A la une - de notre partenaire swissinfo

  • Quelles sont les conséquences d'un fossé entre riches et pauvres?

    lun., 16 déc. 2019 07:38:00 GMT

    L’accroissement des inégalités sociales suscite depuis plusieurs années l’intérêt de la recherche, des médias et de la politique. Nous consacrons nous aussi une série à ce thème. Une des premières questions qui se pose est de savoir pourquoi les inégalités économiques au sein d’une société constituent un problème. Série: l'inégalité sociale en Suisse La montée du nazisme pendant la Grande Dépression des années 30 et d’autres exemples historiques montrent bien que la situation devient dangereuse quand de nombreuses personnes rencontrent de sérieuses difficultés économiques. Mais les inégalités sociales sont-elles dangereuses en soi? En théorie, il est possible de concevoir une société où il y a des différences sociales mais pas de pauvreté absolue. Cette idée se manifeste en particulier dans le concept de «pauvreté relative»: ne sont pas seulement considérées comme pauvres les personnes qui souffrent de privation matérielle, mais également celles qui ont moins par rapport à la ...

  • Le boom des héritages menace-t-il la cohésion sociale?

    dim., 15 déc. 2019 10:00:00 GMT

    De plus en plus d’argent s’hérite en Suisse. Les héritages perpétuent les inégalités sociales d’une génération à l’autre. Seraient-ils finalement une injustice? Série: inégalités sociales en Suisse Un franc sur deux de la fortune des Suisses provient d’un héritage. En 2015, cela a représenté 63 milliards de francs. Et selon une récente estimation, ce seront près de 95 milliards en 2020. En vingt ans, la valeur des héritages a plus que doublé. Elle n’a jamais été aussi haute en un siècle. Selon une étude de 2015, les causes de cette hausse sont à la fois historiques, économiques et démographiques. L’économie suisse a connu une phase de croissance dans l’après-guerre, qui a enrichi certaines personnes ayant grandi à cette époque. Et elles meurent maintenant de plus en plus riches. Les gens de plus de 85 ans forment le groupe d’âge le plus aisé du pays. La hausse de valeur des biens immobiliers et des titres peut aussi jouer un rôle. Répartition inégale En Suisse, les ...

  • Tout le monde construit dans les agglos, mais personne ne s’y installe

    sam., 14 déc. 2019 10:00:00 GMT

    Il y en a suffisamment, mais au mauvais endroit. C'est ainsi qu'on peut résumer la situation du marché des appartements en Suisse. La photographe Sophie Stieger a documenté ce paradoxe. Dans les centres villes – comme Zurich, Genève ou Bâle –, il n’est pas rare de voir des centaines de personnes faire la queue pour visiter un appartement vacant. En campagne par contre, on trouve des lotissements neufs qui restent vides. Et dans les régions périphériques, comme le Jura ou le Tessin par exemple, des villages entiers tombent en décrépitude. En Suisse, deux phénomènes conduisent à avoir un nombre relativement élevé de logements vacants: dans les régions périphériques économiquement faibles, les gens partent car ils ne trouvent pas de travail. Dans les cas extrêmes, les maisons restent vides tellement longtemps qu’elles deviennent des ruines. Mais même sur le Plateau suisse, région économiquement prospère, on trouve des zones rurales où des lotissements nouvellement ...

  • L’avenir incertain d’une OMC désarmée

    ven., 13 déc. 2019 15:30:00 GMT

    Privé de juges en raison des pressions américaines, l’organe d’appel de l’Organisation mondiale du commerce est désactivé. C’est la crise la plus grave que traverse la plus puissante organisation internationale basée à Genève, régulièrement critiquée depuis ses débuts. Créée en 1995, l’Organisation mondiale du commerce a perdu , cette semaine, l’usage de son outil le plus puissant. Le tribunal réglant les litiges commerciaux entre les économies nationales ne peut plus compter sur l’organe d’appel lui permettant de trancher un différend commercial avec une décision juridiquement contraignante. Ancien directeur général de l’organisation, le Français Pascal Lamy souligne le caractère exceptionnel de cet organe de règlement des différents (ODR): «C’est la première fois que les Etats ont accepté de franchir le Rubicon de la supranationalité» en acceptant que le règlement des litiges échappe à leur contrôle, déclare-t-il au quotidien Le Monde. Une audace perçue avec méfiance par les ...

  • La Suisse a-t-elle réalisé l’utopie d’une juste répartition des richesses?

    ven., 13 déc. 2019 12:51:00 GMT

    Alors que de nombreux pays débattent de l'écart grandissant entre riches et pauvres, un chroniqueur du New York Times loue la Suisse, notamment pour sa répartition équitable des richesses. La Suisse serait une utopie moins socialiste, mais plus réussie que la Scandinavie. Qu’en est-il vraiment de cette thèse? Série: l'inégalité sociale en Suisse Depuis quelques années, l'inégalité sociale est un sujet à la mode auprès des chercheurs, des médias, des politiciens et des… habitués des comptoirs de bistrot. La Suisse ne fait pas exception. L’exemple le plus récent: l’«initiative 99%» qui demande que les revenus du capital comme les intérêts et les dividendes soient imposés plus lourdement que des revenus du travail. À l’origine de cette initiative populaire, les Jeunes socialistes souhaitent «créer enfin une justice et mettre fin aux privilèges des super riches». La Suisse – le paradis de l’égalité? Dans un article d’opinion intitulé The Happy, Healthy Capitalists of Switzerland et ...

