A la une - de notre partenaire swissinfo

  • Gratuité des transports publics: une idée qui peine à séduire les Suisses

    ven., 28 févr. 2020 06:00:00 GMT

    Moins d’émissions de CO2 et moins d’embouteillages: c’est ce que promettent les partisans de la gratuité des transports publics. Mais de telles initiatives sont-elles réalistes en Suisse? Montez à bord à votre guise. Plus de distributeurs de billets, plus de tickets, plus de contrôles. Qui n’a jamais rêvé d’économiser le temps perdu devant un distributeur ou un téléphone portable à la connexion chancelante lors de l’achat d’un billet? Au Luxembourg, cette vision se concrétisera le 1er mars 2020. Le pays veut désamorcer ses fameux embouteillages et réduire les émissions de CO2. Cet État de l’Union européenne est environ 16 fois plus petit que la Suisse, il est donc difficile d’entamer une comparaison. Pourtant, en terre helvétique aussi le concept fait débat. La meilleure de toutes les options? Cédric Wermuth est un ardent défenseur de la gratuité des transports publics. L’homme politique est actuellement candidat à la coprésidence du Parti socialiste (PS). Selon la vision qu’il ...

  • Des «détectives sanitaires» pour freiner le coronavirus en Suisse

    jeu., 27 févr. 2020 15:15:00 GMT

    Pour ralentir la diffusion du Covid-19, il faut retrouver toutes celles et tous ceux qui ont été en contact étroit avec la personne contaminée. Un travail de détective, que les autorités suisses confient à une poignée d’experts. Matches de hockey sur glace à huis clos, festivités de carnaval annulées et voyages scolaires à l’étranger suspendus: ce sont les mesures prises mercredi par le gouvernement du canton du Tessin après la découverte du premier cas de coronavirus en Suisse. Alors que la politique se concentre sur les mesures propres à ralentir la propagation du virus – d’autres cas ont déjà été confirmés à Genève et aux Grisons – une équipe de professionnels de la santé accomplit un travail moins médiatisé, mais non moins important. Dans le jargon médical, on appelle cela «contact tracing»; il s’agit de reconstituer la chaîne de contamination. Le but est de trouver si une personne infectée en a déjà infecté d’autres, comme l’a expliqué Daniel Koch, responsable de la section ...

  • Le président ghanéen en Suisse pour attirer les investisseurs

    jeu., 27 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Pour la première fois depuis plus de 60 ans, la Suisse reçoit un dirigeant d’Afrique subsaharienne pour une visite d’État: le président du Ghana Nana Akufo-Addo arrive vendredi à Berne. Deux journalistes ghanéens expliquent à swissinfo.ch ce que cette visite représente pour leur pays. Contrairement à d’autres pays occidentaux, la Suisse ne partage pas une longue histoire commune avec le Ghana, relève le journaliste Isaac Kaledzi. D’un point de vue historique, l’influence de la Suisse est surtout de nature religieuse: à partir de 1815, des missionnaires bâlois se sont rendus dans ce pays, comme dans d’autres, pour y prêcher l’évangile. Ils ont non seulement traduit la bible dans les langues locales et ont fondé des écoles et des hôpitaux, mais y ont aussi fait du commerce. Pour les Ghanéens, le voyage du président Nana Akufo-Addo en Suisse n’est «qu’une visite parmi d’autres», ajoute Isaac Kaledzi, qui travaille aussi pour la Deutsche Welle, le service international ...

  • La Suisse se divise sur la présence des ordinateurs portables à l’école

    mer., 26 févr. 2020 13:30:00 GMT

    Les autorités scolaires du canton de Fribourg veulent que les élèves qui entreront au lycée à l’automne possèdent un ordinateur portable personnel. Mais le projet, qui constitue une première en Suisse romande, pourrait être reporté en raison d’une forte opposition. En Suisse alémanique, les choses se passent en revanche beaucoup plus sereinement. Le projet fribourgeois s’intitule BYOD (Bring Your Own Device) ou AVEC (Apportez votre Équipement personnel de communication). Il prévoit que chaque jeune intégrant le cycle d’enseignement secondaire II dispose obligatoirement de son propre ordinateur. La mesure devrait entrer en vigueur à la rentrée de septembre 2020 et concerner 73 classes de première année. Mais le projet rencontre une forte opposition. Des parents et des professeurs ont lancé une pétition, qui a recueilli plus de 1500 signatures. Ils dénoncent notamment des dangers pour la santé, un impact négatif sur la qualité de l’enseignement ou encore le coût de cette mesure.

  • Comment la Chine occupe le vide laissé par les États-Unis aux Nations unies

    mer., 26 févr. 2020 10:29:00 GMT

    Alors que les États-Unis abandonnent lentement leur leadership dans le système multilatéral, la Chine semble en passe de remplir ce vide politique. Daniel Warner examine les conséquences de ce «profond changement». Dans la nature, les vides ne durent pas longtemps. En biologie, l’homéostasie représente l’effort d’un corps pour parvenir à un équilibre. Quand un vide se présente, des éléments affluent dans les zones de moindre densité jusqu’à ce qu’un équilibre soit atteint. Il pourrait bien en aller de même en politique.  Les États-Unis ont été un acteur déterminant dans la naissance des Nations unies. Et bien que l’organisation ait été créée pendant la Seconde Guerre mondiale avec cinq membres permanents disposant d’un droit de veto au Conseil de sécurité, ils ont toujours joué un rôle de leader dans ce système multilatéral.  La campagne de Donald Trump pour «L’Amérique d’abord» s’est révélée être une attaque frontale contre l’ONU et le multilatéralisme. Que ce soit en ...

