A la une - de notre partenaire swissinfo

  • Tim Guldimann: le premier Suisse de l’étranger au Conseil national tire sa révérence

    lun., 19 févr. 2018 16:07:00 GMT

    Tim Guldimann, ancien diplomate de haut rang, Suisse de l’étranger et politicien socialiste, quittera son siège à la Chambre basse du Parlement à la fin du mois de mars. L’Organisation des Suisses de l’étranger regrette sa démission. Au cours de ses deux ans et demi de législature, Tim Guldimann a soutenu très activement les préoccupations de la Cinquième Suisse. «Ce n’est pas une catastrophe mais c’est dommage que notre premier Suisse de l’étranger à siéger au Conseil national, qui avait été élu avec un score brillant en 2015 grâce à sa notoriété, démissionne», commente la directrice de l’OSE Ariane Rustichelli. «Il était une sorte de symbole. Grâce à lui, qui vit à Berlin, on a parlé davantage des problèmes quotidiens et des intérêts de la Cinquième Suisse», ajoute-t-elle.  Et d'estimer que Tim Guldimann, membre de l’Intergroupe parlementaire « Suisses de l’étranger», du Conseil des Suisses de l’étranger (porte-parole de la Cinquième Suisse) et de la Commission de politique ...

  • La démocratie locale en pleine dépression

    lun., 19 févr. 2018 14:08:00 GMT

    Si la démocratie locale en Suisse avait une âme, elle aurait urgemment besoin d’antidépresseurs; la participation aux assemblées communales connaît une érosion constante depuis trois décennies. En 2016, elle a atteint son plus bas niveau.   Les assemblées communales en Suisse souffrent d’un inquiétant déclin de participation. En 2016, dans les communes comptant entre 2000 et 5000 habitants, seuls 4,6% des ayants droit en moyenne se sont rendus aux assemblées communales.  L’assemblée communale est dans une certaine mesure le berceau de la démocratie directe en Suisse. Les citoyens décident de l’organisation de la vie dans leur commune, en se prononçant sur des questions liées aux écoles, aux impôts, aux infrastructures, aux affaires sociales, etc.  Des décisions prises par 2% des citoyens  Plus la commune est grande, moins la participation est importante. Dans les communes de moins de 250 habitants, 21,5 % des citoyens se sont rendus aux assemblées communales en 2016. Dans les ...

  • Genève veut fermer la porte à ses élèves frontaliers

    lun., 19 févr. 2018 11:04:00 GMT

    Le canton de Genève ne veut plus appliquer la dérogation permettant aux enfants de frontaliers genevois d’être scolarisés en Suisse. Ils doivent aller à l’école là où réside leur famille. La mesure concerne près de 1500 élèves établis en France voisine. On peut habiter à un endroit et scolariser ses enfants dans un canton voisin, voire de l’autre côté de la frontière. Le cas est courant à Genève, canton qui possède 100 km de frontière avec la France et où nombre d’écoliers genevois habitant en France voisine suivent leur scolarité de l’autre côté de la frontière. La dispute dure depuis plusieurs années. Le Conseil d’Etat (gouvernement) vient de trancher de façon restrictive: «Peuvent être admis dans l’enseignement primaire genevois dans la limite des places disponibles (…), les élèves habitant en France voisine, dont l’un des parents au moins est assujetti à Genève à l’impôt sur le revenu». Cette mesure sera appliquée dès la rentrée 2019 pour réglementer l’inscription dans ...

  • Les lynx ont retrouvé l'amour en Suisse

    lun., 19 févr. 2018 10:10:00 GMT

    Chassé jusqu'à l'extinction en Suisse au début des années 1900, le lynx se porte bien aujourd'hui - en partie grâce aux mesures du gouvernement suisse. En 1971, les autorités ont importé deux lynx mâles et femelles des Carpates et les ont lâchés dans une forêt du canton d'Obwald, en Suisse centrale. Ces grands chats tachetés aux oreilles touffetées ont apprécié leur nouvel habitat et se sont reproduits. Aujourd'hui, 170 lynx vivent dans différentes parties du pays, ce qui est suffisant pour que la Suisse puisse en envoyer dans d'autres pays dans le cadre de projets de renaturation. Solitaire - sauf pendant la saison des amours de mars/avril -  un lynx femelle vit dans un espace de 50-150 km²; pour les mâles, il est de 100-250 km². La portée standard, née fin mai ou début juin, a deux chatons qui restent avec leur mère pendant dix mois. Selon le KORA (Centre pour l'écologie des carnivores et la gestion de la faune sauvage ), les chevreuils et chamois représentent 88% de ...

  • Doris Hofer: Une star d’Instagram grâce à ses conseils

    dim., 18 févr. 2018 10:00:00 GMT

    Le fitness a été le meilleur investissement de sa vie, dit Doris Hofer. Cette Suissesse de l’étranger, âgée de 42 ans, s’est réinventée après son divorce. En Turquie, grâce à ses conseils en matière de fitness et d’alimentation saine, elle est devenue une experte très demandée – en particulier aussi grâce à Instagram.  swissinfo.ch: Pourquoi avez-vous quitté la Suisse? Doris Hofer: J’ai quitté la Suisse en 2004 par amour. J’ai été pendant presque dix ans en couple avec mon ex-mari turc. Nous avons deux enfants, Zoe et Noah. swissinfo.ch: Etait-ce un voyage sans retour ou pensez-vous rentrer un jour en Suisse?  D. H. : J’aimerais de plus en plus revenir en Suisse et travailler avec des entreprises suisses. Mais nous ne rentrerons pas, car nous avons une famille recomposée. Le père de mes enfants vit ici et je n’aimerais pas qu’ils doivent grandir sans le voir.  swissinfo.ch: Quel genre de travail faites-vous? Comment cela se passe-t-il?  D.H. : Je me suis mise à mon compte ...