  • «J’ai mal aux os et je transpire des litres»

    ven., 13 déc. 2019 10:00:00 GMT

    La politique progressiste de la Suisse en matière de stupéfiants a non seulement éliminé la scène ouverte de la drogue, mais elle a aussi sauvé la vie de nombreux toxicomanes. Les consommateurs d’héroïne ont ainsi été éclipsés de la scène publique. Comment vivent-ils aujourd’hui ? Un livre offre un aperçu de la vie quotidienne de l’un d’entre eux. Dans les années 1990, la Suisse a fait la une des journaux internationaux avec les images choquantes de la scène ouverte de la drogue. La misère était si grande que le pays a osé briser un tabou. En 1993, l’État a commencé à vendre de l’héroïne aux toxicomanes dans des centres prévus à cet effet. L’objectif était d’offrir à ces gens une vie stable et d’éviter ainsi la criminalité liée à la drogue, la prostitution et la transmission de maladies.  L’expérience a été concluante: grâce à cette politique, la scène ouverte de la drogue a disparu. La distribution d’héroïne contrôlée par l’État a sauvé la vie de nombreuses personnes. Mais ...

  • Les tensions entre la Suisse et le Sri Lanka atteignent leur paroxysme

    jeu., 12 déc. 2019 16:00:00 GMT

    Un profond désaccord provoque une crise entre la Suisse et le Sri Lanka. Une employée de l’ambassade helvétique de Colombo, traumatisée après un enlèvement, a été interrogée pendant plus de 20 heures par la justice locale et se trouve toujours en détention. Un drame s’est joué le 25 novembre à l’ambassade de Suisse à Colombo. Mais les autorités sri lankaises et helvétiques ne sont pas d’accord sur la façon dont il s’est déroulé.  D’après le département suisse des Affaires étrangères, une employée de l’ambassade a été enlevée et menacée par des inconnus durant deux heures, afin qu’elle dévoile des informations diplomatiques sensibles. Le DFAE considère l’incident comme «très grave et constituant une attaque inacceptable contre l’une de ses missions diplomatiques et ses employés». Berne a convoqué l’ambassadeur du Sri Lanka en Suisse. Pourquoi une telle attaque? Des médias suisses et sri lankais ont lié cette affaire à la fuite d’un fonctionnaire de haut-rang.  D’après le ...

  • La burqa va-t-elle être interdite en Suisse?

    jeu., 12 déc. 2019 13:40:00 GMT

    Le Parlement suisse empoigne la question de la dissimulation du visage dans l’espace public. Il invite le peuple à rejeter l’initiative populaire anti-burqa, mais il veut une nouvelle base légale pour mieux réglementer les contrôles d’identité. De quoi parle-t-on? Le peuple suisse devra voter sur une interdiction de la burqa et du niqab dans l’espace public. L’initiative populaire «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage» a récolté les 100'000 signatures nécessaires en 2017. Le Parlement est maintenant en train d’examiner le texte ainsi que le contre-projet indirect élaboré par le gouvernement. Quoi de neuf?12 décembre 2019: le Conseil national (Chambre basse du Parlement) ne se prononce pas encore sur l’initiative, mais il soutient le contre-projet indirect du gouvernement pour obliger les individus à montrer leur visage lors de vérifications d’identité.26 septembre 2019: le Conseil des États (Chambre haute) invite le peuple à rejeter l’initiative anti-burqa. Il ...

  • Marianne Maret, une «vraie centriste» franche et travailleuse

    jeu., 12 déc. 2019 10:38:00 GMT

    Elle est la première femme valaisanne à siéger au Conseil des États. La démocrate-chrétienne Marianne Maret se confie le temps d’une balade sur les sentiers sauvages du Chablais. Les citoyens suisses ont élu le Parlement le plus féminin de l’histoire en octobre dernier. Même si la parité n’est pas encore atteinte, les politiciennes représentent désormais 42 % des députés de la Chambre basse. Pour marquer le coup, swissinfo.ch a décidé de faire le portrait de huit nouvelles élues issues de différents partis. «J’ai les pieds vraiment sur le sol mais la tête quand même dans les étoiles», nous confie Marianne Maret lors d’une randonnée pédestre près de chez elle, à Troistorrents, en Valais. Et nous n’avons aucune peine à la croire: la nouvelle élue du Parti démocrate-chrétien (PDC) au Conseil des États (Chambre haute du Parlement) avance à un rythme soutenu, directement vers l’objectif, en montagne comme en campagne. Mais elle sait s’arrêter pour profiter de la beauté d’un instant.

  • Comment sortir du cercle vicieux des taux négatifs

    jeu., 12 déc. 2019 07:00:00 GMT

    Cinq ans après l’introduction des taux d’intérêt négatifs en Suisse, aucune fin n’est en vue. La Banque Nationale suisse (BNS) porte ici une part de responsabilité pour avoir commis une erreur d’appréciation il y a 20 ans. L’une des causes des taux d’intérêt négatifs en Suisse remonte à l’an 2000, année où la BNS a introduit une nouvelle stratégie de politique monétaire lourde de conséquences. De manière simplifiée, cette stratégie veut que la BNS élève son taux directeur quand sa prévision d’inflation dépasse 2%. Elle prévoit en outre des baisses du taux quand l’inflation attendue tombe au-dessous de 0%. Ces mesures proactives devraient permettre d’éviter que l’inflation soit trop forte ou trop basse.  Peu après l’introduction de cette nouvelle stratégie, le taux directeur de la BNS se situait à 3,5%. Il est aujourd’hui à -0.75% et donc si bas qu’il ne peut pour ainsi dire pas être réduit davantage. Au moment où cette décision avait été prise, un contexte de taux négatifs ...