  • Olivier Rihs: «S’il ne doit rester qu’un salon de l’auto en Europe, ce sera Genève»

    mer., 26 févr. 2020 09:16:00 GMT

    Comme toutes les expositions spécialisées, les salons de l’auto sont à la peine. Pour Olivier Rihs, le directeur du 90e GIMS (Geneva International Motor Show), la Suisse pourrait conserver l’unique subsistant en Europe. Jamais le salon automobile qui ouvre ses portes chaque printemps à Genève n’aura connu autant d’incertitudes. Coronavirus aidant, il n’est pas certain qu’il aura lieu le 5 mars.  Le Biennois Olivier Rihs, nouveau directeur général du GIMS, touche du bois et relativise le danger du Covid-19: «La grippe saisonnière fait bien davantage de victimes dans le monde», constate-t-il. Mais cette année, aucun salon n’est à l’abri d’une annulation de dernière minute. Barcelone a annulé deux semaines avant l’ouverture le MWC 2020, la grand-messe de la téléphonie organisée par un consortium de 400 fabricants et 750 opérateurs. Le Salon des inventions, qui devait se tenir à Genève du 25 au 29 mars, a été reporté en septembre. À Genève, il y a toutefois une différence de taille:

  • La neutralité suisse, alignée hier, souverainiste aujourd’hui?

    mar., 25 févr. 2020 15:16:00 GMT

    L’affaire d’espionnage international impliquant la firme Crypto AG rappelle le bon vieux temps où la Suisse était utile aux deux blocs de la Guerre froide. Ce positionnement peut-il à nouveau fonctionner face aux relents de guerre froide entre la Chine et les États-Unis? Rien n’est moins sûr. Les récentes révélations sur la vaste opération d’espionnage opérée grâce aux machines de codage de la firme zougoise Crypto AG ont choqué l’opinion publique en Suisse par son ampleur et sa durée. Et les questions se font pressantes pour savoir jusqu’à quel point les autorités savaient que ces équipements étaient truqués dans leur conception même par les propriétaires de l’entreprise, les services secrets américains et allemands. En Suisse, l’affaire Crypto AG ne fait donc que commencer, d’autant que certaines des personnes concernées sont toujours de hauts fonctionnaires, comme l’ancien chef du Service de renseignement de la Confédération (SRC), Markus Seiler, actuel secrétaire général du ...

  • Faut-il interdire l’entrée en Suisse des frontaliers italiens en raison du coronavirus?

    mar., 25 févr. 2020 10:37:00 GMT

    La diffusion rapide du coronavirus en Italie suscite de grandes inquiétudes au Tessin. Le canton du sud des Alpes ne se trouve qu’à quelques kilomètres des principaux foyers d’infection détectés en Lombardie voisine, et chaque jour, plus de 60'000 frontaliers italiens viennent y travailler.   Quelles mesures a prises l’Italie pour enrayer l’épidémie? Avec plus de 200 cas de contagion avérés, l’Italie est le pays d’Europe le plus touché par le Covid-19, comme on appelle le coronavirus apparu à la fin de l’année dernière dans la ville chinoise de Wuhan. En quelques jours, les cas de contagion se sont rapidement multipliés dans les régions les plus au nord de la Péninsule, obligeant le gouvernement italien à intervenir avec des mesures drastiques. Quelques communes lombardes au sud de Milan, où le virus s’est le plus propagé, ont été mises en quarantaine et dans plusieurs villes du nord de l’Italie. Les autorités ont fermé les stades, les universités, les musées, les monuments et ...

  • Quand Moutier se déchire autour du drapeau jurassien

    mar., 25 févr. 2020 10:03:00 GMT

    Cachez ce drapeau jurassien qu’une moitié des habitants de Moutier ne saurait voir. A l’aube d’un second vote sur l’appartenance cantonale de la ville du Jura bernois, la lutte s’engage autour d’un étendard. Incongrue ou justifiée au regard de l’histoire selon que l’on est séparatiste (pro-jurassien) ou antiséparatiste (pro-bernois), la présence du drapeau jurassien planté au fronton de la mairie de Moutier concentre, à elle seule, toutes les rancœurs et les crispations des deux camps. Des états d’âme liés aux derniers soubresauts de la Question jurassienne qui se joue encore et toujours au cœur du Jura bernois. Moutier, dernier emblème de division à la lisière des deux cantons. «Voyez-vous un drapeau genevois flotter sur un bâtiment officiel à Moudon ou dans une autre localité vaudoise?», demande Marcelle Forster, du comité «Moutier-Prévôté». «Ce scénario est inimaginable dans n’importe quelle autre localité, sauf ici, à Moutier». "Ce scénario est inimaginable dans n’importe ...

  • La Suisse se souvient de l’avalanche la plus meurtrière du 20e siècle

    lun., 24 févr. 2020 15:41:00 GMT

    Le 24 février 1970, une avalanche balayait le village valaisan de Reckingen, tuant 30 personnes. Mais l’avalanche la plus meurtrière de l’histoire récente de la Suisse a aussi donné lieu à un petit miracle. Ursula Carlen, alors âgée d'un an, «a glissé sur l'avalanche de neige poudreuse comme une planche de surf sur une vague», selon les premiers rapports locaux. Bien que le maire du village ait immédiatement étouffé ces rumeurs, une sorte de miracle s'est certainement produit il y a exactement 50 ans. À 5h05 du matin, le 24 février 1970, une gigantesque coulée de neige se déclenche à 2500 mètres d’altitude, au-dessus de l’alpage de Bächji. Elle s’abat sur le village de Reckingen, dans la vallée de Conches (canton du Valais). Lorsque la neige frappe la maison des Carlens, le toit s'effondre et atterrit sur le berceau de l’enfant, le protégeant ainsi de la neige. Une heure et demie plus tard, l’oncle de la petite Ursula l’entend sangloter et la sort de la maison. Ses deux ...