  • L'image de la semaine

    dim., 18 févr. 2018 08:00:00 GMT

    Dans cette série, la rédaction images de swissinfo.ch publie chaque dimanche une photo illustrant un événement des sept jours écoulés.

  • Au sommet du Tessin, au fond du classement

    sam., 17 févr. 2018 10:00:00 GMT

    Les villages d’Ambrì et Piotta se trouvent dans la vallée de la Haute Léventine, dans le nord du Tessin, culminant à 1000 mètres d’altitude au pied du Saint-Gothard. C’est là que bat le cœur du hockey sur glace en Suisse.   En venant du nord, alors quel le col du Saint-Gothard commence à disparaître, en descendant d’Airolo, on aperçoit les deux villages sur le flanc droit de la vallée. Un remarquable édifice au toit vouté domine tous les autres bâtiments de la commune d’Ambrì: la «Pista la Valascia». C’est le stade de hockey sur glace du HC Ambrì-Piotta (HCAP), qui peut accueillir quasiment 7000 spectateurs.  Le nombre de places pour les supporters est significativement plus élevé que celui des habitants des deux hameaux mais aussi de toute la commune de Quinto, dont ils font partie. Et ceci pour une raison simple: le HCAP est soutenu dans toute la Suisse et même à l’étranger. Il existe 17 fan-clubs, répartis dans tout le pays mais aussi en Italie.  Quand un derby est disputé ...

  • «Avec cette élite politique, le Kosovo n’avance pas»

    ven., 16 févr. 2018 15:00:00 GMT

    Le Kosovo, le plus jeune Etat d’Europe, est considéré comme corrompu et politiquement fragile, sa situation économique est désolante, son chômage élevé, sa population frustrée et la question de son statut reste un point d’achoppement. Journaliste et grand connaisseur des Balkans, Andreas Ernst juge l’élite politique du Kosovo, mais aussi des Etats occidentaux, responsables de ces problèmes. swissinfo.ch: Il y a dix ans le Kosovo a proclamé son indépendance de la Serbie. Y a-t-il une raison de célébrer cet événement? Andreas Ernst: Il n’y a bien sûr rien de mal à fêter cet événement historique. Mais cette célébration doit aussi servir à jeter un regard critique sur les années passées. Pas uniquement sur les dix ans depuis l’indépendance, mais aussi sur les 19 ans qui se sont écoulés depuis la fin de la guerre. Et ce ne sont pas seulement les Kosovars, mais aussi les puissances occidentales, qui ont joué un rôle décisif dans cette évolution, qui devraient saisir cette occasion ...

  • Comment étaient les écoles de ski autrefois?

    ven., 16 févr. 2018 12:00:00 GMT

    En Suisse, des vacances de ski ont traditionnellement lieu au mois de février. Dans un pays qui se qualifie volontiers de nation du ski, cette activité est assez tôt inculquée aux enfants. Les écoles de ski jouent un rôle important dans cette initiation.  En Suisse, les écoles de ski sont une évidence. C’est à travers elles que depuis 1932, date de la création de la première école de ski, des générations d’enfants se sont familiarisées avec ce sport. Il existe aujourd’hui 132 écoles de ski et chaque année, plus de cent nouveaux formateurs décrochent le très réputé diplôme de professeur de ski suisse.  L’association des écoles de ski promettent que chaque enfant ou adulte peut apprendre à skier en trois jours. C’est dans les environs de Lugano que swissinfo.ch a posé cette question de la semaine: quels sont vos meilleurs ou vos pires souvenir de l’époque où vous étiez à l’école de ski?

  • Singapour et la Suisse sont des modèles pour les gouvernements à venir

    ven., 16 févr. 2018 09:38:00 GMT

    Ses thèses et ses livres provocants ont fait du politologue indo-américain Parag Khanna une star. On le retrouve aussi bien sur les grandes chaînes télévisées qu’au Forum économique mondial de Davos et sur Facebook. Cet intellectuel omniprésent de 40 ans est aussi un voyageur infatigable et il a un faible pour les démocraties tranquilles. Nous l’avons rencontré à Singapour.  L’écrivain indo-américain Parag Khanna s’engage dans le monde entier pour le renforcement des démocraties. Il les veut plus directes, plus locales et plus numériques. Les métropoles doivent jouer un rôle moteur dans cette évolution, à l’exemple de Singapour où il vit avec sa famille. Le politologue est aussi un grand fan de la Suisse et de sa démocratie directe.  Il voit dans les systèmes de ces deux pays des «info-states directs» où les décisions sont prises par un gouvernement et un État fort soutenus par la participation continue des citoyens. A ses yeux, ces caractéristiques expliquent la stabilité et la ...