  • «Nous devons repenser la structure du gouvernement et la façon dont il est élu»

    mer., 11 déc. 2019 16:05:00 GMT

    ​​​​​​​ L’échec de l’élection de la candidate écologiste au Conseil fédéral pourrait être considéré comme une décision qui ignore la volonté du peuple. Elle s'inscrit pourtant parfaitement dans l'histoire du gouvernement suisse, analyse le politologue Nenad Stojanović, pour qui un changement de système est nécessaire. Pas de surprise au Palais fédéral: les sept membres du gouvernement suisse ont été reconfirmés mercredi par l'Assemblée fédérale. Malgré les résultats des élections fédérales d'octobre, qui ont vu une nette avancée des écologistes au détriment des partis traditionnels, l'exécutif national poursuit sur la voie de la continuité, commente Nenad Stojanović, politologue et professeur au Département de science politique et relations internationales de l'Université de Genève. swissinfo.ch: Comme prévu, le gouvernement suisse a été reconfirmé dans son intégralité. L’élection a-t-elle toutefois réservé des surprises? Nenad Stojanović:  Il s’est passé ce qui était prévu à ...

  • La vague verte n’éclabousse pas le gouvernement

    mer., 11 déc. 2019 14:50:00 GMT

    L’offensive lancée par les Verts pour s’emparer d’un siège au Conseil fédéral s’est soldée par un échec. Tous les membres du gouvernement en exercice ont été réélus avec de très bons résultats. Ce renouvellement intégral de l’exécutif fédéral n’a toutefois pas manqué d’être passionnant. Analyse. Les Verts, le parti qui a enregistré la plus importante progression lors des élections législatives, n'ont toujours pas de siège au gouvernement suisse. Leur candidate de combat Regula Rytz, qui a tenté d'attaquer l'un des deux sièges du Parti libéral-radical (PLR / droite), n'a obtenu que 82 voix. Ignazio Cassis a été réélu avec 145 voix. Le Tessin toujours représenté Le ministre des Affaires étrangères a obtenu de loin le pire résultat de ce renouvellement du collège gouvernemental. Un mauvais score qui n’est pas lié au fait qu’il soit le représentant du pays le plus impopulaire ou que sa politique ne soit actuellement pas couronnée de succès. La raison de sa piètre performance ...

  • «Il faut immédiatement agir pour le climat et nous, on prend le temps de réfléchir»

    mer., 11 déc. 2019 12:56:00 GMT

    Les Verts sont déçus du score de leur candidate à l’élection au gouvernement suisse et tout particulièrement du manque de soutien des Verts libéraux. Les écologistes manquent l’occasion d’accéder à l’exécutif, mais ils s’investiront le plus possible pour faire entendre leur voix au Parlement. L’ambiance paisible qui régnait dans le Palais fédéral avant l’élection le laissait présager: les sept membres du gouvernement suisse ont chacun été reconduits dans leur fonction au premier tour de scrutin. Tout semblait joué d’avance: pas de conciliabules, de réunions de dernière minute ou de tête-à-tête houleux. La traditionnelle «nuit des longs couteaux», durant laquelle des stratégies se sont parfois nouées le soir précédent l’élection, ressemblait à une joyeuse verrée entre collègues. Pourtant, l’enjeu était de taille: modifier la composition fixe du gouvernement pour y faire entrer un Vert et suivre ainsi la volonté des électeurs, qui ont largement soutenu les écologistes lors des ...

  • Les Verts n’ont pas trouvé la clé du gouvernement

    mer., 11 déc. 2019 10:48:00 GMT

    La présidente des Verts suisses Regula Rytz n’a pas réussi à entrer au gouvernement. Soutenue uniquement par la gauche, elle n’est pas parvenue à ravir le siège du ministre du Parti libéral-radical Ignazio Cassis. La stratégie de son parti est mise en cause. Les commentateurs estimaient que Regula Rytz pouvait espérer récolter au mieux 100 voix. La présidente des Verts suisses n’en a obtenu que 82. Le ministre du Parti libéral-radical (PLR / droite) Ignazio Cassis a été réélu avec 145 voix sur 239 bulletins valables. Malgré l'attaque, le Tessinois a fait mieux que les 125 voix recueillies lors de son entrée au gouvernement en 2017. Seule la gauche a soutenu la candidate des Verts, lâchée même par les Vert’libéraux (écologistes de droite). Quant au bloc bourgeois, il avait refusé d’auditionner la candidate, invoquant la concordance et la stabilité. «Nous nous battrons plus fort» Le message est clair: malgré le triomphe des écologistes aux élections fédérales du 20 octobre, les ...

  • La réélection du collège gouvernemental minute par minute

    mer., 11 déc. 2019 10:36:00 GMT

    L'Assemblée fédérale s'est réunie ce mercredi pour réélire le Conseil fédéral pour une nouvelle période de quatre ans. Les Verts n'ont pas réussi à faire leur entrée au gouvernement. Menacé, le ministre libéral-radical Ignazio Cassis a été reconduit dans ses fonctions. 

  • «Si on a peur de ne pas être réélu, il ne faut pas faire de politique»

    mar., 10 déc. 2019 15:06:00 GMT

    Regula Rytz veut obtenir le premier siège vert lors de l’élection de renouvellement du Conseil fédéral ce 11 décembre. Au détriment de qui? Le siège qui pourrait vaciller est celui du ministre libéral-radical des Affaires étrangères. Mais son éviction est peu vraisemblable, analyse le politologue Michael Hermann. La «formule magique» est-elle encore de circonstance? Tant les politiques que les médias sont divisés sur l’importance de la formule dite magique pour la représentation des partis au gouvernement fédéral. En 1959, ses sept membres ont été élus pour la première fois selon la répartition 2 PLR, 2 PDC, 2 PS, 1 UDC. L’inventeur de la formule, l’ancien secrétaire général du PDC Martin Rosenberg, a légitimé cet instrument en disant qu’«avec cette collaboration équitable entre les grands partis, toutes les forces politiques sont mobilisées pour le bien du pays et du peuple». La formule a tenu plus de 40 ans, mais en 2003, la modification de la représentation des partis au ...