  • L’attrait de la Suisse provoque une pénurie de main-d’œuvre en France

    lun., 24 févr. 2020 13:35:00 GMT

    Dans certaines zones de France voisine, près d’un travailleur sur deux est employé en Suisse. Cette situation entraîne un manque de main-d’œuvre problématique pour les entreprises françaises proches de la frontière. Du cadre à l’ouvrier en passant par le serveur ou l’infirmière, la Suisse compte environ 177'000 travailleurs frontaliers venant de France. Cela représente plus de la moitié des 314'000 frontaliers que compte le pays. C’est dans le canton de Genève que ces frontaliers sont les plus nombreux: 85'000. Vaud en compte près de 32'000, Neuchâtel près de 13'000, le Jura 8500 et le Valais 1600. 44% des actifs du Genevois travaillent en Suisse D’après une récente étude française de l’Institut national de la statistique et des études démographiques (INSEE), plus de 44% de la population active du Genevois français travaille en Suisse. Autour de Saint-Louis, près de Bâle, c’est près de 42% (une partie de ces frontaliers travaillent en Allemagne). Le taux est presque identique ...

  • Plus de participation pour une plus grande satisfaction

    lun., 24 févr. 2020 12:41:00 GMT

    ​​​​​​​ Le niveau de satisfaction des populations à l’égard des démocraties où elles vivent recule dans une grande partie du monde. Ce constat qui donne matière à réflexion est le résultat d’une étude publiée il y a peu par l’Université de Cambridge. Spécialiste de la démocratie, Roberto Foa a examiné l’évolution de ce sentiment depuis 1970 dans tous les États connaissant des élections libres et régulières ainsi que dans ceux où il y a un minimum d’État de droit démocratique. La Suisse est très bien classée dans la dernière étude sur la démocratie réalisée par le chercheur de l’Université de Cambridge, en Grande-Bretagne – une fois de plus, serait-on tenté d’ajouter.  Pourquoi les Suisses sont satisfaits de leur démocratie: la réponse classique  C’est dans notre pays que la démocratie enregistre le taux de satisfaction le plus élevé. De plus, contrairement à la tendance générale, il progresse et se situe actuellement autour des trois quarts de la population – un record!  Dans ...

  • Une naissance manquée à cause du coronavirus

    lun., 24 févr. 2020 09:42:00 GMT

    Marcel Baerfuss a quitté la Chine à la mi-janvier pour rentrer en Suisse avec une partie de sa famille. Sa femme, qui était sur le point d’accoucher, a en revanche dû rester dans la région où se situe l’épicentre de l’épidémie de coronavirus. La famille de Marcel Baerfuss traverse une période difficile depuis le début de l’année. Ce Suisse de 55 ans originaire du Jura bernois vit depuis 2008 à Wuhan avec sa femme qui est chinoise et ses trois enfants. À mi-janvier, il a quitté l’Empire du Milieu pour échapper au dangereux coronavirus, entretemps nommé Covid-19, et se réfugier en Suisse avec ses enfants âgés de 6, 11 et 13 ans. La population locale était déjà au courant du risque représenté par cette maladie des semaines avant que la presse internationale n’en fasse ses grands titres. Marcel Baerfuss a dû laisser derrière lui sa femme enceinte. Dans son neuvième mois de grossesse, elle n’était plus autorisée à prendre l’avion. «La décision a été particulièrement difficile pour ...

  • Les jeunes Suisses de l’étranger doivent prendre l’initiative

    dim., 23 févr. 2020 10:00:00 GMT

    L’YPSA, la communauté des jeunes Suisses de l’étranger, relance ses activités avec une nouvelle vision. L’accent sera mis sur la formation et la participation dynamique des membres. Pendant leurs quatre premières années d’activité, les membres de l’YPSA ont dû faire face à des obstacles qui les ont empêchés de développer la communauté comme ils l’avaient imaginé. «La première difficulté est certainement la distance», note le président sortant Roberto Landolina. Bien sûr, Skype, WhatsApp et les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, YouTube ou Meetup permettent de communiquer facilement avec le monde entier. Mais les enfants du numérique de la 5e Suisse engagés dans ce projet se sont rendu compte qu’à eux seuls, ces canaux ne suffisent pas à donner vie à une communauté mondiale.  YPSA est l’acronyme anglais de «Parlement des jeunes Suisses de l’étranger». L’association est née en 2015, avec pour but de créer une communauté en réseau qui permette aux Suisses âgés de 15 à 35 ...

  • Des Suisses témoignent de la culture Yanomami

    sam., 22 févr. 2020 10:00:00 GMT

    La Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris consacre une grande exposition à la photographe Claudia Andujar. Dans les années 1960, c’est le Genevois René Fuerst qui l’avait orientée vers les Yanomami de l’Amazonie. Itinéraires croisés. 1974. Claudia Andujar retourne en territoire Yanomami après sa première visite, trois ans plus tôt. Elle a tout prévu pour un long séjour, notamment une centaine de pellicules photographiques conditionnées dans des boîtes de polystyrène pour les protéger de l’humidité. Bien vu: il pleut des trombes sur ce coin d’Amazonie, son magnétophone ainsi que le beau hamac acheté à Sao Paolo sont détrempés.  Après Paris, l’exposition consacrée à Claudia Andujar sera présentée au Fotomuseum de Winterthur, du 6 juin au 23 août 2020. À lire: Yanomami, premiers et derniers Amazoniens, par René Fuerst, éditions des 5 continents. La photographe est fiévreuse, à cause d’un fichu médicament contre le paludisme, dont elle a longtemps souffert. Elle suit des ...