  • Soutien suisse pour un tribunal du Kosovo menacé

    jeu., 15 févr. 2018 15:30:00 GMT

    Le tribunal sur les crimes de guerre au Kosovo est-il mort-né ? Les députés proches du chef de l’Etat et du Premier Ministre tentent de le saborder, alors que la Suisse lui accorde un soutien financier. En janvier 2018, la Suisse a offert un soutien financier de 200 000 francs au tribunal chargé de faire la lumière sur les crimes de guerre commis au Kosovo entre 1998 et 2000. En particulier, sur la disparition de 500 civils essentiellement serbes dans le contexte du conflit entre les séparatistes et les forces serbes sur fond d’intervention militaire de l’OTAN. Mais de nombreux députés du parti au pouvoir à Pristina restent décidés à mettre fin à l’existence de ce nouveau tribunal, car celui-ci pourrait menacer des personnalités clefs du pouvoir, qui furent des commandants de l’ancienne guérilla de l’UCK. Le soutien de la Suisse est donc plus important par le message politique qu’il envoie que par le montant lui-même. Ekaterina Trendafilova, la présidente du tribunal, ne s’y est ...

  • Quand les attitudes deviennent photographie

    lun., 12 févr. 2018 14:30:00 GMT

    Balthasar Burkhard était au bon endroit au bon moment. Dans les années 1960, Berne avait sa contre-culture, une scène animée qui attirait des artistes et des idées radicales. L’effervescence culmina en 1969 avec l'exposition devenue mythique «When attitudes become form» à la Kunsthalle de Berne. C'est aussi une étape majeure de la carrière de Balthasar Burkhard, longue de cinq décennies, à laquelle le Fotomuseum Winterthur consacre une grande rétrospective (jusqu'au 21.05.2018). Après avoir appris le métier avec Kurt Blum, l'un des photographes suisses les plus importants du milieu du XXe siècle, Balthasar Burkhard commença à fréquenter la bohème bernoise. Bientôt, il fait partie de l'entourage du célèbre conservateur Harald Szeemann, qui dirigea la Kunsthalle de Berne de 1961 à 1969. Au cours de ces années, Harald Szeemann a capturé l’esprit du temps marqué par la contestation radicale de la politique, de la société et de l’art. Un regard également que portait aussi Balthasar ...

  • Jérôme Meizoz: «Mes sujets sont proches du monde actuel »

    jeu., 15 févr. 2018 09:56:00 GMT

    Attribués par L’Office fédéral de la culture (OFC), les Prix suisses de littérature 2018 seront remis à Berne le 15 février, en présence du chancelier de la Confédération Walter Thurnherr.  Parmi les lauréats, le romancier et essayiste valaisan Jérôme Meizoz. Rencontre. Son regard est franc et son sourire également. Jérôme Meizoz n’a rien d’un faiseur. Et ce n’est pas un Prix suisse de littérature qui va lui donner l’occasion de plastronner, même si ce Prix représente à ses yeux une consécration. «C’est une très belle reconnaissance de mon travail d’écrivain sur la durée, mais je suis conscient qu’elle revêt une valeur symbolique, bien plus que commerciale», confie Jérôme Meizoz Ses oeuvres Né en 1967 à Vernayaz (Valais). Ecrivain et professeur de littérature française à l’Université de Lausanne. Il a enseigné à l’Université de Zurich, de Genève, de Metz et à l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Il participe à diverses revues littéraires en Suisse (Ecriture, Revue de Belles ...

  • Aide au suicide: «EXIT compte plus de membres que jamais»

    jeu., 15 févr. 2018 13:27:00 GMT

    Chaque année, des milliers de personnes adhèrent à Exit, la plus grosse organisation de suicide assisté en Suisse. L'an dernier, 10’078 nouveaux membres se sont inscrits en Suisse alémanique. L’organisation déclare n’avoir jamais eu autant de membres depuis sa création en 1982. Exit Suisse alémanique, qui couvre aussi le Tessin, a accompagné 734 personnes dans la mort en 2017, soit 111 de plus qu'en 2016. A fin 2017, Exit Suisse alémanique comptait 110'391 membres. L'association a accueilli 10'078 nouveaux membres durant l'année, indique-t-elle dans un communiqué qui précise en titre: «EXIT compte plus de membres que jamais auparavant.» Exit Suisse romande compte 26'205 membres. Le nombre de personnes qui ont été accompagnées dans la mort dans les cantons francophones ne sera toutefois publié que le 28 avril. Le docteur Pierre Beck, vice-président d'Exit Suisse romande, a toutefois indiqué à l'ats que «sans surprise, nous constatons comme les années précédentes une croissance qui ...

  • Les nouveaux paysans vont-ils sauver l'agriculture suisse?

    mer., 14 févr. 2018 15:40:00 GMT

    Chaque jour, quatre fermes disparaissent en Suisse. Et si la solution à cette lente agonie était dans la vente directe et les modèles participatifs, déconnectés de la grande distribution? En 1996, il y avait encore près de 80'000 exploitations agricoles en Suisse. Aujourd’hui, il en reste à peine plus de 50'000. Parallèlement, on voit que les fermes qui résistent le mieux à cette érosion sont les plus grosses: en 20 ans, le nombre de domaines de plus 30 hectares a presque doublé. Aujourd’hui, il faut vraiment avoir la foi pour reprendre le domaine de ses parents ou carrément se lancer dans l’agriculture. Certains le font pourtant, en adoptant un «business model» radicalement différent des autres: ils vendent directement aux consommateurs au lieu de passer par les grands distributeurs, qui accaparent encore 80% de la production agricole suisse. D’où les offres de paniers contractuels, paniers de saison ou paniers bio. On est là dans l’économie participative: les clients passent ...