  • Un gouvernement pluraliste qui doit compter avec la démocratie directe

    mar., 10 déc. 2019 10:03:00 GMT

    Mercredi sera élu le gouvernement suisse pour les quatre prochaines années. Après la victoire des Verts aux législatives d’octobre, le pays discute de leur éventuelle accession à l’exécutif. Un regard sur l’histoire de la représentation des partis au Conseil fédéral suggère la réponse: «oui, à un moment donné». Il n’est ni de majorité, ni de coalition au sens classique: le gouvernement suisse est une vaste agrégation pluraliste, qui reflète la volonté de chercher des solutions de compromis, afin de maintenir la stabilité dans un système politique de démocratie directe. C’est un long et lent processus d’intégration qui a conduit à l’actuelle représentation des partis au Conseil fédéral. Bien que ce ne soit pas le seul élément, la force politique est déterminante pour l’attribution des sept sièges du gouvernement central. Cette force ne se mesure toutefois pas seulement à l’aune de la représentation parlementaire, mais aussi à la capacité à composer avec la démocratie directe, soit ...

  • Le Parlement suisse se détend sur la consommation de cannabis

    mar., 10 déc. 2019 14:43:00 GMT

    L’interdiction d’effectuer des recherches scientifiques sur la remise de cannabis à des fins récréatives pourrait être levée. Une majorité de la Chambre basse du Parlement suisse est entrée en matière sur une modification de la loi sur les stupéfiants. La recherche sur une régulation du marché du cannabis en Suisse a franchi un cap mardi. Le Conseil national (Chambre basse du Parlement) a décidé par 100 voix contre 85 et 2 abstentions d’entrer en matière sur une modification de la loi sur les stupéfiants. Ce changement législatif permet la mise en place d’essais pilotes de remise de cannabis à des fins récréatives. L’objectif est d’explorer de nouvelles solutions pour réglementer la consommation de cannabis afin de faire diminuer le marché noir, de contenir le deal de rue, de renforcer la prévention et d’améliorer la prise en charge des personnes dépendantes. Le projet du gouvernement fixe un cadre très précis à ces essais: les participants doivent avoir plus de 18 ans et ...

  • Nouveau coup dur pour le vote électronique

    mar., 10 déc. 2019 06:58:00 GMT

    Les essais de vote électronique doivent être suspendus, estime la Chambre basse du Parlement suisse. Les élus n’ont plus confiance en cet outil après les failles sécuritaires dévoilées en début d’année. Le développement du vote électronique pourrait être gelé pour une durée indéterminée. La Chambre basse du Parlement suisse (Conseil national) a accepté lundi par 100 voix contre 75 et 7 abstentions une initiative parlementaire de l’ex-conseiller national de l’Union démocratique du centre (UDC, droite conservatrice) Claudio Zanetti. Le texte demande la suspension de tous les travaux sur l’e-voting jusqu’à ce que le gouvernement rende un rapport prouvant que les problèmes de sécurité sont résolus et que cet outil répond réellement à un besoin. Il a été soutenu par le groupe UDC, les Verts, une majorité des Verts libéraux et quelques socialistes. Les élus constatent que la confiance est ébranlée après la découverte de failles sécuritaires majeures dans le système élaboré par La Poste.

  • Soutien massif du Parlement suisse à la libre circulation des personnes

    lun., 9 déc. 2019 18:49:00 GMT

    La libre circulation des personnes et les accords bilatéraux avec l’Union européenne ont globalement dynamisé l’économie suisse, estime le Parlement, même si certaines imperfections doivent encore être corrigées. À une écrasante majorité, il invite le peuple à refuser l’initiative populaire de l’UDC «pour une immigration modérée». «L’Union européenne est un partenaire économique majeur et la Suisse profite de ses bons rapports avec les États membres, que ce soit dans le cadre de relations commerciales directes ou en tant que fournisseur de grandes entreprises internationales», a rappelé lundi le conseiller aux États libéral-radical (PLR, droite libérale) Damian Müller. Tous les partis représentés à la Chambre haute du Parlement suisse, sauf l’Union démocratique du centre (UDC, droite conservatrice) ont fait l’éloge des accords bilatéraux avec l’UE et de la libre circulation des personnes. Les votes du Parlement sur l’initiative «pour une immigration modérée»: Conseil national:

  • Beznau: de symbole du progrès à pomme de discorde

    lun., 9 déc. 2019 15:59:00 GMT

    Lorsqu'elle est entrée en service il y a cinquante ans, la centrale de Beznau I a marqué le début de l'exploitation commerciale de l'énergie atomique en Suisse. Aujourd'hui, elle est l'une des plus anciennes centrales thermonucléaires au monde encore en service. Seules quelques centrales en Inde et aux États-Unis sont un peu plus anciennes que le réacteur construit au milieu d'un îlot de l’Aar, à côté de son frère Beznau II: le démarrage officiel de son exploitation commerciale remonte au 9 décembre 1969. A l’époque, la Suisse avait abandonné ses tentatives de construire son propre réacteur: le grave accident du réacteur de Lucens en janvier de la même année avait définitivement enterré les rêves d'autarcie du pays en matière nucléaire. La mise en service du réacteur de Beznau I, produit aux États-Unis, a ouvert un nouveau chapitre dans la politique énergétique suisse. En l’espace de 15 ans, avec la construction des centrales de Beznau II (1972), Mühleberg (1972), Gösgen (1979) ...