  • Les dossiers «perdus» de l’administration suisse

    ven., 21 févr. 2020 14:00:00 GMT

    Des documents d’archives conservés dans un bunker de l’armée, un dossier disparu puis réapparu: le scandale Crypto rappelle l’importance d’une gestion transparente des archives dans un État démocratique. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la Suisse est confrontée à la question. L’épisode remonte à quelques mois, mais le journal dominical NZZ am Sonntag l’a révélé seulement le week-end dernier: au cours des recherches initiées au sein de l'administration fédérale au moment où l’on pressentait que les médias allaient bientôt révéler l’affaire Crypto AG, les services de renseignements ont trouvé des documents relatifs aux activités de l'entreprise dans un bunker de l'armée. Selon les médias, ces documents confirment que l'ancien conseiller fédéral Kaspar Villiger avait été informé de l'opération d'espionnage des services secrets américains et allemands. Ces informations ont été rapidement réfutées par l’ancien ministre, mais au-delà de leur contenu, la découverte des ...

  • «Personne en Iran ne veut d’une guerre ouverte avec les Etats-Unis»

    ven., 21 févr. 2020 12:45:00 GMT

    Début 2020, de vives tensions entre l’Iran et les Etats-Unis ont fait craindre une escalade militaire, qui, au grand soulagement de la population iranienne et de la communauté internationale, ne s’est pas concrétisée. Au-delà des relations diplomatiques, comment les habitants vivent-ils cette situation au quotidien? swissinfo.ch s’est entretenu avec Farsin Banki, ancien professeur d’université suisso-iranien. En janvier 2020, les États-Unis assassinaient le général iranien Qassem Soleimani par un tir de drone à Bagdad, provoquant l’ire du gouvernement et des Gardiens de la révolution iraniens. En guise de représailles, l’Iran bombardait quelques jours plus tard une base militaire américaine en Irak. Selon le dernier bilan, 64 soldats américains ont été blessés. ​​​​​​​Les tensions entre les deux pays sont quelque peu retombées et l’attention des médias également. Près de deux mois après cet épisode, nous avons cherché à savoir comment la population vit la situation au quotidien.

  • Berne aurait refusé l'offre américaine de rapatrier ses djihadistes de Syrie

    ven., 21 févr. 2020 09:57:00 GMT

    Les USA ont proposé à plusieurs reprises à la Suisse de rapatrier ses trois djihadistes détenus en Syrie, a révélé le journal Le Temps jeudi. Mais Berne campe sur sa politique de non-rapatriement des combattants de Daech. Cette proposition remonte à l'été 2018, raconte Le Temps dans son édition de jeudi. Le Département fédéral des Affaires étrangères reçoit une lettre de la part des Etats-Unis, avec une proposition: rapatrier les djihadistes suisses et leur famille jusque sur la piste d'un aéroport suisse... Le prix? 500'000 dollars. L'offre a été transmise au Groupe sécurité, un organe de coordination de la Confédération censé élaborer la politique de rapatriement des djihadistes. Elle a été refusée notamment en raison du prix demandé par les Américains, indéfendable auprès de la population en cas de fuite dans la presse, indique Le Temps. Priorité à la sécurité du pays A l'époque, le Conseil fédéral n'avait pas encore précisé sa politique sur le sujet. Il le fera quelques ...

  • 50 ans après l’attentat de Würenlingen, le mystère reste entier

    ven., 21 févr. 2020 05:00:00 GMT

    Le 21 février 1970, le vol 330 de Swissair à destination de Tel-Aviv s’écrase peu après son décollage de l’aéroport de Zurich à Würenlingen, dans le canton d’Argovie, tuant les 47 occupants de l’appareil. Personne n’a jamais comparu devant un tribunal pour cet attentat à la bombe, le pire de toute l’histoire suisse.  «330 is crashing», annonce le copilote Armand Etienne à la tour de contrôle. «Goodbye everybody. Goodbye everybody», répète-t-il. Ce sont les derniers mots en provenance de l’appareil. Il est très exactement 13h34, ce 21 février 1970. Quinze minutes plus tôt, une bombe reliée à un altimètre explosait dans la soute arrière de l’avion, un Convair 990 Coronado de la compagnie nationale Swissair. L’équipage avait bien essayé de faire demi-tour pour tenter un atterrissage d’urgence à Zurich, mais, gêné par la fumée, il n’arrivait plus à lire les instruments de bord et le système de navigation était hors service. L’avion s’écrase finalement dans une forêt près de ...

  • Le passeport suisse fait davantage rêver les Russes que les Italiens

    jeu., 20 févr. 2020 12:33:00 GMT

    Tout le monde ne veut pas devenir suisse. Le passeport rouge à croix blanche est plus attractif pour les résidents venus de loin que pour les Européens, montrent des données publiées récemment. L’attachement au pays, la trajectoire migratoire ou encore l’âge jouent un rôle important. Les Russes qui résident en Suisse sont les champions de la naturalisation, alors que les Autrichiens établis en terres helvétiques boudent le passeport rouge à croix blanche. Pour la première fois, la Commission fédérale des migrations (CFM) et l’Université de Genève ont publié des chiffres détaillés sur la naturalisation. Ces nouvelles données montrent les différences dans les procédures au niveau local, mais livrent aussi des informations sur les nationalités des ressortissants qui obtiennent la nationalité suisse. 10,3 pour cent des Russes qui vivent en Suisse ont été naturalisés entre 2011 et 2017, ce qui les place en pole position. La naturalisation dépend entre autres de l’attachement au ...