  • «L’art? Une manière honnête de parler de la vie»

    mer., 14 févr. 2018 12:23:00 GMT

    L’artiste contemporain suisse Olaf Breuning vit dans les bois, à deux heures de voiture de New York. C’est dans ce lieu paisible qu’il cherche son inspiration. Olaf Breuning est un des artistes plasticiens suisses les plus originaux et les plus excentriques, captivant et totalement hors du commun. Il s’exprime par la peinture, la vidéo, les installations, la sculpture, la photographie et les performances. En fait, pour lui, tout est art. La vie et l’art sont inséparables, primaires et essentiels. Si on vit, on crée, si on ne crée pas, alors on ne vit pas. Ses œuvres sont demandées par les musées et les collections d’art les plus importantes au monde, des Centres d’art contemporain de Paris ou de Genève au MoMa de New York ou à la Kodama Gallery de Kyoto. Après avoir vécu des années à Manhattan, il s’est isolé dans les bois, à deux heures de voiture de la Grosse Pomme. Un lieu qui l’inspire en tout et pour tout, c’est sin pays d’origine, la Suisse, à laquelle il se sent toujours ...

  • «Nous sommes tous égaux et tous différents»

    mer., 31 janv. 2018 17:27:00 GMT

    A huit ans, Manarekha a encore de la peine à parler et à compter. Un retard cognitif pas toujours facile à gérer pour sa famille adoptive. Mais l’école vient à leur secours. Portrait d’une petite fille spéciale. «On fait le concours de celui qui finit son lait en premier?» Les yeux encore pleins de sommeil, Manarekha lève le regard sur son papa. «Dépêche-toi, le bus va bientôt arriver. Une dernière gorgée et on se lave les dents». Il est sept heures du matin et la famille Di Costantino – Laudi est réunie pour le petit-déjeuner, dans sa petite villa de Vacallo, une ville à deux pas de l’Italie. Il y a la mère Babita, le père Massimo, la fille adolescente Iris et la petite Manarekha. Huit ans, le regard vif et malin, Manarekha agite ses jambes sous la table tandis qu’avec ses mains, elle cherche à attirer l’attention. «Je vais à l’école en minibus. D’abord ceinture. Puis musique. C’est beau!» Sa voix est mélodieuse, mais le fil des paroles s’embrouille. «Parfois, il faut être un ...

  • Il faut une «nouvelle approche» contre les addictions

    mar., 13 févr. 2018 15:17:00 GMT

    Cannabis pauvre en THC, cigarettes électroniques ou sans combustion, jeux en ligne. On assiste à une multiplication des produits susceptibles de provoquer des addictions, dont la diffusion est facilitée par internet, met en garde le Panorama Suisse des Addictions 2018. La créativité dans le domaine des produits qui présentent des risques de dépendance est sans limite. Si le nombre de consommateurs a peu varié au cours des dernières années, les produits à leur disposition sont toujours plus nombreux. Une évolution qui s’accélère avec l’avènement des nouvelles technologies. C’est le constat que dresse Addiction Suisse, qui publie son Panorama annuel. La fondation déplore le manque de données scientifiques et appelle à une meilleure réponse politique, explique sa porte-parole Corine Kibora. Interview. «Les alternatives à la cigarette comportent le risque de simplement élargir le marché»  Corine Kibora swissinfo.ch: Le paysage des addictions est marqué aujourd’hui par ...

  • «L’Agence antidopage doit aussi assumer ses responsabilités»

    mar., 13 févr. 2018 12:00:00 GMT

    Retiré de la scène depuis neuf ans, Samuel Schmid est revenu sous les feux de la rampe le 5 décembre pour livrer les conclusions de la commission d’enquête sur le dopage d’Etat en Russie. Pour swissinfo.ch, l’ancien ministre suisse en charge des sports évoque ce scandale et la possible implication de Vladimir Poutine. Il ne manquait que le feu de cheminée pour que la scène soit parfaite. D’un côté, un journaliste dans la quarantaine, de l’autre un conseiller fédéral à la retraite qui se raconte, un peu comme dans un tableau d’Albert Anker. A Rüti bei Büren, dans le Seeland bernois, Samuel Schmid, 71 ans, me reçoit dans son salon pour évoquer, pendant plus de deux heures, son passé politique. Puis il parle de son récent retour sous les projecteurs. Ce 5 décembre 2017 à Lausanne, siège central du Comité international olympique (CIO), il a lu posément et d’une voix impassible les conclusions de la commission d’enquête du CIO, qu’il préside, sur le scandale du dopage russe. «La ...

  • swissinfo.ch, mine d’archives… radiophoniques

    mar., 13 févr. 2018 15:00:00 GMT

    Chaque 13 février marque la Journée mondiale de la radio. Placée sous l’égide de l’UNESCO, celle-ci célèbre le pouvoir de la radio et rappelle qu’elle reste «le média le plus dynamique, réactif et engageant qui soit». Pour swissinfo.ch, c’est aussi l’occasion de se souvenir de ses origines.  Avant d’être un média en ligne, swissinfo.ch a d’abord été actif sur les ondes sous le nom de Radio Suisse Internationale. Cette histoire radiophonique avait commencé en 1935 pour se terminer en 2004. De cette longue et riche histoire, swissinfo.ch conserve bien des souvenirs. Certaines de ses archives sonores peuvent même être qualifiés d'historiques, comme cette allocution du général Henri Guisan, en 1940. Les archives de swissinfo.ch ne sont pas uniquement constituées de sons, mais également de photos.