  • «Le maître mot pour une politique étrangère forte sera cohérence»

    lun., 9 déc. 2019 10:11:00 GMT

    Le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis va réorienter la politique extérieure suisse, selon les médias. Est-ce vraiment le cas? La secrétaire d'État Pascale Baeriswyl a pour tâche d'élaborer la nouvelle stratégie de politique étrangère pour la prochaine législature (2020-2023). swissinfo.ch l’a rencontrée dans son bureau à Berne. Depuis le début de l'année, la secrétaire d'État aux affaires étrangères Pascale Baeriswyl est en contact étroit avec les différents départements fédéraux pour élaborer la prochaine stratégie de politique étrangère. Pour la première fois, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ne définira pas seul les priorités de la politique extérieure suisse qui marqueront la prochaine législature. Depuis son entrée en fonction voici deux ans, le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis a exprimé à plusieurs reprises sa volonté de donner une nouvelle orientation à la politique extérieure suisse, s’exposant ainsi à de vives critiques.

  • De nouvelles mesures contre le terrorisme inquiètent les ONG

    dim., 8 déc. 2019 17:00:00 GMT

    Le gouvernement suisse veut se doter de nouveaux outils pour prévenir le terrorisme. Il soumet au Parlement une loi qui permet de mieux surveiller les suspects et de limiter leurs mouvements. Des mesures qui pourraient conduire à toute une série de dérives, dénoncent plusieurs organisations. Les «terroristes potentiels» pourraient à l’avenir être davantage surveillés et limités dans leurs déplacements. Le gouvernement suisse veut améliorer la prévention des actes terroristes en donnant de nouveaux outils à la police, afin de lui permettre de «traiter le phénomène de radicalisation dans toute sa complexité» et de mieux protéger la population. Pour pouvoir agir lors des premiers signes naissants de radicalisation, le Conseil fédéral a élaboré une loi qui édicte toute une série de mesures policières applicables en dehors de la procédure pénale. La police fédérale (fedpol) pourrait par exemple obliger une personne à se présenter régulièrement auprès d’un office, lui interdire d’avoir ...

  • L’homophobie, un crime ou une opinion?

    dim., 8 déc. 2019 10:00:00 GMT

    Est-il encore acceptable de discriminer les personnes homosexuelles? C’est la question à laquelle le peuple suisse devra répondre le 9 février. Les milieux ultraconservateurs ont déposé un référendum contre une nouvelle norme pénale criminalisant l’homophobie, craignant une atteinte à la liberté d’expression. Les défenseurs des LGBTIQ montent au créneau.    En Suisse, les jeunes lesbiennes, gays et bisexuels ont deux à cinq fois plus de risques de commettre une tentative de suicide que les hétérosexuels. Les chiffres compilés par le projet «santé gaie» disent l’ampleur du problème. En outre, ils restent la cible de nombreuses agressions ou de propos homophobes, régulièrement relatés par les médias. La plupart des pays d’Europe ont légiféré en la matière. La France, l’Autriche, le Danemark et les Pays-Bas se sont dotés de lois permettant de punir pénalement l’homophobie. La Suisse, en revanche, ne dispose pas de législation qui protège les personnes LGBTIQ (lesbiennes, gays, ...

  • Des artistes suisses expriment les affres du changement climatique

    sam., 7 déc. 2019 10:00:00 GMT

    Les glaciers suisses reculent à mesure que les températures moyennes augmentent. Des artistes suisses s’engagent pour y faire face. La crise climatique mondiale change rapidement la physionomie de la Suisse. Un phénomène qui a mobilisé les scientifiques, avant que les artistes n’entrent en scène. Dans les années 1980, le Zurichois Michel Comte a délaissé la photographie de mode et des stars pour devenir une des figures du «climate-change art». Avance rapide jusqu'en 2019. La fondation suisse pour la culture Pro Helvetia s'est associée au Swiss Polar Institute de l’EPFL pour lancer un projet pilote, baptisé PolARTS, qui réunit artistes et scientifiques. Les institutions publiques sont-elles donc plus disposées à accorder des subventions pour des projets artistiques s’ils se concentrent sur le changement climatique? Nous avons posé la question à Philippe Bischof, directeur de Pro Helvetia. «Il existe des exemples d'organismes (comme le partenariat du Arts Council England avec ...

  • Les champignons, une passion sans frontières

    ven., 6 déc. 2019 15:00:00 GMT

    Theres et Hannes Krummenacher ont quitté la Suisse il y a 21 ans pour émigrer en Nouvelle-Zélande. Le couple n’était pas parti avec un projet précis en tête, mais avec une grande passion, celle des champignons. Aujourd’hui, les Krummenacher gèrent une entreprise familiale renommée qui est spécialisée dans la cueillette et la commercialisation de champignons. Portrait. «Les champignons sont notre grande passion», racontent Theres et Hannes Krummenacher. Et comment ne pas les croire? Depuis une quinzaine d'années, ils investissent du temps et de l’argent pour les faire pousser dans leur domaine d’Upper Moutere, dans la région de Nelson, au nord de la Nouvelle-Zélande.  La culture des champignons est une passion qu'ils ont apportée de Suisse. «En automne, on nous servait toujours des champignons à la maison, raconte Hannes en souriant. Puis, durant notre temps libre, nous allions à leur recherche avec le panier sous le bras. Mon père était un expert en champignons et membre d'une ...