  • Quand les Suisses de l'étranger avaient leur colonie de vacances

    jeu., 20 févr. 2020 14:47:00 GMT

    Entre 1956 et 1979, Dürrenäsch, dans le canton d'Argovie, était la destination touristique de nombreux Suisses de l'étranger qui y passaient leurs vacances. Ils arrivaient de France, d'Allemagne, d'Italie. Ou encore du Pérou, de Colombie ou de Singapour, et venaient passer leurs vacances au foyer des Suisses de l'étranger à Dürrenäsch. Dürrenäsch servait avant tout de villégiature, mais offrait aussi un lieu de résidence aux expatriés de retour en Suisse, le temps qu'ils reprennent pied dans la société. Les images de ce reportage datant de 1963 vous sont-elles familières? Est-ce que votre famille, vos amis ou vous-même avez passé des vacances au «Foyer des Suisses de l'étranger»?  SWI swissinfo.ch recherche des témoins de l’époque qui pourraient nous raconter leur séjour à Dürrenäsch. Écrivez-nous: Melanie.eichenberger@swissinfo.ch Vous souhaitez vous tenir au courant des thèmes discutés en Suisse? Avec l'appli 📱 SWI plus 📱 vous recevez chaque jour une lettre d'information ...

  • Johanna Gapany, une libérale classique qui défend le «vivre et laisser vivre»

    jeu., 20 févr. 2020 08:14:00 GMT

    Johanna Gapany a fait sensation lors des dernières élections fédérales en devenant, à 31 ans, la plus jeune sénatrice de Suisse. La Fribourgeoise suit la ligne classique de son parti, le PLR (libéraux-radicaux). Les citoyens suisses ont élu le Parlement le plus féminin de l’histoire en octobre dernier. Même si la parité n’est pas encore atteinte, les politiciennes représentent désormais 42% des députés de la Chambre basse. Pour marquer le coup, swissinfo.ch a décidé de faire le portrait de huit nouvelles élues issues de différents partis. En novembre dernier, Johanna Gapany a devancé de 138 voix seulement le conseiller aux États sortant Beat Vonlanthen. À 31 ans, la Bulloise devient alors la plus jeune sénatrice de Suisse et la première femme à représenter le canton de Fribourg à la Chambre haute du Parlement. Ce fut une surprise. Le quotidien Le Temps publiait, en février 2019, un portrait élogieux de la jeune femme, considérant néanmoins ses chances d’être élue comme étant ...

  • Des Suisses de Chine se disent oubliés par Berne face au coronavirus

    mer., 19 févr. 2020 13:30:00 GMT

    Un groupe de ressortissants suisses en Chine a adressé mardi une lettre au Conseil fédéral pour se plaindre du manque d’action et de soutien du DFAE. Ils se sentent abandonnés, en pleine épidémie du coronavirus Covid-19. >> Emission Forum de la RTS (Radio Télévision Suisse): Ces citoyens helvétiques se plaignent d'abord d’un manque de communication: ils affirment que d’autres pays sont en contact beaucoup plus étroit avec leurs ressortissants. Les signataires de la lettre déplorent aussi un problème logistique: même enregistrés auprès des consulats, une partie des Suisses n’auraient pas reçu les messages d’information du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) qui leur étaient destinés. Conseils jugés peu pertinents La cinquantaine de plaignants déplorent enfin un manque de soutien moral. Ils rappellent qu'ils œuvrent au quotidien et depuis des années au renforcement des relations entre les deux pays, mais que depuis que l’épidémie a éclaté, ils disent ne pas ...

  • Qui gagne et qui perd avec les taux d’intérêt négatifs?

    mer., 19 févr. 2020 12:00:00 GMT

    Introduits il y a cinq ans par la Banque nationale suisse, les taux d’intérêt négatifs ont des répercussions toujours plus importantes au niveau économique et social. Malgré les critiques, la banque centrale ne veut pas renoncer à cette mesure, qu’elle considère comme indispensable pour contrer une appréciation excessive du franc. Pourquoi la Banque nationale suisse (BNS) a-t-elle introduit des taux d’intérêt négatifs?  Dans le sillage de la crise financière internationale qui a éclaté en 2008, de nombreuses banques centrales ont adopté une série de mesures sans précédent pour maintenir le secteur bancaire sur pied et éviter le risque d’une dépression économique. Parmi ces mesures figuraient des réductions historiques des taux d’intérêt: aux États-Unis et dans la zone euro, ils sont tombés à presque zéro il y a quelques années. Comme le franc suisse joue souvent le rôle de valeur refuge en temps de crise, la BNS a même été contrainte de descendre au-dessous de zéro. Il y a cinq ...

  • La reconnaissance des réfugiés climatiques fait son (lent) chemin

    mer., 19 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Avec le dérèglement du climat, la question des déplacés victimes de catastrophes naturelles est toujours plus d’actualité. Le Comité des droits de l’homme de l’ONU vient de rendre un jugement inédit qui reconnaît le besoin de protection des individus menacés par la crise climatique. À Genève, la Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes naturelles est l’une des entités qui travaillent sur cette problématique extrêmement complexe.  Près de 17,2 millions de personnes dans 148 pays ont dû abandonner leur foyer en 2018 en raison de désastres naturels. Et ce nombre risque d’augmenter de façon dramatique avec le réchauffement climatique, en raison notamment de la hausse prévue du niveau des mers ainsi que de la fréquence de phénomènes naturels extrêmes. «Nous avons une bonne connaissance générale du nombre d’individus forcés de quitter leur domicile en raison de catastrophes soudaines. Mais nous ignorons à l’heure actuelle combien d’entre eux traversent les frontières», ...

  • Est-il légal d’astreindre tout le monde à un service citoyen?

    mar., 18 févr. 2020 15:54:00 GMT

    Une initiative populaire et une intervention parlementaire veulent obliger tous les Suisses à effectuer un service citoyen au bénéfice de la collectivité et de l’environnement. L’idée a pour but de sauver le système de milice et de résoudre la pénurie de personnel soignant. Le projet pourrait toutefois violer l'interdiction du travail forcé en vertu du droit international. Une association suisse pour la promotion de l'engagement de milice appelée «ServiceCitoyen.ch» veut lancer en 2020 une initiative populaire qui obligera chaque citoyenne et citoyen suisse à effectuer un service de milice. Ce service peut être accompli soit sous forme de service militaire, soit sous forme d'un service de milice équivalent. Le Parlement déterminerait dans quelle mesure les étrangers – en dehors de l'armée – seraient autorisés à se porter volontaires. De cette manière, les initiants veulent revaloriser l'engagement de milice, contribuer à la gestion des «défis écologiques et démographiques ...

