Zoug. Il se révèle comme auteur en 1981 avec la publication de son recueil de nouvelles « Die Tessinerin » (« La Tessinoise »). Thomas Hürlimann est actuellement écrivain, scénariste et dramaturge et vit alternativement en Suisse et à Berlin. Il a d’ores et déjà été récompensé par de nombreuses distinctions. Son œuvre la plus appréciée est certainement « Fräulein Stark » (« Mademoiselle Stark »), nouvelle parue en 2001.


 

Walo Lüönd

Walo Lüönd

Walo Lüönd est né le 13 avril 1927 à Zoug. Après sa scolarité, il effectue un apprentissage de tailleur pour hommes avant de se former au métier de comédien. Il atteint la notoriété en 1970 dans le rôle de « Dällenbach Kari » dans le film du même nom. Nombreux sont ceux qui le connaissent grâce à son rôle dans le film « Die Schweizermacher » (« Les faiseurs de Suisses »), l’un des plus grands succès du cinéma suisse. En 2010, il joue le rôle du tailleur Feinstein dans le film « Der grosse Kater » (« Le grand chat »), basé sur le roman éponyme de Thomas Hürlimann. Walo Lüönd est mort le 17 juin 2012 à Locarno.


 

Adelheid Page-Schwerzmann

Adelheid Page-Schwerzmann, citoyenne d’honneur de Cham, est née le 20 août 1853 à Zoug. Orpheline de père, elle connaîtra une ascension sociale fulgurante grâce à son mariage peu conventionnel avec George Page en 1875. En conseillère avisée, Adelheid Page collabore activement à l’entreprise « Anglo-Swiss Condensed Milk Co. » dirigée par son mari, et exerce même une certaine influence quant aux décisions commerciales. Par ailleurs très engagée socialement, elle se consacre notamment au combat contre la tuberculose. En « dame du monde », Adelheid Page voyage en Italie et en France, suit des cours de peinture et entretient des relations étroites avec des personnalités influentes du monde de la politique et de l’économie et ce, à une époque où le domaine des femmes se limitait souvent à leur foyer et à leur famille. Adelheid Page s’est éteinte le 15 septembre 1925 à Cham. En souvenir de ses œuvres de bienfaisance, il existe encore aujourd’hui une rue à Cham et une fontaine à Unterägeri qui portent son nom, ainsi qu’une Adelheid Street Dixon dans l’État de l’Illinois, dont son mari était originaire.


 

 

Découvrir la Suisse

Tessin

 

Partenaires stratégiques

 

Publicité

Gazzetta Svizzera