  • Comment les Pères Noël suisses s’entraînent

    ven., 6 déc. 2019 10:00:00 GMT

    En Suisse alémanique, il s’appelle «Samichlaus», et c’est un job exigeant. Chaque année, il doit suivre un cours pour se remettre à niveau. swissinfo.ch a visité un atelier de Père Noël à Zurich, où on ne fabrique pas de jouets, mais où on aiguise des compétences. Les cours sont organisés par la Société Saint-Nicolas de la ville de Zurich, un groupe de 220 volontaires, sans affiliation religieuse. Sur une période de 12 jours pendant l’Avent, 40 équipes de la Société, composées de Pères Noël, de «Schmutzlis» (Pères Fouettards) et d’«Eseli» visitent près de 1000 familles, homes pour enfants et personnes âgées, crèches, écoles et hôpitaux. Ils lisent des histoires et chantent des chants de Noël. Le Père Fouettard est l’alter ego effrayant du Père Noël, vêtu d’une robe brune, et Eseli est le chauffeur. À certains endroits, le Père Noël se déplace encore à dos d’âne, mais à Zurich, la voiture est définitivement plus pratique. Même un banquier fait le Père Noël Les volontaires ...

  • Le télescope spatial suisse Cheops est «go lancement»

    ven., 6 déc. 2019 06:00:00 GMT

    Le timing est parfait. 10 décembre: remise du Nobel de physique à Mayor et Quéloz à Stockholm, 17 décembre: lancement du télescope Cheops à Kourou. Mots-clés: Suisse, exoplanètes. «On est toujours un peu nerveux, quand on a le fruit de sept ans du travail de 150 personnes placé au sommet d’une fusée [chargée de l’équivalent de quelques centaines de tonnes de TNT, ndr]. Et ensuite, il y aura l’attente des premières données, qui arriveront au printemps», confie Willy Benz, astrophysicien de l’Université de Berne et investigateur principal de la mission Cheops. Le télescope spatial transmettra ses données deux fois par jour via une antenne-relais en Espagne directement à l’Observatoire de l’Université de Genève pour analyse. C’est une première: jusqu’ici, l’analyse des données des missions de l’Agence spatiale européenne (ESA) s’est toujours faite à son centre de Darmstadt, en Allemagne. C’est qu’en matière d’intégration européenne, la Suisse de l’espace est nettement plus ...

  • Une partie du trésor national syrien placé illégalement en Suisse et en Espagne

    jeu., 5 déc. 2019 12:45:00 GMT

    Le juge madrilène Jose de la Mata accuse l’oncle du président syrien Bachar Al-Assad, avec treize de ses proches, d’avoir blanchi plus de 600 millions d’euros en Espagne. Une partie de son patrimoine détourné passait par la Suisse. Au sein de la population syrienne décimée par la guerre, le nom de Rifaat Al-Assad évoque surtout de mauvais souvenirs. Né en 1937 au Nord du pays, il est le petit frère du président d’alors, Hafez Al-Assad. Au sein de l’Etat, il grimpe avec facilité les échelons, jusqu’à devenir chef des services de sécurité intérieure et des brigades de défense. Son pouvoir est immense. Adnan Alhwash, ancien général militaire, qui faisait à l’époque partie des troupes de Rifaat Al-Assad, dit aujourd’hui: «Il était à la tête de tout le système de renseignement; en Syrie, c’était un quasi-Dieu». Dans les années 80, Rifaat Al-Assad dirige les Shabiha, une organisation paramilitaire qui excelle dans la contrebande et multiplie les exactions. La Suisse a ouvert une ...

  • Un rituel démocratique teinté d’oligarchie

    jeu., 5 déc. 2019 10:15:00 GMT

    L’élection du Conseil fédéral comprend un élément qui rappelle les clubs Rotary: un cercle restreint se complète lui-même selon des règles propres et bien définies. On nomme cela cooptation. Même s’il est historiquement dépassé, ce modèle fonctionne toujours.  Élire signifie d’abord choisir. Cela veut dire qu’il faut au moins deux propositions. C’est la condition pour qu’on puisse se décider à la fois pour et contre quelque chose. Dans une démocratie, quand on parle d’élection, on veut souvent dire élection populaire. Mais à côté, il y a aussi des élections où le choix est opéré par des instances elles-mêmes élues par le peuple.  C’est le cas en Suisse depuis 1848. À partir de cette date, le Conseil national a toujours été élu par le peuple. Le Conseil des États en revanche a longtemps été désigné principalement par les parlements cantonaux. Ce n’est plus le cas aujourd’hui où il est également choisi par le peuple. L’auteur  Claude Longchamp est l’un des politologues et des ...

  • La Suisse est à court de volontaires – que faire?

    jeu., 5 déc. 2019 09:23:00 GMT

    Notre pays est construit sur le soutien mutuel entre ses habitants. Et le plus brillant d’entre eux sera à la tête de l’État. Mais cela n’est plus guère dans l’esprit du temps. Comment y remédier? Si l’on veut évaluer l’importance du système de milice pour la Suisse, il faut comprendre la culture politique du pays. Vers le 12e siècle, les gens des vallées ont appris que la division du travail créait la prospérité. Ainsi sont nées des coopératives, au sein desquelles les tâches communes étaient réparties entre les citoyens et dont la plus haute autorité était l’assemblée de ces citoyens. On était solidaire là où cela était nécessaire, mais on attendait que personne ne tombe à la charge de la communauté sans être dans le besoin. Comme chacun avait son mot à dire, il fallait faire des compromis et parce que les conflits internes pouvaient mettre en péril la communauté face à l’extérieur, on a développé une culture de résolution des conflits d’un type nouveau. Cet élément ...