  • Deux cents ans au service des Suisses de France les plus démunis

    mar., 18 févr. 2020 09:52:00 GMT

    Alors que la communauté helvétique de France est moins soudée qu’autrefois, la Société helvétique de bienfaisance cherche sa place. Forte de son passé impressionnant, elle sillonne toujours l’Hexagone pour assister les Suisses en difficulté. Parmi les quelque 200’000 Suisses vivant en France, on ne compte pas seulement de grands propriétaires terriens, de riches expatriés ou des frontaliers «de calcul». Il y a aussi les personnes en difficulté, qui «ont tout essayé pour s’en sortir mais sont dans une impasse: chômage, petites retraites, endettements, elles ne voient pas le bout du tunnel», décrit la Société helvétique de Bienfaisance (SHB) sur son site web. Cette vénérable institution fêtera l’an prochain son bicentenaire. Jadis, au temps «glorieux» de la SHB, l’assemblée générale se tenait au Temple de l’Oratoire, l’église protestante du Louvre. Aujourd’hui, dans son petit bureau de l’hôpital suisse d’Issy-les-Moulineaux, qui n’a plus grand-chose de suisse d’ailleurs, ...

  • Qui peut percevoir des indemnités de chômage en Suisse?

    mar., 18 févr. 2020 12:19:00 GMT

    Celui qui perd son travail en Suisse peut prétendre à des indemnités de l’assurance-chômage, à certaines conditions. Il touche habituellement le 70% de son salaire durant deux ans. Chaque mois, les salariés travaillant en Suisse et leurs employeurs versent un montant à l’assurance-chômage. Cette réserve permet d’aider financièrement ceux qui perdent leur emploi, le temps qu’ils retrouvent une nouvelle activité professionnelle. Mais ce soutien est limité et dépend de nombreuses conditions. Explications. Qui cotise à l’assurance-chômage? Tous les salariés affiliés à l’assurance vieillesse (AVS) ainsi que leurs employeurs ont l’obligation de cotiser à l’assurance-chômage. L’entreprise verse la moitié des contributions et l’employé l’autre moitié. Le taux de cotisation s’élève à 2,2% du salaire annuel jusqu’à 148'200 francs puis à 1% au-delà de cette somme. Les indépendants, les membres de familles agricoles qui travaillent sur l’exploitation et les retraités ne sont pas ...

  • «Quand j’ai reçu la première poursuite, je me suis perdu dans mes factures»

    lun., 17 févr. 2020 14:25:00 GMT

    La riche Suisse n’est pas épargnée par l’endettement. Quatre habitants sur dix vivent dans un ménage avec au moins une dette. Mais les problèmes d’argent restent tabou et les personnes touchées n’osent souvent pas demander de l’aide. Témoignage d’un jeune homme qui a réussi à s’en sortir après des années de difficultés financières. En Suisse, 42,5% de la population vit dans un ménage qui comprend au moins un type de dettes: crédit, leasing, facture en retard, impayé sur la carte de crédit ou autre. Pourtant, les problèmes d’argent sont encore un sujet tabou. Les personnes concernées tardent souvent à en parler à leur entourage et à demander conseil, aggravant ainsi leur situation. L’endettement en Suisse Il existe peu de chiffres détaillés sur les problèmes financiers que rencontrent les Suisses. Les dernières données à ce sujet disponibles auprès de l’Office fédéral de la statistique datent de 2017 et sont tirées de l’enquête «Statistics on Income and Living Conditions» ...

  • «Mieux vaut une reconnaissance sociale que juridique de l'islam»

    lun., 17 févr. 2020 10:23:00 GMT

    Les musulmans représentent en Suisse la troisième plus importante communauté religieuse. Contrairement aux églises nationales chrétiennes, cette religion n’est pas reconnue juridiquement par les cantons. Mais selon un expert, il serait plus important pour les musulmans que leur religion soit acceptée par la société suisse. Possibilités de reconnaissance En Suisse, il existe deux formes de reconnaissance des communautés religieuses: la «petite», de droit privé, qui a un caractère plutôt symbolique. Elle est possible dans huit cantons. Mais seule la reconnaissance de droit public permet à une institution religieuse de prélever des impôts. Comme les cantons ne reconnaissent pas une religion — c’est-à-dire l’Islam — mais une organisation spécifique (telle que l’Église réformée), la question se pose de savoir laquelle des nombreuses communautés musulmanes pourrait en bénéficier. De plus, la reconnaissance se fait forcément au niveau cantonal. Pour cette raison, ce sont ...

  • Ines prend les Kiwis par la douceur

    dim., 16 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Ines Hasler a conquis le palais de Néo-Zélandais avec ses talents de pâtissière. La jeune Valaisanne a ouvert une chocolaterie à Waihi Beach, où elle propose l’excellence suisse: pralinés, truffes, chocolat au caramel et autres compositions artistiques. Mais au départ, elle n’était venue que pour faire du surf. Portrait. «Si les Suisses mangent du chocolat surtout l’hiver, les Néo-Zélandais en mangent quand ils en ont envie, c’est-à-dire toujours», s’amuse Ines Hasler. Une chance pour elle, qui vend du chocolat. Sa boutique se trouve à quelques pas de la mer, à Waihi Beach, ville d’un peu moins de 2000 habitants dans la Bay of Plenty, sur l’île du nord de la Nouvelle-Zélande. Nous l’avons découverte sur la route de la péninsule de Coromandel. Une amie nous en avait parlé et nous ne voulions pas laisser passer l’occasion de retrouver les saveurs du pays, le goût du chocolat. La chocolaterie est un peu en retrait, à une vingtaine de mètres de la rue principale. C’est là qu’il y ...

