Grisons: Histoire & Tradition

De 1524 à 1798, l’actuel canton des Grisons formait ce que l’on appelait la République des Trois Ligues, à savoir la Ligue de la Maison-Dieu, la Ligue Grise et la Ligue des Dix-Juridictions. Elle avait le statut d’alliée de la Confédération suisse. De 1798 à 1803, la république est intégrée à la République helvétique sous le nom de canton de Rhétie. En 1803, elle rejoint définitivement la Confédération suite à l’Acte de Médiation.

Le canton des Grisons est le seul canton trilingue de Suisse. Outre l’allemand et le rhéto-romanche, on y parle aussi l’italien, principalement dans la région de Puschlav, Misox, Calancatal et Bergell. Le rhéto-romanche n’a été reconnu officiellement langue administrative qu’en 1996.

 

GR history

 

Tradition - Chalandamarz

Selon cette coutume, le 1er mars de chaque année, les jeunes du village défilent dans les rues en chantant et carillonnant pour chasser les mauvais esprits de l’hiver. La „Chalandamarz“ tire son origine de l’antique cérémonie des „Calendae Mariis“ qui marquait le début de l’année romaine.

Pour en savoir plus...

 

GR history

 

Tradition culinaire

Capuns

Les capuns sont l’un des plats les plus traditionnels de la cuisine paysanne grisonne. Il s’agit d’une sorte de quenelle aux herbes. Pour préparer des capuns, une pâte salée, hachée et mélangée avec du salsiz et des herbes est enroulée dans des feuilles de bette pour former de petits paquets. Ceux-ci cuisent ensuite dans un bouillon pendant 20 minutes jusqu’à ce que la pâte soit prête.

 

 

Imprimer la Recette

 

Produits traditionnels

  • Salsiz
  • Viande des Grisons
  • Churer Röteli
  • Pain aux poires des Grisons

Découvrir la Suisse

Genève

 

Partenaires stratégiques

 

Publicité

Revue Suisse: passez à la version en ligneGazzetta Svizzera