  • Cartographier la Terre depuis l’espace pour la sauver

    mer., 4 déc. 2019 16:18:00 GMT

    L’Université de Zurich et la NASA en Californie collaborent pour mieux comprendre l’évolution de la Terre et de son climat. Explications de Perrine Huber, de swissnex San Francisco. Les progrès techniques et scientifiques nous permettent d’aller toujours plus loin dans notre exploration de l’univers. Des chercheurs de l’Université de Zurich et du Laboratoire de recherche sur la propulsion par réaction de la NASA utilisent toutefois les innovations les plus récentes pour se retourner vers la Terre et trouver des réponses aux grands défis actuels. En cette période de crise mondiale du climat où les sécheresses extrêmes, la montée du niveau des mers et la destruction des barrières de corail menacent notre existence sur Terre, Michael Schapeman est un des scientifiques qui consacrent leur vie à comprendre les changements de notre planète. Il est professeur de télédétection au département de géographie de l’Université de Zurich et responsable de recherche sur les changements ...

  • Sur la voie d'un compromis entre Berne et Bruxelles

    mer., 4 déc. 2019 13:00:00 GMT

    Le nouveau Conseil national issu des dernières élections veut entretenir de bonnes relations avec l'Union européenne, tout en obtenant un meilleur accord-cadre. La nouvelle Commission européenne souhaite également de bonnes relations avec la Suisse, mais elle attend le résultat du vote populaire sur la libre circulation des personnes prévu ce printemps. Rien n'a été débloqué pour l'instant, mais rien n'a été perdu non plus. Analyse. Après le Conseil des États, le nouveau Conseil national a également accepté mardi une deuxième contribution suisse de 1,3 milliard de francs en faveur des États du Sud et de l'Est de l'Union Européenne (UE). Le paiement sera subordonné à la condition que l'UE ne prenne aucune mesure discriminatoire à l'encontre de la Suisse. En clair, qu’elle ne refuse pas à la Bourse helvétique l’accès des marchés financiers européens. Cette contribution dite de cohésion vise à compenser les inégalités économiques et sociales dans ces pays et à cofinancer des ...

  • Comment ressusciter une marque de montres centenaire

    mer., 4 déc. 2019 10:04:00 GMT

    La vie d’une marque de montres ne ressemble pas toujours à un long fleuve tranquille. Fondée en 1919, rachetée par des investisseurs chinois en 2003 puis tombée en état de mort clinique, Milus repart sur de nouvelles bases en s’inspirant de son passé. Rencontre avec son nouveau patron, Luc Tissot. «Je suis certainement le premier Suisse qui rachète une marque de montres à des horlogers chinois», relève Luc Tissot avec une pointe d’humour. A 82 ans, le dernier héritier de la dynastie Tissot, fondatrice de la célèbre marque de montres neuchâteloise éponyme, n’a presque rien perdu de sa verve et de son enthousiasme. Depuis 2016, Luc Tissot est le nouveau patron de la maison horlogère biennoise Milus, qui célèbre cette année son 100e anniversaire. «Les anciens dirigeants ont commis une erreur stratégique majeure en cherchant à se positionner dans le segment du luxe de prestige» Luc Tissot, patron de Milus Fondée en 1919 par Paul William Junod, Milus a acquis une solide réputation ...

  • «Sans soutien de l’État, un enfant pauvre finira dans le besoin»

    mar., 3 déc. 2019 15:39:00 GMT

    Il y a en moyenne un enfant pauvre dans chaque classe d’école suisse, estime Caritas. Un chiffre qui a tendance à augmenter alors même que les finances de la Confédération se portent bien. «Intolérable», s’indigne l’œuvre d’entraide, qui exige que des mesures soient prises à l’échelle nationale. L’image d’une Suisse riche et prospère cache une réalité bien moins reluisante. Sur les 1,7 million d’enfants que compte le pays, 103’000 sont touchés par la pauvreté, soit 6%. Caritas dénonce l’attitude du gouvernement, qui «abandonne la lutte contre la pauvreté aux cantons, créant une inégalité des chances». Ses responsables rappellent que la Suisse a signé en 2015 l’Agenda 2030 pour le développement durable, s’engageant à réduire le phénomène de moitié. Ils enjoignent nouveau Parlement à agir. Le directeur de Caritas Suisse, Hugo Fasel, met en évidence la nécessité de briser le cercle vicieux de la pauvreté, transmise de génération en génération. swissinfo.ch: Dans la riche Suisse, ...

  • Provenance et destination de l’argent du ménage confédéral

    mar., 3 déc. 2019 15:30:00 GMT

    Pour l’an prochain à nouveau, le budget de la Confédération prévoit plus de recettes que de dépenses. Lorsqu’il y a de l’argent en abondance, on se dispute peu; mais toujours bien assez. Le Parlement débattra du budget 2020 de la Confédération lors de la première semaine de cette session d’hiver qui vient tout juste de débuter. Les prévisions prévoient un excédent de 435 millions de francs pour un montant total de dépenses de l’ordre de 75,2 milliards. D’où vient l’argent? L’an prochain, les deux tiers de l’argent du ménage fédéral proviendront des recettes de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et de l’impôt fédéral direct (IFD). Plus de la moitié des 24 milliards que rapporte l’impôt fédéral direct provient des entreprises et seulement 45% des personnes physiques, principalement des personnes à revenu élevé. Les impôts sur les huiles minérales (4,5 milliards), sur le tabac (2,2 milliards) et sur les transactions financières, que l'on appelle plus communément droits de ...