  • Le passé et le présent du Congo interagissent à Zurich

    sam., 15 févr. 2020 10:00:00 GMT

    «Nulle part ailleurs en Afrique, la création artistique contemporaine n'est aussi diversifiée et inventive, se faisant l’écho des nouvelles tendances», affirme le musée Rietberg de Zurich, qui expose des œuvres d'artistes de la République démocratique du Congo.  Fiction Congo: Les mondes de l’art entre le passé et le présent présente des œuvres historiques et des photographies de la République démocratique du Congo (RDC), ainsi que le travail d’artistes contemporains. Sous la curation de Michaela Oberhofer et Nanina Guyer, cette exposition est encore ouverte au public jusqu’au 15 mars. Le point de départ est un trésor d'objets et de photographies que l'ethnologue allemand Hans Himmelheber (1908-2003) a réuni lors de son voyage au Congo belge d'alors, en 1938-1939. La collection comprend des masques colorés, des figures sculptées et des objets de la vie quotidienne. Son héritage photographique reflète également l’agitation sociale qui régnait au plus fort de la domination ...

  • Comment décrypter le scandale du cryptage?

    ven., 14 févr. 2020 13:00:00 GMT

    L’Opération Rubicon bouleverse la petite Suisse. Pour faire la lumière sur l’affaire d’espionnage à grande échelle passant par l’entreprise suisse Crypto, la Confédération pourrait créer la cinquième Commission d’enquête parlementaire (CEP) de son histoire. Un instrument qui s’utilise lorsque l’heure est grave. L’affaire Crypto secoue la Suisse. La CIA et les services de renseignement allemands (BND) se sont servis de l’entreprise helvétique Crypto pour espionner une centaine de pays. Les révélations publiées mardi par la télévision suisse alémanique SRF, la télévision allemande ZDF et le Washington Post mettent en lumière une histoire d’espionnage international passant par la Confédération. Le gouvernement a annoncé dès mardi qu’il ouvrait une enquête. Ce jeudi, c’est la Délégation des commissions de gestion du Parlement qui a annoncé le lancement d’une enquête pour faire la lumière sur ce que savait le gouvernement de l’époque. La gauche est toutefois convaincue qu'il faut ...

  • Dans le Jura, chez les irréductibles défenseurs du café-clope

    ven., 14 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Plusieurs cantons suisses, dont celui du Jura, appliquent de manière permissive l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants, en vigueur depuis dix. Un anachronisme qui choque parfois les touristes de passage. Reportage entre les volutes de fumée à Porrentruy, surnommée la capitale romande de la clope. «Le Jura… royaume de la cigarette et paradis des fumeurs» ou encore «Le cendrier de la Suisse». Depuis une dizaine d’années, ces clichés jaunis au jus de nicotine collent à la peau du dernier-né des cantons suisses.  Depuis l’introduction voici dix ans – le 1er mai 2010 - de la loi fédérale interdisant la fumée dans les lieux publics. Mais comme les cantons ont la liberté de durcir (ou non) l’application de cette loi, certains ont laissé des interstices de liberté à celles et ceux qui n’ont pu faire le deuil d’une bonne vieille tige au bistrot.  Quand bien même le fumoir est entré dans les mœurs, ses habitués peuvent parfois s’y sentir aujourd’hui encore ghettoïsés, ...

  • Les «Crypto-Leaks» mettent la neutralité suisse sous pression

    jeu., 13 févr. 2020 14:55:00 GMT

    L’affaire d’espionnage entourant la société zougoise Crypto AG touche également le cœur de l'identité suisse: la neutralité. Politiciens, historiens et médias débattent des conséquences possibles de cette affaire sur la crédibilité de la Suisse en tant que petit État neutre. Il reste encore beaucoup de questions ouvertes sur la manipulation des machines de cryptage de Crypto AG par les services de renseignement américains et allemands. On ne sait pas encore avec certitude qui a fait quoi et quand. Pourtant, ces questions sont d’une importance capitale. La Suisse n'est certes pas responsable, en vertu du droit international, des actions des entreprises privées sur son sol, comme l'explique l’historien Georg Kreis dans un entretien accordé au quotidien alémanique «Tages-Anzeiger». Mais la situation serait différente si la Confédération ou les services secrets avaient été informés. En effet, «même les services de renseignement doivent se soumettre à la doctrine officielle de ...

  • Un journaliste yéménite se bat depuis la Suisse pour son pays d’origine

    jeu., 13 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Peu de Yéménites vivent en Suisse. Le journaliste Saddam Hamed Abu Asim fait partie des rares individus à avoir réussi à s’échapper de ce pays en guerre civile. En Suisse, il peut écrire ce qu’il veut. Mais il doit payer le prix fort pour profiter de cette vie en sécurité. Saddam Hamed Abu Asim nous ouvre la porte de son vieil appartement lumineux situé à Berne. Le chauffage est au maximum. Le salon est peu meublé: un canapé, une petite table et une étagère. Dès que nous sommes assis, un bruit se fait entendre dans la pièce voisine. Saddam se précipite et revient avec un nouveau-né dans les bras: «Voici Nisma, ma petite princesse», dit-il en nous présentant sa fille. Sa femme et sa fille sont la seule famille que Saddam ait en Suisse. Ses parents et ses six frères et sœurs sont restés au Yémen. «La plupart des Yéménites ne quittent pas volontiers leur pays, explique Saddam. Ceux qui s’enfuient vont généralement dans les pays voisins.» Normalement, ce ne sont que les individus ...