  • Quand la magie noire maintient les prostituées nigérianes en captivité

    mar., 13 févr. 2018 09:52:00 GMT

    Des migrantes nigérianes convaincues d’être ensorcelées sont réduites à l’exploitation sexuelle dans les villes européennes. Le mystérieux phénomène inquiète aussi en Suisse, où des cours sont organisés pour sensibiliser les travailleurs sociaux.   «Les trafiquants ont trouvé un moyen d’avoir les filles pour toujours. C’est une sorte de stratégie marketing.» Gifty Amponsah décrit ainsi le stratagème mis au point par des trafiquants d’êtres humains pour enrôler et maintenir nombre de jeunes Nigérianes dans la prostitution. Cette migrante ghanéenne, qui vit à Bienne (canton de Berne), a elle-même rencontré des victimes et s’engage pour les aider, notamment aux côtés de l’association suisse de lutte contre la traite des êtres humains ACT212. L’association met sur pied des cours pour sensibiliser travailleurs sociaux ou membres d’organisations en contact avec les prostituées à ce problème spécifique et difficile à saisir pour la société occidentale. Depuis octobre 2015, ...

  • «On ne peut pas parler de recul spectaculaire de la démocratie»

    lun., 12 févr. 2018 14:25:00 GMT

    ​​​​​​​ «La liberté d’expression sous les attaques» ou «la démocratie poursuit son recul spectaculaire», écrit The Economist en exergue de son Indice de la démocratie 2017. Des formules que Bruno Kaufmann, correspondant international pour la démocratie de swissinfo.ch juge déplacées.  Cet article fait partie de #DearDemocracy, la plateforme de swissinfo.ch pour la démocratie directe. En plus de celles de la rédaction, elle accueille aussi des contributions d’auteurs extérieurs. Leurs positions ne correspondent pas forcément à celles de swissinfo.ch. Plus de la moitié des pays examinés par le magazine britannique The Economist pour son dernier Indice de la démocratie, soit 89 Etats sur 167, ont connu un recul en 2017. La même année, à peine 5% de la population mondiale vivait dans une «pleine démocratie», alors que presque un tiers était sous la coupe de régimes autoritaires. Pour les auteurs du rapport, il s’agit là du «plus fort recul de la démocratie depuis des années». La ...

  • Jean-Claude Biver: Un timing astucieux a permis de faire face à la crise

    lun., 12 févr. 2018 09:53:00 GMT

    Dans une salle de réunion sur un bateau amarré au large du quai du Mont-Blanc à Genève, Jean-Claude Biver explique son premier succès dans les affaires, frappant furieusement la table pour ponctuer ses mots. Au début des années 1980, l'industrie horlogère suisse de luxe faisait face à une crise quasi-existentielle: les fabricants japonais menaçaient de rendre obsolètes les montres mécaniques en introduisant des modèles à quartz bon marché et plus précis. Ce qui s’est confirmé dans les ventes. Le fondateur de Swatch, Nicolas Hayek, a pris les Japonais à leur propre jeu, lançant des montres à quartz en plastique de toutes les couleurs, à 50 francs la pièce. Jean-Claude Biver, lui, a fait le contraire. En 1981, il venait d'acheter les droits de Blancpain, une ancienne marque suisse. Il a lancé une campagne publicitaire avec un slogan provocateur, qu'il énonce avec enthousiasme: «Depuis 1735, il n'y a pas eu de montre Blancpain à quartz.» - Vlan! – «Et il n'y en aura jamais!» - ...

  • Conduite autonome: un futur déjà présent

    dim., 11 févr. 2018 09:00:00 GMT

    Se déplacer dans le trafic urbain avec une voiture ou un bus sans conducteur. Ce n’est pas une vision d’avenir mais bien le présent. Un service de taxi autonome sera cette année introduit à Singapour. Dans certaines communes suisses aussi, on teste ce type de mobilité. A Marly, dans le canton de Fribourg, une navette est en circulation dans les rues d’un quartier industriel.  Une station-service, une route engorgée par le trafic, un restaurant et un magasin de village. C’est l’image que l’on découvre en descendant à la station de bus de Marly, commune de l’agglomération de la ville de Fribourg. Rien n’indique que le futur est en train de se construire ici, et pourtant… Le futur est là et il prend la forme d’une navette autoguidée qui relie le centre d’innovation de la commune de Marly à la station Epinettes.  Le minibus électrique se déplace à une vitesse d’environ 10 kilomètres à l’heure sur un parcours de 1300 mètres et peut transporter jusqu’à 11 passagers. Des «grooms», ...

  • L'image de la semaine

    dim., 18 févr. 2018 08:00:00 GMT

    Dans cette série, la rédaction images de swissinfo.ch publie chaque dimanche une photo illustrant un événement des sept jours écoulés.

  • L’homme qui murmurait à l’oreille des oiseaux

    sam., 10 févr. 2018 09:00:00 GMT

    Sa mission: chasser les corbeaux des villes avec ses rapaces. Le fauconnier Ulrich Lüthi parcourt les villes suisses avec ses oiseaux. Nous avons passé une journée avec ce passionné.   Les rapaces sont installés sur la banquette arrière de la voiture d’Ulrich Lüthi, poussant des cris aigus. Une coiffe de faucon, ornée de plumes, est accrochée au rétroviseur. Un gant de fauconnier miniature fait office de porte-clefs pour celui qui a fait des rapaces sa passion et son métier.  Depuis 15 ans, Ulrich Lüthi n’a plus de vacances. Cela est toutefois loin de le rendre triste. «J’ai trouvé ma voie», affirme celui qui voyage actuellement dans le canton de Berne avec ses oiseaux. Il y a quelques années, les scientifiques se réjouissaient encore de l’augmentation du nombre de corbeaux freux en Suisse, explique-t-il. Désormais, leur présence est mal vue dans de nombreuses villes. Leurs croissements et leurs fientes dérangent les habitants. Les corbeaux ne se laissent pas impressionner par ...