  • Les ministres suisses pantouflent en paix

    mar., 3 déc. 2019 13:30:00 GMT

    La reconversion des conseillers fédéraux doit-elle être mieux réglementée? La candidature de Doris Leuthard, ex-ministre des Transports, au conseil d’administration du fabricant de trains Stadler relance un vieux débat. La Suisse doit légiférer, estime l’ONG Transparency International.  Lorsque l’on dit d’un ex-ministre qu’il pratique le pantouflage, cela ne signifie pas qu’il profite d’une retraite reposante au coin de la cheminée. Au contraire, celui qui pantoufle quitte ses fonctions étatiques pour rejoindre immédiatement une entreprise privée. Une pratique critiquée pour les potentiels conflits d’intérêts qu’elle peut créer. Dernière polémique en la matière: le rapprochement entre Doris Leuthard, ancienne cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) et le fabriquant de matériel ferroviaire Stadler. Les actionnaires se prononceront sur sa nomination au conseil d’administration de l’entreprise lors de l’assemblée ...

  • Le Léman Express, une révolution de la mobilité dans le Grand Genève

    mar., 3 déc. 2019 10:06:00 GMT

    Très attendu, le Léman Express, réseau ferroviaire transfrontalier entre Genève et la France voisine, ouvrira mi-décembre. Le spécialiste des transports Vincent Kaufmann analyse son impact probable sur les déplacements, le trafic et le logement. Après des décennies de discussions et de planification, près de huit ans de travaux de construction, le Léman Express entrera finalement en service le 15 décembre, à 5h05 du matin.  L’objectif de ce nouveau réseau ferroviaire est d’offrir une liaison rapide entre la ville suisse de Genève et celle d’Annemasse en France. Le Léman Express est cependant beaucoup plus vaste que cela, comprenant 45 gares et 230 kilomètres de voies qui s’étendent jusque dans le canton de Vaud et aux départements français de Haute-Savoie et de l'Ain. Il deviendra le plus grand réseau ferroviaire régional transfrontalier d'Europe. Les autorités estiment que 50’000 personnes prendront l'un des 40 trains qui sillonneront chaque jour le réseau, une fois qu'il sera ...

  • A Genève, un nouveau centre pour aider les entreprises à respecter les droits humains

    lun., 2 déc. 2019 15:45:00 GMT

    L'Université de Genève inaugure un Centre pour les entreprises et les droits humains, inspiré d’une structure équivalente à New York. Directrice de ce Geneva Center for Business and Human Rights, Dorothée Baumann-Pauly répond aux questions de swissinfo.ch. Siège de nombreuses organisations internationales dont l’OMC, Genève est aussi la deuxième place financière de la Suisse, après Zurich. Outre le secteur bancaire, la cité de Calvin abrite de nombreuses multinationales, y compris dans le secteur du négoce des matières premières. Et c’est également à Genève que se négocie depuis des lustres sous l’égide de l’ONU un cadre international pour que les entreprises transnationales respectent les principes de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Une dynamique qui a notamment débouché en 2011 sur l’adoption par le Conseil des droits de l’homme des «Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme». + Comment l’ONU veut rendre comptables les ...

  • Pourquoi la Genève internationale est-elle aussi importante pour la Suisse?

    lun., 2 déc. 2019 12:26:00 GMT

    «Plus grand centre multilatéral au monde», «capitale de la paix», «principal centre de la gouvernance mondiale» - quand il s’agit de décrire la concentration d’organisations et d’acteurs internationaux sur 2 kilomètres carrés au nord de la ville de Genève, les officiels helvétiques usent volontiers de superlatifs. Alors, qu’est-ce exactement que la Genève internationale, et pourquoi est-elle aussi importante pour la Suisse? Qu’est-ce que la Genève internationale? Le rôle de Genève en tant qu’hôte pour les pays et les institutions du monde remonte à la fondation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en 1863. La neutralité suisse, et sa tradition humanitaire, ont fait plus tard du pays un choix évident pour la Société des Nations (SDN), née à la fin de la Première Guerre mondiale et ancêtre des Nations unies et pour l’Organisation internationale du travail (OIT), dont l’arrivée en 1919 marque la naissance de la Genève internationale. La ville abrite aujourd’hui ...

  • La COP25, une conférence décisive pour l’avenir de la Planète

    lun., 2 déc. 2019 07:34:00 GMT

    La Conférence internationale sur le climat de Madrid (COP25) doit jeter les bases d’une application efficace de l’Accord de Paris, estime le gouvernement suisse. La Suisse veut que son bilan net d’émission atteigne zéro d’ici 2050. Mais pour les ONG, il faut faire beaucoup plus.   Si l’on considère qu’un bon début est généralement de bon augure, il est difficile de s’attendre à des résultats clairs et concrets de la Conférence internationale sur le climat de Madrid (COP25, du 2 au 13 décembre), tant la genèse de cette conférence a été perturbée. Initialement prévue au Brésil, elle aurait dû avoir lieu au Chili. Mais les troubles sociaux qui frappent actuellement ce pays d’Amérique du Sud ont imposé un changement de programme. Parmi les choix de substitution, il y avait le Costa Rica, l’Allemagne (Bonn), les États-Unis (New York) et la Suisse (Genève). Finalement, à un peu plus d’un mois du début de la conférence, le choix s’est porté sur l’Espagne. Pourquoi la COP25 est-elle ...

Découvrir la Suisse

Cors des alpes

 

Partenaires stratégiques

 

Publicité

Gazzetta SvizzeraRevue Suisse: passez à la version en ligne