  • Que peut faire la Suisse pour résoudre la crise au Yémen?

    jeu., 13 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Depuis cinq ans, le conflit au Yémen s’est intensifié. En tant qu’État neutre sans passé colonial, la Suisse est respectée dans la région et pourrait contribuer au succès d’une solution pacifique. Des voix critiques s’élèvent toutefois pour dire que la Confédération sert surtout ses intérêts économiques.  En Suisse, lorsqu’on parle de la crise au Yémen, c’est principalement pour évoquer les exportations helvétiques de matériel de guerre vers l’Arabie Saoudite. Le royaume est critiqué pour son implication dans le conflit yéménite et son mépris des droits humains. Le dernier épisode en date remonte à janvier dernier, lorsqu'il a été découvert que Riyad avait utilisé des canons antiaériens suisses lors d'une attaque contre des rebelles houthis. Exportations suisses de matériel de guerre Depuis l’escalade du conflit, en mars 2015, le gouvernement suisse a interdit les livraisons à l’Arabie saoudite d’armes qui pourraient être utilisées pour commettre des violations des droits ...

  • Quand le Yémen ressemblait encore à l’Arabie Heureuse

    jeu., 13 févr. 2020 10:00:00 GMT

    Depuis des années, le Yémen n’est plus un pays pour les touristes – et encore moins pour les journalistes et les photographes. Pourtant, la reporter Monique Jacot s’y est aventurée plusieurs fois dans les années 1980. À travers son objectif, nous voyons l’architecture, la culture et les différentes facettes de la vie quotidienne. Elle a notamment réalisé une trentaine de transferts polaroids sur papier Arches à la cuve, une technique qui donnes aux images des airs de fresques picturales, aux marges couleur ocre ou auréolées de bleu. Jusqu’au premier mars, ces photos constituent le cœur d’une exposition à la Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU) de Lausanne. Au départ, Monique Jacot voulait simplement découvrir l’architecte si particulière du Yémen, ce que font normalement les touristes. Mais elle est tout de suite «tombée amoureuse du pays», comme elle l’a dit dans une interview dans le cadre de l’exposition.  Âgée aujourd’hui de 85 ans, la photographe a voyagé à travers ...

  • La diversité entre la Suisse, le Canada, la République tchèque et la Roumanie

    jeu., 13 févr. 2020 09:55:00 GMT

    La journée mondiale de la radio 2020 est placée sous le signe de la diversité. Cette Journée internationale du 13 février a été proclamée en 2011 par les États membres de l'UNESCO et adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2012. swissinfo.ch a collaboré avec trois médias partenaires internationaux pour y participer. Promouvoir la diversité dans les salles de rédaction et sur les ondes, tel est l’objectif de la journée mondiale de la radio ce jeudi. «Les radios doivent être capables, dans leurs organisations et leurs opérations, de refléter la diversité de leurs publics», écrit l’UNESCO, instigatrice de l’événement. Que signifie diversité en Suisse et ailleurs? Quelle place celle-ci prend-elle au sein d’un média international? swissinfo.ch a échangé sur cette thématique avec trois médias partenaires, au cours d'une émission réalisée par Radio Canada International. L’occasion de revenir sur le passé radiophonique du service international de la Société Suisse de ...

  • «La honte est en train de changer de camp»

    mer., 12 févr. 2020 15:45:00 GMT

    La comédienne fribourgeoise Yvette Théraulaz crée en Suisse romande «Histoires d’Ils», un spectacle musical dans lequel elle raconte ses souvenirs de femme aimée et bousculée. Arrimées à l’actualité de la violence sexiste et sexuelle, ces «Histoires» intimes touchent à l’universel. Entretien.   Il y a dix ans, Yvette Théraulaz interprétait «Histoires d’Elles», un spectacle émaillé de chansons dans lequel elle se souvenait de sa mère et racontait à travers elle «la lente émancipation des femmes». Grande dame du théâtre suisse, lauréate en 2013 de l’Anneau Hans Reinhart, Yvette Théraulaz est non seulement une des meilleures comédiennes de ce pays, mais une de ses voix les plus vibrantes pour la lutte contre l’inégalité des sexes.  Après «Histoires d’Elles», voici donc aujourd’hui «Histoires d’Ils», spectacle musical, là aussi, que la comédienne donne jusqu’à fin mars à l’occasion d’une grande tournée romande. À ses côtés, le pianiste lausannois Lee Maddeford, son complice au ...

  • Babeli Giezendanner: une peintre cotée qui a côtoyé la misère

    mer., 12 févr. 2020 13:00:00 GMT

    Pionnière de la peinture paysanne, Babeli Giezendanner a mené il y a 150 ans une vie d'errance tout en élevant seule ses trois enfants. Son œuvre grandiose est le produit de la misère. Aujourd’hui, chacune de ses images représente un trésor.​​​​​​​  Ses œuvres se vendent pour des milliers ou des dizaines de milliers de francs chez Christie's. De son vivant, Babeli aurait fait un bon usage de cet argent. Mais une triste ironie veut parfois que des œuvres qui valent maintenant de larges sommes aient été créées par des artistes qui ont croupi toute leur vie dans la misère. Première représentante féminine de la peinture paysanne du Toggenbourg et de la Suisse orientale, Anna Barbara Aemisegger-Giezendanner est restée sa vie entière une des plus pauvres parmi les pauvres. Son savoir-faire, son application et sa minutie n’auront rien changé: une fois tombée dans la misère, «la Babeli», son diminutif, n’a jamais pu en sortir et a fini sa vie dans la maison des pauvres d’Hemberg, une ...

Découvrir la Suisse

Hiver 24

 

Partenaires stratégiques

 

Publicité

Gazzetta Svizzera