  • «L’identité est faite de plusieurs appartenances»

    ven., 9 févr. 2018 14:38:00 GMT

    Que signifie être suisse? C’est la question à laquelle tente de répondre la parlementaire d’origine italienne Ada Marra dans un livre publié récemment. S’il existe des fils rouges dans l’histoire de la Suisse moderne, l’un d’entre eux est certainement le droit à la citoyenneté. La première votation organisée en 1866, dix-huit ans après la création de l’Etat fédéral, se concentra précisément sur cette question: l’égalité des juifs et des citoyens naturalisés. Jusque-là, les personnes naturalisées n’avaient pas les mêmes droits que les Suisses de naissance. Par exemple, ils ne sont devenus éligibles que cinq ans après avoir obtenu le passeport à croix blanche. Au cours des dernières décennies, cette question est revenue au premier plan. Les développements les plus récents remontent à février 2017, lorsque le peuple a accepté un décret facilitant la naturalisation pour les étrangers de la troisième génération, qui entrera en vigueur le 15 février 2018. Au début de cette année, ...

  • «Quand on est Français, on pense venir du meilleur pays du monde»

    ven., 9 févr. 2018 08:13:00 GMT

    Il rêvait d’enseigner dans une université française mais a finalement fait carrière au sein d’une grande entreprise industrielle de la région bâloise. Frontalier par opportunité plus que par choix, Alain Chomik, 49 ans, se sent comme un poisson dans l’eau dans le monde du travail helvétique. Portrait. Au cours d’une vie, il y a des années qui comptent plus que d’autres: pour Alain Chomik, amateur de bons vins blancs alsaciens, 1997 fait partie des millésimes d’exception. «Le 1er octobre, je débutais dans mon premier emploi en Suisse; le 11 novembre, ma fille aînée voyait le jour», se souvient ce Français de 49 ans, marié et père de deux enfants. Qui sont les frontaliers en Suisse?  swissinfo.ch part à la rencontre de ces personnes qui traversent chaque jour la frontière pour aller travailler dans différentes régions de Suisse. En 15 ans, le nombre de frontaliers dans le pays a doublé, passant de 160'000 à plus de 320'000. Nous leur consacrons une série de portraits pour mieux ...

  • Le klaxon des cars postaux est enroué

    ven., 9 févr. 2018 13:01:00 GMT

    C’est un scandale sans précédent qui touche la Poste suisse et sa filiale CarPostal: l’entreprise qui gère les célèbres bus jaunes a touché indûment près de 80 millions de francs de subventions grâce à une astuce comptable illégale. De plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer la démission de la directrice du géant jaune Susanne Ruoff. CarPostal Suisse SA utilise depuis des années des astuces comptables illégales pour réduire artificiellement ses bénéfices. C’est ce qu’a révélé de manière fracassante l’Office fédéral des transports (OFT) en début de semaine. Il apparaît ainsi que la Confédération et les cantons ont versé durant des années des subventions excessives à la filiale de La Poste. L’entreprise devra rembourser ces montants - près de 78,3 millions de francs - aux collectivités publiques concernées. La Poste a indiqué qu’elle avait déjà ouvert une enquête indépendante sur cette affaire en novembre 2017. Les résultats devraient être connus d’ici l’été 2018. Selon des ...

  • Qu'est-ce qui dope les Suisses?

    ven., 9 févr. 2018 09:38:00 GMT

    Les Jeux olympiques d'hiver font reparler du dopage. swissinfo. ch a demandé à des habitants de Brig (Valais) comment ils utilisent le dopage au quotidien et ce qu'ils ressentent. Etre prêt, réveillé, capable d’en faire plus: Alors que les sportifs de haut niveau ont souvent recours à des moyens illicites, les collaborateurs suisses utilisent également des astuces dans leur vie quotidienne pour être plus performants. Par exemple, Nicolas a besoin de sa dose quotidienne de tabac à mâcher et Davide de ses comprimés de caféine pour pouvoir pleinement travailler. Marit s'appuie sur un classique de la jeune génération : les boissons énergisantes. Et Melina a besoin d'autant de lard que possible pour se sentir bien.        

  • Le financement social innovant: une opportunité pour la Suisse

    jeu., 8 févr. 2018 14:00:00 GMT

    L'argent destiné à aider les plus démunis à sortir de la misère s'assèche, tandis que les investisseurs privés recherchent de nouvelles opportunités dans un environnement de taux d’intérêt proche de zéro. La Suisse est bien placée pour assumer un rôle de premier plan en reliant les deux situations. Il est près de 9h à Zurich et la salle de conférence située à 100 mètres de la Paradeplatz, le cœur même du quartier des banques de la ville, est bondée. Plus d'une centaine de représentants d'agences de développement, d'universités et d'une poignée d'investisseurs privés sont présents. Ils attendent deux poids lourds - Sergio Ermotti, PDG de la plus grande banque suisse UBS et Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, directrice du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), ouvrent la toute première conférence sur les obligations à impact social et sur le développement (SIB et DIB). «Dans le climat économique actuel, les sources de financement traditionnelles subissent de fortes pressions», ...

  • Autres pays, autres paysages médiatiques

    mer., 7 févr. 2018 10:00:00 GMT

    Le paysage médiatique suisse se trouve en pleine mutation. swissinfo.ch et son réseau international se sont penchés sur les systèmes médiatiques qui se sont imposés dans d’autres pays et ont examiné comment ils ont fait leurs preuves. Le peuple suisse votera le 4 mars sur l’avenir de la radio et télévision publique. Le paysage médiatique suisse changera radicalement s’il se prononce contre la poursuite du financement par la redevance.  La Confédération doit s’abstenir de toute politique des médias. C’est ce qu’exigent les responsables de l’initiative populaire «No Billag». Le texte est explicite: «Elle ne subventionne aucune chaîne de radio ou de télévision». «Aucune redevance de réception ne peut être prélevée par la Confédération ou par un tiers mandaté par elle.» «En temps de paix, la Confédération n’exploite pas ses propres chaînes de radio ou de télévision.» Pas d’alternative  Dans ces conditions, il n’y a pas d’alternative. C’est la position officielle de la Société ...

  • Le CIO bute sur des contradictions internes

    jeu., 8 févr. 2018 10:00:00 GMT

    Le fait que les athlètes nord et sud-coréens défileront ensemble dans le stade olympique de Pyeongchang est notamment dû aux efforts du Comité international olympique (CIO). L’organisation, qui a son siège en Suisse, sert-elle de médiateur dans les conflits politiques? Cette question revient sur le tapis avant chaque édition des JO.  «Les Jeux olympiques nous montrent à quoi pourrait ressembler le monde si nous nous laissions tous guider par l’esprit olympique, fait de respect et de compréhension», avait déclaré le président du CIO Thomas Bach il y a trois semaines à Lausanne. Les délégations des deux frères ennemis coréens venaient alors de s’entendre pour que les sportifs des deux pays défilent ensemble sous une même bannière aux JO d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud. Alain Berset à Pyeongchang  Le président de la Confédération Alain Berset est actuellement en Corée du Sud. Après des entretiens bilatéraux avec le président Moon Jae-in, il assistera à la cérémonie ...

  • No Billag divise les jeunes

    jeu., 8 févr. 2018 12:00:00 GMT

    Avec l’arrivée de l’ordinateur, puis des téléphones portables et des tablettes, l’utilisation des médias électroniques a évolué. Résultat: la jeune génération a une relation plus distante avec la radio et la télévision traditionnelles. Faut-il dès lors aussi faire évoluer leur mode de financement? Les avis sont très partagés, comme en témoigne notre débat contradictoire entre la libérale-radicale Louise Morand (à gauche sur la photo) et la verte libérale Anaïs Grandjean (à droite). Un sondage de l’Institut gfs.bern montre qu’un peu plus de la moitié (51%) des jeunes semblent être d’accord avec l’initiative «No Billag».  Les esprits sont donc assez divisés parmi les moins de 30 ans. En témoigne un débat contradictoire entre deux personnes au profil à première vue assez identique: elles sont toutes les deux femmes, jeunes, étudiantes, engagées en politique et d’orientation libérale. Pourtant, sur l’initiative «No Billag», elles ont un avis diamétralement opposé. Louise Morand, ...

  • La nouvelle Terre pourrait se nommer Trappist 1e

    mer., 7 févr. 2018 15:45:00 GMT

    Depuis une année, c’est la star des systèmes planétaires lointains. Aujourd’hui, les sept mondes de Trappist 1 livrent un peu plus de leurs secrets. Les similitudes avec la Terre sont frappantes. «Ces planètes sont les premières où l’on devrait pouvoir dire s’il y a de la vie. Et ceci d’ici dix ans», s’enthousiasme Brice-Olivier Demory, du Center for Space and Habitability (CSH) de l’Université de Berne et du Pôle de recherche national PlanetS, qui viennent d’annoncer la nouvelle. Parmi les sept planètes orbitant autour de l’étoile Trappist 1, à 39 années-lumière de nous, la quatrième est l’exoplanète la plus similaire à la Terre que l’on ait jamais observée. Elle est rocheuse, tempérée et doit posséder de l’eau liquide et une atmosphère fine. Et ce n’est pas tout: si les trois planètes les plus éloignées de leur étoile sont vraisemblablement recouvertes de glace, les deux plus proches pourraient avoir une atmosphère dense et la troisième, la plus petite planète découverte à ce ...

  • Macron contre Schneider-Ammann

    mer., 7 févr. 2018 14:00:00 GMT

    Fameux en France (et en Suisse romande) depuis son Petit Journal, le piquant journaliste et animateur Yann Barthès en pince pour le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. (TF1/RTS, swissinfo.ch) Cette "bromance" remonte à la retentissante allocution - le rire, c’est bon pour la santé - d'un Johann Schneider-Ammann, alors président de la Suisse. Depuis, Yann Barthès lui fait une cour assidue à chaque occasion qui se présente.  Voici la dernière, suite à la passe d’armes feutrée entre le ministre suisse de l’Economie et le président Macron qualifiant le gouvernement suisse de pique-assiette (cherry picking) dans ses discussions avec l’UE. Retrouvez l'entier du sujet dans l'émission Quotidien de Yann Barthès sur TF1.

  • Les fleurs des Alpes se battent dans un espace réduit

    mer., 7 févr. 2018 13:30:00 GMT

    Selon une étude conjointe de scientifiques suisses et autrichiens, le réchauffement climatique affecte l'éventail de la flore alpine, créant des gagnants et des perdants. Des chercheurs de l'Université de Vienne et de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) ont découvert que les plantes alpines sont soumises à une pression accrue en altitude. Au fur et à mesure que la température grimpe, les plantes aussi. C'est-à-dire que leur aire de répartition se déplace et qu'elles commencent à croître à des altitudes plus élevées. Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont analysé les données de 183 plantes alpines trouvées en Autriche, Italie, Allemagne, Slovénie et Suisse. Depuis la première moitié du XXe siècle, la plupart des espèces ont augmenté leur aire de répartition de 20 à 35 mètres. L'étude, qui paraît dans l'édition de lundi de la revue scientifique américaine Proceedings a constaté que les limites inférieures se déplacent plus rapidement ...

  • Les enseignants ne veulent pas devenir des délateurs

    mar., 6 févr. 2018 16:37:00 GMT

    Un groupe de députés de droite demande - en termes à peine voilés - que l’école «balance» les enfants de sans-papiers qui la fréquentent. Tollé chez les enseignants et au-delà. Dans une brochure qui leur rappelle leurs droits, le syndicat Unia, les antennes pour sans-papiers et l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) précisent que l’école et le corps enseignant ne sont pas autorisés à fournir des renseignements sur ces enfants à la police. Et d’encourager les parents à se fier aux profs, qui sont «des personnes de confiance, ayant presque toujours de la compréhension pour la situation difficile des enfants de sans-papiers». L’école, mais pas uniquement La majorité de droite de la Commission parlementaire de la sécurité sociale et de la santé publique ne voit pas les choses de cet œil. Dans une motion déposée fin janvier, elle demande notamment de «faciliter les échanges d'informations entre les organes étatiques au sujet des personnes dont le statut de séjour n'est ...

  • «Je suis un homme sur qui on peut compter»

    mar., 6 févr. 2018 16:38:00 GMT

    Peter Aeschlimann est maire de Trub, un petit village de l’Emmental bernois. A côté de la politique, il répare toutes sortes d'engins dans son garage, des tondeuses à gazon aux camions. Portrait. L’écrivain Jeremias Gotthelf aurait apprécié cet après-midi ensoleillé. Tout est calme et agréable à Trub. De la place du village, on peut voir les collines verdoyantes de l’Emmental. Le maire de 54 ans montre du doigt l’auberge «Löwen». C’est ici qu’ont été tournés deux films suisses célèbres, «Die Herbstzeitlosen» et «Der Verdingbub». «Ils n’ont pas dû changer grand-chose. Trub peut faire office de décor de film parfait», estime Peter Aeschlimann. Ce bourg de 1350 âmes reçoit régulièrement la visite de personnes originaires du village et qui y sont encore très attachées. «Les anabaptistes ont été persécutés et contraints d’émigrer de l’Emmental. Leurs descendants, en provenance du monde entier, viennent ici et veulent me rencontrer.» Dans cette vidéo, Peter Aeschlimann explique ...

  • La saga de deux œuvres spoliées par les Nazis

    mar., 6 févr. 2018 14:25:00 GMT

    Des œuvres volées par les Nazis exposées au Musée d’histoire et d’ethnographie de Saint-Gall seront remises à leurs vrais propriétaires à la fin de ce mois, puis vendu aux enchères chez Sotheby's à Londres. (SRF / swissinfo.ch) Les deux voiliers miniatures en argent et plaqué or du 17ème siècle qui ont été extorqués aux héritiers d’Emma Budge, une collectionneuse d’art allemande de confession juive, ont été fabriqués en 1630 par l'artisan allemand Georg Müller de Nuremberg. Ils ont été évalués à plus d'un million de francs. Le musée ne pouvait pas se permettre de les acheter. Ces deux pièces font partie des 140 objets donnés au musée en 1967 par l'entrepreneur Giovanni Züst, qui avait commencé sa collection d'argenterie dans l'entre-deux-guerres. Emma Budge possédait une collection de 2000 œuvres d'art comprenant des meubles, des textiles, des sculptures, des orfèvreries, des peintures, de la porcelaine et de la faïence. Quand elle est morte en 1937, les nazis ont forcé ses ...

  • Un fantôme aux confins de notre système solaire

    mar., 6 févr. 2018 10:01:00 GMT

    Dans le monde entier, les observateurs de la voûte céleste cherchent fébrilement une planète géante encore inconnue, qui serait la 9e de la famille du Soleil. L'astrophysicien suisse Christoph Mordasini, de l'Université de Berne, scrute également les cieux. La découverte de cette planète serait un véritable événement dans le monde scientifique. Comment expliquer que notre soleil tourne sur lui-même avec un angle légèrement biaisé? Et pourquoi quelques corps célestes suivent-ils d'étranges trajectoires à la limite de notre système solaire? Quelque chose déséquilibre l'ensemble. Mais de quoi s'agit-il? Certains astronomes pensent qu'une grande planète, qui n'a pas encore été découverte, est responsable de cette perturbation. Deux d'entre eux sont tout particulièrement convaincus par cette thèse: les astrophysiciens Konstantin Batygin et Mike Brown, de l'Institut de Technologie de Californie. En 2016, ils écrivent dans un article scientifique avoir observé les signes de l'existence ...

Découvrir la Suisse

Hiver 17

 

Partenaires stratégiques


Partenaires exclusifs


Partenaire promotionnel

 

Publicité

Revue Suisse: passez à la version en ligne